Depuis le début de la crise sanitaire, les différentes institutions immobilières sont en discussion afin de trancher sur le maintien de l’activité et des transactions. Diverses prises de paroles ont eues lieues ces derniers jours. La dernière en date est celle de la FNAIM. Nous vous intégrons ci-dessous le communiqué officiel du syndicat des professionnels de l’immobilier.

Retranscription du communiqué de presse de la FNAIM

« Dès la semaine dernière, le ministre du Logement a été alerté par la FNAIM, la FPI1 et l’AFIL2 , des difficultés auxquelles leurs adhérents étaient confrontés pour obtenir l’authentification des actes de vente. Les trois organisations ont rappelé les conséquences à court et moyen-terme de cet obstacle, pour leurs clients, mais aussi pour leurs fournisseurs.

Julien DENORMANDIE a en conséquence convoqué le 24 mars une réunion rassemblant l’ensemble des organisations professionnelles de l’immobilier (FNAIM, UNIS3, Plurience, SNPI4, FPI et AFIL) ainsi que le Conseil Supérieur du Notariat, en présence de la Chancellerie.

Lors de cet échange constructif, le ministre a répété que le pays ne pouvait se retrouver à l’arrêt total, malgré la situation de crise sanitaire. Il a ainsi incité chaque acteur de la chaîne à tout mettre en œuvre pour maintenir l’activité économique, sans mise en danger, mais en responsabilité.

Tous les acteurs autour de la table ont pris l’engagement de poursuivre leurs activités, en respectant les consignes de sécurité sanitaire et les gestes barrières.

S’agissant spécifiquement des actes, le président du CSN, M. Jean-François Humbert a rassuré les professionnels de l’immobilier sur la capacité des études à utiliser les nouvelles technologies dans un cadre règlementaire approprié. L’État devra également maintenir les services nécessaires à l’établissement de ces actes. »

Vous pouvez également retrouver le communiqué directement sur le site de la FNAIM.