Après avoir réussi à lever un milliard de dollars en quatre ans, Opendoor lève un nouveau montant important pour appuyer sa volonté de dématérialisation et de diminution des intervenants pour les transactions immobilières : 300 millions de dollars.

Les fonds ont notamment été levés auprès de Vision Fund, Hawk Equity, SoftBank et Norwest Venture Partners. Le tour de table a été effectué par un investisseur historique, General Atlantic, et la valorisation de la startup californienne passe aujourd’hui à 3,8 milliards de dollars (elle était précédemment estimée à 2 milliards).

Les fonds levés doivent permettre à Opendoor de renforcer ses acquis. Ceux-ci procèdent à une amélioration continue de leur algorithme qui, en fonction des informations renseignées par un propriétaire et d’autres données du marché, estime la valeur de son bien immobilier. Ceci leur permet ensuite de faire une offre et de racheter le bien en question pour le revendre, en se rémunérant de 6 à 13% sur le prix de vente.

Opendoor est présente dans 23 villes des Etats-Unis et revendique 36 000 clients, pour des ventes moyennes de 3 000 maisons par mois.