À l’occasion du Forum de la FF2I, qui s’est tenu le mardi 4 juillet au sein de la Fédération française du bâtiment, le champion du monde d’apnée Guillaume Néry est venu partager ses conseils avec les professionnels de l’immobilier. Une conférence qui se démarquait du reste de l’événement, mais qui s’est avérée extrêmement riche en informations. Alors, comment gère-t-on le stress lorsque l’on est champion du monde? Comment fait-on pour battre des records? Comment supporter la pression à plus de 100 mètres de profondeur? Voici toutes ses astuces de champion applicables à l’immobilier. 

Engagement et maîtrise : analyser les facteurs clefs pour FIXEr les OBJECTIFS lES plus justes

En apnée, avant de plonger, on annonce la profondeur que l’on compte atteindre. Le plongeur fait un pari sur ses capacités le jour J. Si un de ses concurrents fait une annonce plus élevée et réussit son pari, il gagne. Cependant, si le concurrent ne parvient pas à atteindre la distance qu’il a donnée, il a perdu, et ce, même s’il est descendu plus bas qu’un autre plongeur. Il faut savoir où sont ses limites et savoir se projeter pour éviter d’avoir les yeux plus gros que le ventre. C’est ce qui est arrivé à Guillaume Néry lors d’une coupe du monde. Deux de ses concurrents avaient annoncé 128 mètres et se sont trompés. Lui, il avait préféré jouer la sécurité, en sachant que ses adversaires allaient miser plus que lui, et a annoncé 127 mètres. Au final, il a réussi et est devenu champion.

Dans la plongée comme dans l’immobilier, il faut toujours bien analyser les différents facteurs pour ne pas se fixer des objectifs inatteignables, ou pire, prendre des engagements que l’on ne pourra pas tenir. Il ne faut pas se focaliser sur la concurrence, il vaut mieux apprendre à connaître ses limites et ses capacités. C’est quelque chose d’indispensable pour être efficace jour après jour dans votre travail. Que cela soit un nombre de ventes, un nombre de leads récoltés, une durée maximale pour sortir un bien… Se fixer un but et l’atteindre est une source de motivation. Si vous êtes intéressé par le sujet des objectifs dans l’immobilier, nous sommes actuellement en train de rédiger un dossier consacré à ceux-ci. Nous revenons justement sur des questions comme celles abordées ici. 

1

 

Gérer la peur : identifier ses propres peurs et être honnête avec soi-même 

Le recordman insiste sur la nécessité d’identifier et d’accepter ses propres peurs. Il ne faut surtout pas se mettre en tête que l’on n’a peur de rien. La peur est naturelle et saine. C’est un moteur qui permet d’avancer. Pendant des années, l’apnéiste s’est convaincu qu’il n’avait peur de rien et qu’il ne pouvait pas échouer. Il explique que cela fonctionnait pendant toute la phase de préparation, mais le jour J, au moment de sauter, tout le stress qu’il évitait depuis des semaines arrivait d’un seul coup. Forcément, cela impactait ses performances : « c’est à partir du moment où j’ai accepté le fait qu’il était possible d’échouer que je n’ai plus connu l’échec ». Il faut apprendre à accepter ses peurs, tout le monde a des peurs. Cela peut être la peur de perdre une compétition, de ne pas atteindre ses objectifs, de rater une vente, de gérer une relation avec un client, etc. En acceptant la peur, on apprend à la maîtriser et on évite qu’elle se fasse ressentir au moment le plus inopportun.

2

 

Respirer : apaiser le mental par le corps

Il est très important de savoir prendre le temps de respirer lorsque l’on pense avoir la tête sous l’eau. Que cela soit avant de battre un record du monde ou de gérer une négociation difficile, la respiration permet d’apaiser le mental et de se recentrer. Avant chaque plongée, le champion prend 5 minutes pour se concentrer sur sa respiration et enchaîne les longues inspirations et expirations. Inspirer pendant 10 secondes, tenir sa respiration pendant le même temps et expirer encore plus doucement (20 à 25 secondes). Le champion répète cet exercice 3 fois avant une situation de stress. Faites de même dans votre activité : cela vous permettra de mieux gérer les situations. Pensez à respirer par le ventre.

3

 

Diving reflex : protéger les parties vitales en sachant prioriser

Le corps humain est naturellement conçu pour protéger les parties vitales lorsqu’il est soumis à des épreuves difficiles. Il va, par exemple, restreindre l’afflux sanguin dans les extrémités pour se concentrer sur les organes vitaux. Le corps humain est capable de prioriser ses efforts afin de se concentrer sur ce qui est vraiment important. L’agent immobilier doit adopter la même démarche lorsqu’il est face à une situation où il se sent dépassé : concentrez-vous sur l’essentiel. 

4

 

ne pas combattre La pression, s’entraîner à évoluer avec

Le champion explique qu’à plus de 100 mètres de profondeur, on ressent une pression terrible. Une pression qui vient s’appliquer sur l’ensemble du corps et qu’en tant qu’apnéiste, on doit apprendre à accepter. En effet, seul au fond de la mer, il ne sert à rien de lutter contre celle-ci. Au contraire, il convient d’accepter la pression pour évoluer avec elle. Cela vaut que l’on plonge à 120 mètres de profondeur ou que l’on soit un professionnel de l’immobilier. Dans votre travail de tous les jours, vous avez et vous continuerez d’avoir des situations de stress. Avec des propriétaires, des acheteurs, des locataires ou encore vos collaborateurs. La pression est quelque chose de normal, vous ne devez pas vous positionner contre elle. En l’apprivoisant, vous pourrez vous concentrer sur les solutions et ainsi faire partir le problème plus rapidement.

ne-pas-combattre-la-pression

 

Savoir LÂCHER prise 

Il est important de savoir lâcher prise. Bien entendu, le champion explique que tant que l’on peut se battre, il faut le faire. Cependant, parfois, il faut accepter qu’il y a des forces plus grandes sur lesquelles on ne peut pas avoir d’impact. Tout geste inutile dans l’eau fait perdre toute chance de réaliser son objectif. Cela fatigue inutilement et enlève de l’énergie nécessaire pour la réussite. Il y a des éléments sur lesquels vous pouvez agir. D’autres non. Ne vous embêtez donc pas avec ces derniers. En sachant lâcher prise, on va plus loin. 

6

 

Faire preuve d’humilité

Lorsque l’on est au fond de la mer, on se rend compte à quel point on est insignifiant, vulnérable. La réalité, c’est qu’à 120 mètres de profondeur, on ne voit plus que du bleu, à perte de vue. Et ce, quelle que soit la direction dans laquelle on regarde. On n’est rien. Il suffit d’un courant trop fort ou d’un prédateur pour que l’on ne soit plus. C’est une sensation effrayante, mais qui, au final, s’avère être bénéfique. Il faut savoir prendre du recul sur sa place dans le monde, dans l’océan comme dans le marché immobilier. Restez humble et continuez à travailler. L’humilité permet de garder les pieds sur terre pour avancer à la bonne vitesse, votre vitesse.

7

 

Vivre et se concentrer sur le présent 

Lors de la remontée, le champion explique qu’il ne faut surtout pas se concentrer sur la surface. Sinon on ne fait qu’observer à quel point elle est loin et qu’elle se rapproche lentement, et cela est dangereux. En effet, un stress est créé qui, dans 90 % des cas, ne permet pas d’utiliser ses capacités à 100 % et de remonter jusqu’à la première bouffée d’air. Il vaut mieux se concentrer sur le moment présent, sur les efforts que l’on a à fournir à l’instant T. C’est un conseil qui s’applique également pour les professionnels de l’immobilier. Concentrez-vous sur vos clients, sur vos tâches actuelles pour les réaliser et les faire du mieux possible. Il y a un moment pour travailler sur vos objectifs et le reste doit être dédié au « maintenant ». C’est de cette façon que vous pourrez réaliser toutes les actions que vous avez à mener. On vous explique d’ailleurs dans le dossier dédié à la réussite de vos objectifs comment découper en tâches quotidiennes ces derniers pour vous concentrer sur l’essentiel.

vivre-et-se-concentrer-sur-le-present

 

Créer une aventure collective et savoir faire face au danger

Lorsque l’on plonge, on est toujours accompagné par des personnes chargées de s’assurer de la sécurité. C’est un poste très difficile que tiennent les assistants de l’apnéiste, puisqu’à chaque plongée, ils ont sa vie entre leurs mains. C’est donc une relation de confiance qu’il faut construire pour que ni le plongeur, ni ses assistants ne soient trop en stress lors des descentes. Si le champion se repose trop sur ses équipiers, il risque de faire une erreur, ce qui va les amener à perdre confiance en lui. Sans la confiance, une équipe ne fonctionne pas. C’est la même logique lorsque l’on manage dans l’immobilier. Vous devez créer une relation de confiance avec vos équipiers, sans pour autant vous décharger sur eux. Ils doivent sentir qu’ils peuvent compter sur vous et vice versa, tout en gardant le bon équilibre. C’est seulement comme cela que l’on devient champion du monde. 😉

9

 

Ne jamais penser que l’on peut tout prévoir

Lors de sa dernière tentative, le champion avait fait une annonce à 129 mètres pour battre le record du monde. Pendant des semaines, il s’est entraîné pour être certain d’atteindre ce résultat. Trois jours avant, il plonge pour une compétition et atteint les 126. Il est donc rassuré et se dit qu’il fera les 129 sans problème. Lors de la plongée, il atteint le marqueur et commence sa remontée. Sans comprendre pourquoi, la remontée se passe mal et Guillaume Néry fait un malaise à quelques mètres de la surface. Son équipe le sauve (la fameuse confiance). Une fois réveillé, il cherche à comprendre les raisons, il n’aurait pas dû défaillir de cette manière. Il se rend compte seulement après que les organisateurs de l’événement se sont trompés et ont placé le marqueur à 139 mètres, soit 10 mètres plus bas que prévu. Le champion explique que ce qui lui a sauvé la vie, c’est de ne pas avoir essayé d’atteindre un record, mais d’avoir essayé d’atteindre la maîtrise. Être sûr de maîtriser tous les éléments qu’il pouvait. S’il avait tenté le record du monde sans maîtriser totalement une plongée à 129 mètres, ces 10 mètres lui auraient été fatals. Apprenez à maîtriser tout ce qui est en votre pouvoir pour vous améliorer sans cesse. Des imprévus, il y en a toujours. C’est la vie.

10

 

Connaître ses limites, se concentrer sur le moment présent, savoir prioriser, créer une véritable équipe autour de soi… Tous ces conseils permettent de se forger un état d’esprit et un mental apte à surpasser les difficultés courantes que l’on rencontre dans nos activités. Que l’on soit agent immobilier, commercial, directeur d’opérations, d’agence, ou champion d’apnée, les bases sont les mêmes. Et ces conseils doivent être mis en œuvre dès demain. 

Si vous avez aimé ces conseils et que vous pensez qu’ils peuvent servir aux autres, n’hésitez pas à les partager!

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir Membre Immobilier 2.0 gratuitement