De passage sur Bordeaux, nous avons eu l’occasion d’aller à la rencontre des startups immobilières bordelaises. L’occasion d’en apprendre plus sur l’écosystème bordelais. Cet événement informel, organisé par Julien Gauthier, fondateur d’Oxioneo, fut l’occasion de découvrir de nouveaux acteurs du secteur. Des jeunes pousses qui cherchent à faire évoluer le paysage de l’immobilier. Entre faciliter l’accès à la colocation et laisser les clients choisir la commission des agences, on vous fait découvrir les objectifs de ces 5 startups bordealaises.

Oxioneo 

Oxioneo est une entreprise qui cherche à donner un coup de neuf à l’enchère immobilière. Avec cette plateforme, les agents immobiliers peuvent proposer à leurs clients un système similaire à celui de la vente aux enchères, celui de l’appel d’offres. 

Oxioneo travaille en collaboration avec les agences immobilières en proposant un nouveau type de mandat exclu qui permet d’encadrer l’aspect enchères immobilières. 

Après avoir créé l’annonce, l’agent immobilier peut alors diffuser celle-ci sur les portails immobiliers. Les visites s’enchaînent, jusqu’au jour où les offres d’achat sont ouvertes. Les potentiels acquéreurs sont invités à se rendre et à enchérir sur Oxioneo-immo.com afin que l’agent puisse récolter toutes les offres. La différence avec une vente aux enchères traditionnelle, c’est que ce sont les propriétaires qui font leur choix parmi les offres reçues; ils ne sont pas forcés de prendre la plus élevée.

 

Vanted 

Vanted est une nouvelle startup qui propose aux clients de fixer eux-mêmes le montant des commissions des agences immobilières. Le but étant bien entendu de répondre au phénomène du PAP et de toucher les clients qui se détournent des professionnels de l’immobilier.

Concernant le fonctionnement du service : le vendeur décrit son bien sur la plateforme et fixe la commission qu’il est prêt à payer. La commission est fixée en montant relatif et non en % : par exemple, j’offre 10 000 EUR pour la vente de cette propriété. Les agents immobiliers présents sur Vanted peuvent répondre à l’appel d’offres et se porter candidats. À la fin, le vendeur compare les candidats (selon leur secteur d’expertise, leurs spécialités, leurs notes, etc.) et il fait son choix. À noter : l’obligation d’avoir une carte T pour répondre à l’appel d’offres.

Ce positionnement est intéressant, car il propose un terrain neutre sur lequel agents et utilisateurs des réseaux PAP peuvent essayer de s’entendre. Ce fonctionnement fait lui aussi penser à celui des appels d’offres que l’on retrouve beaucoup en BtoB. Cela replace la notion de service au cœur de la transaction immobilière. On souligne que les agents restent libres de répondre ou non à l’offre, ce qui peut également éduquer certains clients et les amener à revoir des montants de commission trop faibles. 

 

Meltycasa

Meltycasa est une plateforme qui cherche à faciliter la rencontre entre colocataires et « colocation ». Le service reprend quelque peu le fonctionnement d’Airbnb. Tout le processus se fait en ligne et il est possible de louer un logement aussi bien pour quelques jours que pour plusieurs mois. Depuis l’annonce, l’internaute peut envoyer une demande au propriétaire, qui se chargera d’accepter ou de refuser celle-ci sous 48 h. La caution est automatiquement prélevée dès que le dossier est accepté et le colocataire peut s’installer. 

Meltycasa est intéressant, car il se positionne sur un marché croissant, celui de la colocation. Et le service le fait en adoptant les codes des « millennials », principale cible de ce type de transactions. Le but étant de dématérialiser, d’accélérer et de simplifier au maximum les démarches. La colocation étant souvent un « passage » pour les locataires, ceux-ci ne veulent pas forcément avoir à subir un processus trop lourd.

meltycasa_screen

 

monCarnetMaison

monCarnetMaison est une startup qui commence tout juste et qui vous propose de créer le carnet de santé de votre logement. Un carnet de santé dans lequel le propriétaire pourra stocker tous les documents liés à l’entretien et à la vie de leur habitation, le but étant de proposer aux propriétaires une interface simple où ils peuvent agréger et retrouver leurs informations. En fonction des informations renseignées, ce service va être capable d’avertir le propriétaire des rénovations et travaux qu’il va falloir prévoir. monCarnetMaison offre également une espace d’échange entre locataires et propriétaires. Le propriétaire peut se tenir informé de la bonne tenue de son logement et suivre à distance les différentes actions.

monCarnetMaison propose donc un espace qui sauvegarde l’ensemble des activités qui ont été réalisées sur le logement. Ce carnet de santé s’adresse à la fois aux propriétaires qui souhaitent suivre la gestion de leur logement qu’à ceux qui souhaitent conserver une trace de l’ensemble des travaux et aménagement effectués dans le but d’une revente.  

carnetmaison_screen

 

Archidvisor

Archidvisor est une entreprise qui s’intéresse à la recherche d’architectes. Après avoir créé son profil sur la plateforme, l’internaute va déposer son projet. Les architectes peuvent ensuite se porter candidats et faire leur proposition. Le client va faire son choix en fonction des réponses des professionnels, mais également grâce aux informations que l’on retrouve sur les profils des architectes. Informations telles que les précédentes réalisations ou encore la présentation des membres de l’équipe. 

Archidvisor est donc une plateforme de mise en relation entre architectes et clients. Un concept intéressant, car il permet aux clients d’avoir une référence sur un marché qui, la plupart du temps, leur est totalement inconnu. Qui plus est, une fois encore, c’est le professionnel qui vient proposer ses services en fonction de la demande du client. 

archidvisor_screen

 

Ces 5 startups rencontrées nous permettent d’observer une tendance de l’immobilier à adopter un schéma proche de celui de l’appel d’offres. Une conception du marché où les professionnels viennent aux clients. Cette composition remet la concurrence au cœur des échanges, mais elle permet aussi à des clients hésitants de se lancer, sans avoir l’impression de s’engager. Ce schéma a également comme effet de replacer la notion de service au cœur des interactions. De votre côté, on aimerait savoir ce que vous en pensez. Le fait de mettre les professionnels en concurrence ouverte est-il une bonne chose selon vous? Va-t-on se heurter à une guerre des prix ou plutôt des ententes entre professionnels? 

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn... Lire la suite

?>

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir Membre Immobilier 2.0 gratuitement