Wattamate, plateforme de mise en relation entre colocataires et propriétaires, évolue et propose de nouveaux services afin d’embrasser l’ensembles des activités liées à la gestion locative. Wattamate devient donc une des marque de sa maison mère nouvellement créée : Wattahome.

Ce sont donc 5 services différents qui vont désormais être proposés par Wattahome. Des services qui cherchent tous à résoudre une des problématique rencontrées sur le secteur de la gestion locative, coeur de métier de la société. Voici donc les différentes proposition de la société :

  • Wattamate, la plateforme de location, colocation et coliving. C’est la plateforme avec laquelle la société s’est lancée.
  • Wattapro, la solution de gestion locative des agences immobilières. Un service accompagnant les professionnels dans leur activité de gestion.
  • Wattacollect, une solution de gestion locative à destination des propriétaires souhaitant gérer seuls leurs biens.
  • Wattaloc : une agence immobilière en ligne, spécialisée dans la gestion locative.
  • Wattaroom, la foncière de coliving pour permettre aux acteurs de se secteur de trouver des emplacements avec du potentiel.

Nous sommes allés questionner les équipes de Wattamate pour qu’elles nous en disent plus sur cette pivot qu’est en train d’opérer la société.

Quelles sont les raisons qui ont poussée Wattamate à évoluer en ce sens ? Le marché de la colocation n’était finalement pas assez porteur ?

Suite à l’expérience de la plateforme Wattamate – la plateforme de la colocation – nous avons identifié plusieurs données et retours marché déterminants pour la suite de notre projet. Côté clients on s’est rendus compte que les utilisateurs sont plus intéressés par le fait de trouver une chambre que des colocataires, le marché de la location est tellement tendu que les logements deviennent inacessible.

Côté professionnels, ces derniers ont montrés un intérèt fort pour la collecte et la vérification des dossiers, les investisseurs eux ont montré leur appétence pour les outils de gestion clés en main… tandis qu’à l’international les perspectives sur le coliving ne sont plus confidentielles..

En somme ce sont toutes ces informations qui nous ont confirmés l’intérêt d’aller nous positionner sur de nouvelles verticales de la gestion locative. Wattamate, notre produit de base, nous a permis d’affiner nos connaissances et notre proposition sur le marché.

Les synergies entre les services que vous avez développés sont visibles ? Quels sont pour vous les services qui vont générer le plus de CA ? En résumé quel est le service dans lequel vous croyez le plus ?

Contente de lire que le lien entre nos services est lisible ! Pour étayer un peu sur ce sujet, disons que Wattamate et Wattaroom sont les marques mises en place pour répondre aux enjeux du coliving. En effet, elles permettent de répondre aux besoins des locataires et bailleurs / investisseurs, à savoir trouver des logements et investir dans l’immobilier en adéquation avec une nouvelle consommation du logement : l’habitat partagé.

En parallèle, Wattapro, Wattacollect et Wattaloc sont des outils de gestion dédiés au parc immobilier locatif, pour les agences et propriétaires, selon leur niveau de besoin.

Concernant votre question sur le CA et nos croyances sur tel ou tel service, nous sommes persuadés que l’ensemble de la chaine doit exister. A terme l’offre de service se veut être parfaitement globale. Nos perspectives de CA les plus importantes portent sur Wattapro / Wattacollect / Wattaloc et Wattaroom. Le timing de développement sera Wattapro puis Wattacollect et enfin le duo Wattloc / Wattaroom. Actuellement, nous souhaitons mettre en avant Wattapro, la solution de gestion locative pour les agences immobilières. En cours de déploiement, elle était attendue par les professionnels de l’immobilier depuis longtemps !

Comment intégrez-vous les professionnels de l’immobilier au sein de tous ces services ? Est-ce que vous les concurrencez avec votre service  » d’agence immobilière 2.0 ?

Nous adressons les professionnels avec notre solution Wattapro. Pour rappel, l’outil a vocation à simplifier la relation des gestionnaires immobiliers avec les locataires, leur libérer du temps pour le consacrer à des activités à plus forte valeur ajoutée que l’administratif et assurer le niveau de garantie apporté aux propriétaires grâce à la certification des dossiers. Les agences sont aussi concernées par Wattamate, puisque le service veut devenir une plateforme de diffusion massive de biens dédiés à la location, colocation et coliving.

Concernant Wattaloc, l’idée n’est pas de concurrencer frontalement les agences immobilières. En effet, Wattaloc a avant tout vocation à opérer les biens de la foncière Wattaroom. Les agences immobilières sont nos partenaires privilégiés, nous avons construit notre solution de digitalisation et de certification des dossiers locatifs en réponse à leurs attentes et leurs besoins.

Comment voyez-vous les prochains mois pour le secteur immobilier ? En dehors du marché de la location, qui est le votre, quelles vont être les grandes tendances technologiques et marketing ? Quels seront les enjeux pour les prestataires ?

Au-delà des aspects technologiques et marketing, ce sont surtout des adaptations aux évolutions sociétales, au nouveau mode de consommation du logement qui doivent driver le secteur immobilier. Nous croyons évidemment au coliving. Nous voyons aussi que la consommation de logement pour des courtes durées, avec tous les services associés (conciergerie, réservation en ligne, repas, …) est en train de s’étendre à la prise de logement de moyenne et longue durée : une tendance à ne pas manquer.

Parlons également du BAAS ( Building as a service) qui correspond à une montée en gamme des services proposés dans le bâtiment. Ici aussi, des choses vont se jouer, en réponse aux attentes des locataires. La tech et le marketing suivront, ils commencent déjà à le faire puisque des talents nous rejoignent d’autres horizons pour créer tous ses services !

Cet article concerne Wattamate (Startups immobilières).

Découvrez les Startups immobilières de La Réserve