Vous en avez peut-être entendu parler, Facebook a récemment fait évoluer son algorithme afin de privilégier les échanges entre personnes. Depuis, les gestionnaires de pages voient la portée de leurs publications descendre en flèche. Après quelques mois d’expérimentations, on commence à avoir les premiers retours sur les techniques qui permettent de survivre à ce changement. On s’est donc intéressé à la façon dont les professionnels de l’immobilier pouvaient adapter leur stratégie sur Facebook pour demeurer visibles sur la plateforme. 

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Les raisons qui ont poussé le réseau à revoir son algorithme;
  • Pourquoi votre page Facebook reste-t-elle pertinente et efficace pour générer des leads;
  • Quels leviers mettre en place et les types de contenus qui vous permettent de rester visible de vos prospects sur la plateforme.

De quoi on parle

Retour sur les déclarations de Facebook

C’est Marc Zuckerberg lui-même qui a annoncé le revirement de Facebook. L’entrepreneur et ses équipes estiment que la plateforme est « cassée » et qu’il faut la réparer. Avec les années, Facebook s’est trop orienté du côté des entreprises et a délaissé sa mission de base : créer des relations entre les utilisateurs.  

On pourrait facilement arguer que c’est un moyen dérobé pour la plateforme de pousser les professionnels à payer, mais cela va plus loin. En effet, depuis ces déclarations, les publicités sur la plateforme sont devenues beaucoup plus contraignantes. Certains critères de ciblage ont disparu, notamment à cause des polémiques sur le targeting des publicités en fonction de critères discriminatoires. De plus, les publicités sont soumises à un scoring, qui va favoriser les plus performantes et forcément faire baisser les statistiques des autres. Si le réseau avait voulu faire payer plus, il n’aurait pas compliqué dans le même temps ses systèmes publicitaires. 

Il y a un vrai problème entre Facebook et ses utilisateurs. Entre l’image du réseau qui est en baisse et la jeune génération qui délaisse celui-ci, la plateforme essaie de mettre en place les changements nécessaires à son développement.  

Facebook Immobilier Keynote 2018

Les enjeux et conséquences de ces changements 

Une baisse du trafic provenant de Facebook vers votre site immobilier

Le trafic que ramène Facebook vers les sites web des pages va chuter. C’est d’ailleurs un phénomène qui est déjà en train de se produire. De récentes publications montrent qu’en termes d’acquisition de trafic, Google est le canal qui a connu la plus grosse croissance. Alors que la stratégie même du moteur de recherche est de centraliser l’information, comme nous le disions dans notre article sur le référencement en 2018.

Le recours aux posts sponsorisés pour rester visible 

Même si on a vu que cette baisse de portée n’est pas une technique de Facebook pour nous faire payer plus. C’est une des conséquences à laquelle doivent faire face la plupart des gestionnaires de communauté. Pour conserver la même visibilité, le premier réflexe qui nous vient en tête est de se mettre à sponsoriser plus de publications. Nous verrons justement dans la suite de l’article qu’il existe des façons de faire autrement. 

Diversifiez les canaux de diffusion et adaptez votre stratégie

Les gestionnaires de pages ont désormais deux solutions, soit voir sa portée chuter drastiquement, soit réagir et mettre en place de nouvelles stratégies pour continuer à être visible. Que cela soit sur la plateforme ou en dehors de celle-ci. C’est justement ce que nous allons voir dans la suite de l’article. 

Facebook Algorithme Professionnels Immobilier

Que dois-je mettre en place en tant que professionnel de l’immobilier? 

Vous êtes déjà membre Premium ?

 

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite