50 diapositives pour nous dresser un état des lieux complet des acteurs à surveiller dans l’immobilier… en seulement 15 minutes. Voici le pari que s’est lancé Mike Delprete lorsqu’il s’est mis à préparer sa conférence pour le New York Inman Connect. 15 minutes pour nous parler de disruption, des réseaux immobiliers à surveiller et de la tendance des iBuyers. Le conférencier donne le ton dès le début : ce qui suit s’annonce intense. Cela vaut aussi bien pour sa conférence que pour cet article qui en découle.

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Comment l’immobilier est en train de s’adapter aux nouveaux modèles qui se développent.
  • Le point sur le marché des iBuyers, succès et échecs de cette nouvelle façon de commercialiser l’immobilier.
  • Les tendances qui vont se développer sur le marché de la Proptech dans les prochaines années

Les traditionnels VS les disrupteurs

Mike commence sa présentation en faisant le point sur une dualité qui est revenue tout au long de cette édition de l’Inman Connect : les acteurs traditionnels versus les disrupteurs. Pour le conférencier, ces dénominations ne sont pas les bonnes. Il préfère parler de « ceux qui ont fait leurs preuves » versus « ceux qui ont encore tout à prouver ».

En effet, Mike DelPrete explique que si l’on parle beaucoup des disrupteurs, ce n’est pas pour autant que ces acteurs ont fait leurs preuves sur le marché. Actuellement, sur le marché, nous avons, d’un côté, des professionnels et des modèles d’affaires qui sont présents dans l’immobilier depuis des décennies.

D’un autre côté, on a des disrupteurs de toutes sortes, qui eux, n’ont pas encore prouvé que leur business était pérenne et déployable à une échelle nationale. Ces disrupteurs ont su charmer les investisseurs, mais ils doivent encore nous prouver qu’ils peuvent séduire le grand public. D’ailleurs, Mike explique que, pour l’instant, la plupart de ces acteurs sont dans une phase de « non-rentabilité soutenue ». Une étape de leur développement où ils doivent énormément dépenser pour se développer et où seuls les investisseurs leur permettent de survivre.

Une fois ce constat adressé en début de conférence, on y voit déjà plus clair sur la notion de « disruption » et les raisons qui font que les professionnels de l’immobilier peuvent encore dormir sur leurs deux oreilles quelque temps.

Vous êtes déjà membre Premium ?

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite