Quelques semaines après le déploiement de la géolocalisation des mandats par SeLoger, nous avons décidé de recueillir les retours d’expérience de professionnels qui ont choisi d’utiliser cette technologie. Immobilier 2.0 a organisé un « call » avec différents agents immobiliers qui géolocalisent leurs biens sur SeLoger; deux d’entre eux ont répondu à nos questions. Nous avons cherché à savoir ce que la géolocalisation avait changé dans leur agence, en termes de business, d’organisation du travail et de relation client. Ces retours d’expérience nous permettent d’y voir plus clair concernant l’investissement nécessaire et les leviers à mettre en place pour intégrer intelligemment la géolocalisation dans votre stratégie immobilière.

Mise en place et utilisation au jour le jour de la géolocalisation dans l’immobilier

Des déclics différents, mais toujours la volonté d’adaptation

Les professionnels interrogés nous ont donné des réponses différentes pour ce qui est du déclic qui les a fait passer à la géolocalisation. Pour Laurence Chevallier, directrice de l’agence Vincenne et vous, c’était durant le RENT; pour Bruno Gauthier, directeur d’une agence Guy Hoquet, ça a été suite à la volonté du réseau. Toute chose étant, l’élément récurrent que l’on retrouve dans leurs réponses est une nécessité d’évoluer et de s’adapter au marché. S’adapter, car aujourd’hui, selon les agents, il est normal pour un client acheteur de rechercher une propriété en fonction de sa localisation et de sa situation au sein de la zone d’activité.

La géolocalisation sur tous les supports web

Nous avons également trouvé intéressant de demander aux agents qui géolocalisaient leurs mandats quels sont les supports web sur lesquels ils renseignent ces informations. Géolocalisent-ils sur leur site personnel? Celui de leur réseau? Les portails immobiliers? La réponse est claire : les mandats géolocalisés le sont partout où ils le peuvent, sans distinction de support. Une fois le bien géolocalisé sur un site, autant qu’il le soit sur l’ensemble des dispositifs de communication.

Un outil facile à mettre en place et à utiliser au jour le jour

Un autre élément récurrent qu’on a observé dans les réponses données, c’est la simplicité d’utilisation de cette technologie. La géolocalisation est de plus en plus intégrée aux outils des portails et des logiciels de transaction. Les outils sont disponibles et accessibles facilement pour les professionnels. Laurence Chevallier indique qu’elle a profité de la création de son enseigne et de son site Internet pour intégrer la géolocalisation directement dans ses outils : « ensuite, il n’y a qu’à cocher les cases correspondant sur la page administrateur ».

 

geolocalisation_immobilier_agent_dashboard

La géolocalisation : craintes et résultats

La géolocalisation partielle : une réponse à la crainte du vol de mandat

Dans nos questions, nous avons demandé à ces directeurs d’agence à quel degré de précision ils géolocalisaient leurs mandats et s’ils avaient peur de se faire voler ceux-ci à cause de cette pratique. Sans surprise, les professionnels nous ont confirmé que la peur de se faire « voler un mandat » était bien réelle, mais que certains éléments venaient faire passer celle-ci au second plan.

Les professionnels ont expliqué qu’ils faisaient encore systématiquement le choix de la géolocalisation partielle, que cela soit sur les portails immobiliers ou leur propre site. Cette imprécision permet aux agents de proposer une information cohérente aux acheteurs sans pour autant indiquer précisément la position du mandat. Bruno Gauthier, nous précise que « le vol de mandat existait bien avant la géolocalisation, et que bien souvent, une photographie donnant sur l’extérieur permet déjà à la concurrence de déterminer la position d’une propriété. »

Géolocaliser tous ses mandats, partiellement du moins

Le choix de la géolocalisation partielle permet aux professionnels de se rassurer et les incite à géolocaliser un plus grand nombre de mandats. Les agents que nous avons interrogés nous ont indiqué ne pas faire de différences entre mandats exclusifs et non exclusifs lorsqu’il s’agit de géolocaliser. La part de mandats exclusifs n’est pas assez importante pour se dire que seuls ces mandats méritent d’être géolocalisés.

Un outil de vente et de prise de contact

Les professionnels interviewés sont clairs sur ce point : une annonce géolocalisée génère plus de contacts qu’une annonce traditionnelle. L’utilisation de la géolocalisation améliore la prise de contact des agences. « Une annonce immobilière géolocalisée génère 5 fois plus de contacts que les autres », d’après Laurence Chevallier. Sûrement parce qu’avec ces informations, les internautes obtiennent les informations complémentaires dont ils ont besoin. Cependant, du point de vue vendeur, la géolocalisation n’apparaît pas forcément comme un argument pour les amener à signer. Les clients ne perçoivent pas ceci comme un élément marketing déclencheur et ont plutôt tendance à trouver que c’est quelque chose de « normal » que toute agence doit leur proposer. Il faut comprendre ici que vos clients n’auront pas les yeux qui pétillent lorsque vous géolocaliserez leur propriété. Par contre, ils risquent de vous reprocher de ne pas le faire.

geolocalisation_propriete_information_client_immobilier

Pour résumer, la géolocalisation est simple à mettre en place, elle génère plus de contacts sur vos annonces et finalement, ce n’est pas un choix qui se regrette. Les agences interrogées n’estiment pas que la géolocalisation a changé leur vie; elles estiment que cela leur a permis de répondre à une demande des clients. Les critères de recherche ont évolué et la géolocalisation en fait désormais partie, au même titre qu’une annonce doit avoir une photographie; on doit pouvoir trouver le transport ou le commerce le plus proche de la propriété. Pour les professionnels interviewés, la géolocalisation est quelque chose de normal, une information comme la luminosité ou le nombre de pièces…

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des startups dans leu ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir Membre Immobilier 2.0 gratuitement