La course aux levées de fonds continue au sein de la Proptech. Un an après avoir réalisé une levée de fonds d’1 million d’euros, WeInvest récolte cette fois-ci 4,5 millions d’euros. La scale up a pu compter sur un large panel d’investisseurs comme finance&invest.brussel ou encore le family office Ardent Invest. L’année dernière, son objectif était d’étendre son offre de services et d’outils ainsi que de développer son offre commerciale. Avec ce nouveau montant, le franchiseur immobilier ambitionne de créer l’agent immobilier 3.0 et d’exporter son modèle…en France !

Que propose WeInvest ?

En tant qu’agence franchisée, WeInvest propose tout un packaging à ses agents immobiliers en leur fournissant directement des outils technologiques. Ceci, dans le but d’accompagner ses collaborateurs et de stimuler leurs performances. Ce pack comprend par exemple des plans 3D, des drones ou des applications pour réaliser des vidéos immobilières. 

Une double ambition : délivrer plus de donnés et attaquer le marché français

L’élément différenciant de cette marque est de délivrer des outils digitaux innovants à ses agents immobiliers. Cependant, tout miser sur le digital ne suffit plus selon la franchise bruxelloise. Selon son CEO, Raphaël Mathieu : “ Il faut croiser technologie et données {…} Nous exploitons au maximum toutes les données disponibles sur le marché, en interne comme en externe, pour que les agents We Invest gagnent en efficacité en se focalisant sur leur métier de base et qu’ils aient tous les outils et données nécessaires pour être plus performants commercialement et humainement.” Il ne s’agit donc plus seulement de fournir des outils de valorisation de biens, mais de développer des plateformes SaaS qui combineront intelligence artificielle et data immobilière. 

Par ailleurs, la société compte s’étendre dans un premier temps en Belgique : en Flandre ainsi que dans la région de  Tournai et Ath. À l’environ 2022, WeInvest compte ensuite s’attaquer aux marchés luxembourgeois et français.  Si on se base sur les déclarations de Raphaël Mathieu, le déploiement de ses agences en Belgique ne sera pas un copié-collé de ce qui existe déjà. Reste à savoir comment va se matérialiser la croissance de ce franchiseur en Belgique. En ce qui concerne son développement en France, on attend de voir quelle va être sa force de frappe et comment vont réagir les réseaux immobiliers.

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium