Depuis le 11 mai, la reprise de l’immobilier peut enfin commencer…mais avec prudence. Loin de pouvoir reprendre une vie comme avant, la distanciation sociale est toujours de mise. Pour ce faire, le site d’annonces immobilières entre particuliers PAP a choisi de poursuivre sa stratégie amorcée plus tôt dans l’année, stratégie qui consiste à autonomiser un maximum le client. Ce qui n’est pas sans nous rappeler la posture de certains acteurs,de la proptech notamment.

Début 2019, PAP avait déjà annoncé la couleur avec sa nouvelle offre intitulée « Mieux qu’une agence ». Un nom pour le moins provocateur pour le média qui se place comme le concurrent numéro 1 des professionnels de l’immobilier. L’idée derrière cette nouvelle offre, et ce positionnement, est de proposer aux particuliers un ensemble d’outils pour qu’ils soient en mesure de gérer leur projet immobilier par eux-même. PAP facturant cette prestation de « conseils » au client. Un système qui nous avait déjà interpellé par sa ressemblance avec celui des agences en ligne, mouvement représenté notamment par PurpleBricks.

Une offre qui s’étoffe avec le déconfinement

Avec le déconfinement PAP annonce le développement de son service, avec la mise en place de nouvelles fonctionnalités afin de permettre aux clients de réactiver leur projet, de manière autonomes, en pleine période ou la distanciation sociale est de mise. La plateforme annonce avoir mis le numérique au coeur de son offre pour permettre à ses clients de poursuivre leur projet dans les meilleures conditions.

Revenons un peu sur ces fonctionnalités proposées désormais par PAP depuis le 11 Mai :

  1. La gratuité des visites virtuelles pour les particuliers adhérant à la formule de coaching immo à 690 €.
  2. Des tutoriels vidéos d’accompagnement pour la réalisation des vidéo de présentation des biens. Contenu que les propriétaires peuvent publier gratuitement sur leur annonce.
  3. Des outils de vidéo conférence ont été mis en place sur la plateforme pour permettre aux particuliers d’échanger les uns avec les autres (toute en les conservant dans l’écosystème PAP).
  4. Le rappel des mesures barrières via plusieurs contenus pour les visites de bien. Des mesures qui sont, au final, très similaire à celles que vous avez au sein de l’agence.

PAP est-il en train de se transformer en agence hybride ?

La stratégie de PAP avait déjà fait du bruit lors de l’annonce de son offre  » Mieux qu’une agence « . Au vu des récentes annonces de la plateforme on est de plus en plus en droit de se demander si celle-ci n’a pas pour but de se transformer en agence hybride à terme. Ce qui serait une suite logique pour son développement.

A voir donc dans les temps à venir si le site exclusivement destiné aux particuliers continue sur cette voie. Et surtout si il parvient à trouver son public, l’auditoire de la plateforme étant motivé à la base par la gratuité de celle-ci.

Pour les professionnels de l’immobilier qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Tout d’abord qu’il va falloir surveiller de très près ce que fait PAP dans les temps à venir. La plateforme pouvant introduire de nouveau standard pour la prestation de base dans l’immobilier.

Pour l’instant, le plus important est d’éviter que vos clients ne se tournent vers la solution en attendant la reprise. Cela signifie que vous devez être en mesure de réactiver le projet de ces derniers. Appelez-les, expliquez leur comment vous allez gérer la vente de leur propriété malgré la situation actuelle, mettez en avant les actions que vous allez faire à leur place et la façon dont vous les déchargez du stress. Un discours qui, au final, ressemble très largement à celui que l’on pouvait tenir avant la crise et avant l’annonce de ce nouveau service par PAP.

L’avantage ici étant qu’avec la situation actuelle, la chose que veulent s’éviter les clients c’est du stress supplémentaires, et contrairement aux outils qui déchargent la responsabilité sur les propriétaires, les professionnels sont là pour prendre le stress à leur charge.

Pour mieux comprendre le fonctionnement des agences hybrides, je vous enjoins à lire notre article sur la start-up emblématique de ce modèle : Purplebricks.