Si vous ne connaissiez pas cette startup, Beanstock a fait son entrée dans le marché immobilier il y a un an. La promesse de cette marketplace est simple : simplifier et optimiser l’investissement locatif. Marché immobilier jugé encore inaccessible et semé de galères. À cet égard, ses deux fondateurs, Alexandre Fitussi et Emma Malha ont créé une plateforme qui centralise l’achat et la gestion de biens immobiliers dédiés à la location. Son business model a manifestement su séduire quelques investisseurs. La proptech vient en effet de lever 2,5 millions d’euros auprès de Axeleo Capital et de Realty Corporation

Une marketplace d’investissement immobiliers locatifs : ça veut dire quoi ?

Concrètement, cela veut dire qu’un particulier, désirant faire de l’investissement locatif, pourra acheter directement un bien via la plateforme Beanstock, et ce, sans intermédiaire. Sur le site internet de la startup, les futurs propriétaires ont la possibilité de consulter des propriétés, de considérer la rentabilité de leur investissement, d’obtenir une proposition sous 24h, d’obtenir un crédit immobilier puis la signature de l’acte authentique. Côté professionnels de l’immobilier, la société fait appel à des agences immobilières partenaires pour superviser la partie gestion locative.

Quelles ambitions pour Beanstock ?

Pour assurer la viabilité de sa marketplace, Beanstock mise avant tout sur la technologie et l’exploitation de la data. «Grâce à des algorithmes qui analysent des milliers de données immobilières disponibles sur le marché, Beanstock est capable d’estimer avec précision la valeur immobilière et locative d’un bien afin de calculer la rentabilité de chaque projet d’investissement et son potentiel de plus-value», appuie son fondateur, Alexandre Fitussi.

Cette levée de fonds va donc lui permettre, dans un premier temps, de perfectionner son outil. De plus, cette enveloppe financière vise à étendre son offre dans plus de 30 grandes villes de France : Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Nantes. À ce sujet, la startup a déclaré vouloir initier près de 300 projets d’investissements locatifs. Cette dernière compte à ce jour un volume de transactions de plus de 10 millions d’euros. 

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium