Même si aujourd’hui, les portails et les pages Facebook sollicitent de nombreux internautes, ces derniers continuent d’utiliser Google – et consorts – dans leur recherche immobilière. Ne serait-ce que pour estimer la fiabilité des agences à qui ils souhaitent confier leur bien. Et c’est pour cela que le référencement demeure un levier marketing de première importance pour les agences immobilières locales. D’autant plus que les moteurs de recherche développent de plus en plus de fonctionnalités concernant les commerces de proximité et leur permettent de justement revaloriser leur site Internet face à des pages Facebook ou des agrégateurs de contenus comme les marketplaces ou les portails d’annonces. Seulement, voilà : le référencement ne vient pas tout seul. C’est un travail sur la durée, c’est un savoir-faire… En somme, c’est un métier à part entière. Vous souhaitez savoir comment faire pour qu’en 2019, le site de l’agence voisine ne passe pas devant le vôtre? Vous vous demandez comment renforcer votre présence en ligne? Vous avez de la chance, on vous a préparé un article qui revient sur toutes les actions à mettre en place cette année pour un référencement pérenne et efficace. 

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Les grandes tendances sur du référencement en  2019;
  • Les éléments pour avoir un site SEO-friendly en ce début 2019;
  • Nos recommandations stratégiques pour 2019

Les bases pour un site SEO-friendly en 2019

Alors, avant de partir sur les actions à mettre en place, revenons sur ce qui constitue les fondements d’un site optimisé pour le référencement à l’aune de cette année 2019. 

la vitesse de votre site internet  : un critère primordial

La vitesse de chargement de votre site web est un élément qui influe de plus en plus sur le référencement. Cela a, certes, toujours été le cas, mais avec le développement de l’Internet mobile, c’est devenu un facteur clef. Les moteurs sont obligés de privilégier cette caractéristique pour garantir l’expérience utilisateur des internautes. Les connexions sur mobile sont souvent plus faibles que celles sur desktop et, selon les zones de couverture, cela peut prendre du temps pour ouvrir une page web. Seulement, d’un autre côté, le format mobile pousse les internautes à se montrer encore plus impatients que sur desktop. Un cercle vicieux qui oblige moteurs de recherche et gestionnaires de sites Internet à optimiser leur site encore et encore pour gagner quelques secondes dans les temps de chargement. À titre d’information, Google estime que les utilisateurs sont prêts à patienter en moyenne trois secondes pour qu’une page se charge sur mobile. Cela signifie qu’il faut que vos pages se chargent en moins de 3 s pour que Google considère que votre site est « rapide ». 

Votre site doit donc faire l’objet d’un audit complet sur sa vitesse de chargement. La taille des images que vous uploadez doit être optimisée, la construction de celui-ci également… Sans pour autant rentrer dans des détails techniques, gardez simplement à l’esprit que la vitesse de chargement doit être un des KPI de votre cahier des charges. Si vous souhaitez creuser un peu le sujet, je vous conseille notre article « Comparer la performance de votre site web par rapport à celui de vos concurrents ». Vous y apprendrez notamment comment auditer la vitesse de votre site. Et si vous souhaitez juste un outil pour estimer la vitesse de votre site, je vous invite à vous rendre sur la plateforme de GTmetrix. 

Le Mobile-First est devenu indispensable

2018 aura été l’année où Google a résolument pivoté vers l’Internet mobile. Désormais, le moteur de recherche indexe plus de la moitié des pages des sites web en fonction de leur contenu sur mobile. Ce qui signifie que pour indexer une page de votre site immobilier, les fameux Googlebots vont se baser sur la version mobile de celle-ci. Donc, si la version mobile contient moins d’information ou encore si elle n’est pas correctement construite pour ce type de devices, vous serez pénalisé. Et ce, même si vous avez le meilleur contenu du monde sur la version desktop de votre site.

En résumé : un site avec design responsive est indispensable, et surtout, le passage en version mobile ne doit pas être pris à la légère. La navigation doit être agréable, les contenus doivent être travaillés pour être adaptés à une lecture sur ces écrans. Votre site mobile doit exister par lui-même et ne doit pas être juste le reflet de votre site desktop. C’est un gros travail à réaliser, en termes d’optimisation et de remise en question. Nous avons récemment mis à jour un article sur les bases à connaître avant de lancer un site mobile que je vous invite à aller consulter. Et pour ceux d’entre vous qui se disent que le jeu n’en vaut pas la chandelle… sachez que 2018 est l’année où le mobile est passé devant l’ordinateur pour ce qui est de la consultation des sites immobiliers.

Les AMP : le nouveau format de Google pour fluidifier la consultation des contenus

Les contenus AMP, pour « Accelerated Mobile Pages », sont des pages de site Internet optimisées pour un chargement sur les devices mobiles. Ces pages se chargent quasiment instantanément. Et si vous avez lu le point précédent, vous savez que le temps de chargement est primordial pour le référencement. Google va mettre en avant ces pages dans ses résultats. En les faisant remonter, mais aussi en indiquant visuellement à l’internaute qu’elles sont au format AMP (et donc, qu’elles vont se charger rapidement). Les pages AMP ne concernent pas que les médias : le format peut être appliqué à quasiment tous les contenus d’un site web. En faisant quelques recherches sur Internet, on s’est rendu compte que les AMP étaient utilisées par certains professionnels de l’immobilier pour leurs landing pages. Si vous voulez découvrir le retour d’expérience de professionnels de l’immobilier sur la mise en place des AMP, je vous conseille cet article (en anglais).

Il existe des plugins et des solutions qui permettent d’automatiser la transformation de vos pages au format AMP. Je vous invite donc à vous tourner vers votre webmaster pour déterminer comment mettre en place cela sur votre site web. Si vous gérez vous-même votre site, je vous renvoie sur le site officiel du projet AMP. Vous y trouverez la documentation ainsi que les principaux outils pour travailler ces contenus sur votre site Internet. 

Avoir un site sécurisé utilisant les connexions HTTPS

Le « https » est une norme qui signifie que les données envoyées par un site web vers son serveur sont cryptées.Cela veut dire que si je rentre mon numéro de carte bancaire sur un site, le numéro qui est enregistré dans la base de données de ce dernier est crypté en cas d’attaque par des hackers. Google a annoncé en 2018 qu’il allait désormais privilégier les sites qui utilisent ce type de protections, afin de garantir la sécurité des internautes. Alors en soi, ce n’est pas une vraie mise en avant des sites qui ne respectent pas cette norme, c’est plutôt une pénalité pour ceux qui ne la respectent pas. Cependant, c’est une corde de plus à votre arc vis-à-vis de la concurrence.

Du bon contenu pour du bon référencement

Le but de n’importe quel moteur de recherche est d’emmener son utilisateur sur le contenu le plus pertinent. C’est pour cette raison que ce dernier est l’élément clef de votre stratégie de référencement. Il faut que votre contenu plaise à la fois aux moteurs de recherche et aux internautes. Et pour cela, les moteurs vont prendre en compte plusieurs leviers : la longueur du contenu, sa fraîcheur, le comportement des internautes face à celui-ci ainsi que le type de contenu. En effet, avec les années, les robots des moteurs de recherche ont appris à analyser et à favoriser les images et les vidéos. Google qualifie ce type de contenus de « contenus enrichis » et considère que ces éléments permettent d’apporter plus de contexte à vos pages. 

Avoir un site correctement construit du côté technique

C’est une des pierres angulaires du référencement depuis maintenant plusieurs années : la construction et l’optimisation technique de votre site web. C’est ce qui va influer sur la rapidité de votre site (dont on a déjà bien parlé), mais également sur la manière dont les robots crawler vont analyser de quoi vous parlez. C’est via la technique que vous hiérarchisez les informations et votre contenu pour que robots chargés d’indexer votre site Internet comprennent de quoi vous parlez en priorité. Travaillez donc vos balises H1, H2, H3, les balises ALT de vos images, les URL de vos pages pour que cela soit pertinent vis-à-vis de votre stratégie. Je vous invite à retrouver notre dossier dédié au référencement, nous abordons ces éléments dans différents articles. Pour débuter, le premier article du dossier vous permet d’avoir une bonne vision d’ensemble des actions à mener pour optimiser techniquement votre site.

les axes à travailler pour performer en 2019

Pour améliorer votre référencement cette année, il y a 6 axes très prioritaires à travailer !

Vous êtes déjà membre Premium ?

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des startups dans leu ... Lire la suite