La startup MeilleureCopro a réalisé une étude sur les charges de 180.000 copropriétés sur tout le territoire français. La startup à analysé les informations de 7,5 millions d’annonces immobilière afin d’en tirer un baromètre national.  

La startup souligne la masse de données interprétées, qui permet selon elle d’avoir une réelle vision de l’état du marché.  L’analyse donne une vision de l’état des charges par région, mais également dans les grandes agglomérations françaises telles que Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nice, Toulouse ou encore Nantes Nantes. Dans ses communication la startup souligne, notamment, les points suivants révélés lors de son observation :

« – La majorité des annonces immobilières ne sont pas conformes à la loi ALUR, en matière de transparence sur les charges de copropriété ;
– Il existe une forte disparité des charges de copropriété entre Paris et la province;
– Ramenées au prix des loyers, les charges les plus élevées sont à Nice, Marseille et Strasbourg, alors que Bordeaux présente les charges les plus faibles !« 

Ce baromètre pourrait bien devenir une référence pour les clients. Mais, au delà du baromètre, ce qui nous intéresse ici, c’est l’approche Big Data. En effet, Meilleure Copro nous montre que l’on est capable aujourd’hui en agrégeant les données sur les charges de copropriété de définir une norme. Un peu comme cela a été fait pour les prix de l’immobilier. Un outil de simulation des charges réutilisant ces données à été mis en place, ce qui signifie que les clients peuvent déjà comparer leurs charges de copropriété avec celles des voisins ou des immeubles similaires. Avec le temps, ce type de norme risque de se démocratiser. On vous invite donc à rester en veille et à être les premiers à connaitre ces outils et à connaitre les chiffres de vos zones de chalandise respectives, pour garder un coup d’avance et avoir les clefs en main pour bien conseiller vos clients !

Vous pouvez retrouver le baromètre de MeilleureCopro directement sur le site internet de la startup. 

MeilleureCopro : baromètre national des charges de copropriétés - illustration