L’entreprise Ucommune, principale rivale de WeWork en Chine a levé 200 millions de dollars pour favoriser son développement international. Ce nouveau tour de table qui a notamment vu la participation de la banque d’investissement CEC Capital, a été conduit par All-Stars Investment.

A la suite de cette levée de fonds, Ucommune est aujourd’hui valorisée à 3 milliards de dollars. Créée en 2015, l’entreprise a progressivement étendu sa présence en Chine, en procédant notamment à des acquisitions. On compte pas moins de 7 entreprises acquises en un an, dont Fountown (qui représente 27 localisations à Pékin et Shanghai) des espaces de coworking, et même une entreprise de design intérieur.

Ucommune entend, grâce à cet investissement, doubler sa capacité d’accueil, en passant de 100 000 à 200 000 postes de travail. Ils ambitionnent ainsi toucher 350 villes dans 40 pays. 

A date, Ucommune possède déjà 200 espaces de coworking, dont la plupart se situe en Chine. L’entreprise chinoise est aussi implantée à Singapour, Taipei, Hong Kong, et même New York, pour 37 villes au total. On attend de voir si l’entreprise compte se développer sur le territoire Européen dans les temps qui viennent, WeWork ayant déjà fait le pas de s’installer dans plusieurs villes françaises.