L’édition 2016 du Forum de l’innovation de la FF2I s’est déroulée au sein des bureaux d’Icade. L’occasion pour Marianne de Battisti, membre du Comex de la société, de nous faire un point sur le management de l’innovation. Durant sa présentation, la conférencière est revenue sur les différentes actions menées par Icade pour intégrer l’innovation au cœur des processus de l’entreprise, que cela soit pour les relations internes ou externes. Nous vous proposons de retrouver le compte rendu de sa prestation dans cet article

L’intégration de l’innovation en interne

La première partie revient sur les processus internes à mettre en place pour manager correctement l’information. Comment permettre à sa société et aux collaborateurs d’innover. 

Choisir des prestataires en adéquation avec la démarche de l’entreprise

L’un des points mentionnés par la conférencière est le choix des prestataires avec lesquels on va traiter. Lorsque l’on choisit de faire appel à une entreprise, il est intéressant d’avoir une grille de notation qui permet de choisir parmi toutes les offres. Cette grille est propre à chaque entreprise et les critères ont plus ou moins d’importance d’un acteur à l’autre. Pour elle, les prestataires doivent être également notés sur leur capacité et leur volonté à innover.  

L’intégration des start-ups à l’écosystème de l’entreprise

La présentatrice revient sur l’importance des acteurs externes à l’entreprise. Si prestataires et partenaires doivent être choisis en tenant compte de leur inventivité, ce n’est pas le seul levier actionné par Icade. La société a en effet fait le choix de créer un incubateur à start-ups. Cet incubateur permet à l’entreprise d’intégrer une certaine mentalité en interne. En côtoyant et en observant ces projets, l’entreprise garde un œil sur les évolutions qui viennent toucher le marché. Cela a également un impact sur l’ADN de la société et montre à l’ensemble des ressources que l’innovation est un axe majeur de la stratégie de l’entreprise. 

Créer des espaces dédiés à l’innovation et l’évolution des méthodes de travail 

Marianne de Battisti précise que si une entreprise désire réellement intégrer l’innovation à son fonctionnement, elle doit être en mesure de proposer à ses collaborateurs un environnement de travail en adéquation avec cette volonté. Chez Icade, cela a été la création d’un espace de coworking aménagé de façon à encourager de nouvelles méthodes de travail. Cette salle permet aux collaborateurs de tenir leurs réunions et de travailler sur les projets dans un environnement différent, propice à la collaboration. Le fait de proposer des espaces qui sortent de l’ordinaire encourage les collaborateurs à penser autrement, et donc à innover. 

coworking_icade_innovation_immobilier

 

Proposer l’innovation à ses clients

La conférence s’est ensuite attardée sur comment une entreprise pouvait proposer de l’innovation à ses clients. Quels sont les prérequis qui permettent de développer de nouveaux produits et services qui vont générer un « effet waouh »? 

Les nouvelles méthodes de travail en interne pour des innovations dans les relations externes 

Pour la conférencière, le premier élément qui favorise la création d’innovations destinées aux clients est la mise en place de nouvelles méthodes de travail. Méthodes que l’on a abordées dans la première partie de cet article. Proposer de nouveaux modes de fonctionnement et de communication en interne permet aux personnes sur le terrain de s’exprimer. Les ressources peuvent plus facilement faire remonter leur problématique et, pour Marianne de Battisti, « qui dit terrain, dit forcément clients ».

Chercher la différenciation

Dans sa recherche d’innovation, l’entreprise et les dirigeants doivent chercher la différenciation. La plupart des entreprises ont des modes de fonctionnement déjà établis. Méthodes qui ont fait leurs preuves et qui, jusqu’à présent, ont satisfait les clients. Cependant, ces méthodes ou produits sont souvent les mêmes que la concurrence. L’entreprise qui souhaite innover ne doit pas avoir peur de se différencier. Se différencier vis-à-vis de la concurrence et de soi-même. Tester de nouvelles choses, de nouvelles méthodes, de nouveaux produits, de nouveaux business models. De tels changements ne sont pas faciles. Cependant, c’est un état d’esprit à adopter pour proposer de nouvelles expériences à ses clients. 

S’adapter aux nouveaux usages

Toujours dans la veine de la différenciation, Marianne est revenue sur l’importance de s’adapter aux nouveaux usages naissants. Dans le cadre d’Icade, cela passe par exemple par la virtualisation de l’ensemble des parcs du promoteur, ce qui lui permet de proposer la visite 3D à tous ses clients. L’entreprise ne doit pas avoir peur de tester de nouvelles technologies avant qu’elles se soient totalement démocratisées; c’est ce qui lui permettra de proposer de l’innovation. 

innovation_icade_nouveaux_usage_immobilier

Les facteurs clés d’une stratégie de digitalisation

La conférence a enchaîné sur les facteurs clés d’une stratégie de digitalisation et d’adoption de l’innovation. Quels sont les facteurs qu’une entreprise doit remplir pour sauter le pas? 

La symétrie des attentions

Pour être correctement intégrée, l’innovation ne doit pas se focaliser sur une facette de l’entreprise. Les dirigeants doivent veiller à ce que celle-ci s’attarde aussi bien sur les process internes de l’entreprise que sur les produits qu’elle vend. Si vous voulez proposer des produits innovants, il faut que vos collaborateurs aient des outils eux aussi innovants. La présentation d’Icade nous expliquait que désormais, 1000 agents sur 1400 sont équipés d’un iPhone et que l’entreprise conçoit tous ses logiciels internes en adoptant la philosophie du « mobil first ». 

Démarche itérative et dynamique

L’autre composante du succès d’une stratégie de digitalisation pour Icade, c’est la mise en place d’une démarche projet itérative et dynamique. Les projets doivent être conçus en pensant à l’évolution des usages. Une par une, il faut ajouter les briques aux projets, les tester et ensuite se remettre au travail pour l’améliorer. Dans cette démarche, un projet n’est jamais totalement terminé : il est en phase de test, de déploiement, de retours, mais terminé n’est plus le bon mot. Il est constante évolution. 

Intégration de nouvelles compétences en interne

Pour procéder à sa digitalisation, Icade a dû acquérir des compétences en interne. En effet, il est rare qu’une entreprise dispose de base toutes les ressources pour mener à bien cette opération. Recruter de nouveaux collaborateurs permet d’amener de nouvelles idées et de nouvelles façons de faire au sein de l’entreprise. Il faut également former ses anciens collaborateurs afin qu’il n’y ait pas de trop grandes différences entre les différentes ressources. 

collaboration_innovation_Icade

Au final, cette conférence nous a permis d’obtenir la vision d’Icade quant à sa stratégie de différenciation. Des conseils qui peuvent s’appliquer pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Il faudra retenir que l’adoption de l’innovation est quelque chose qui bouleverse profondément les modes de fonctionnement d’une entreprise. Il faut que l’entreprise s’attarde sur ses process internes et externes en même temps pour que la stratégie soit efficace. Une telle stratégie doit être soutenue par la direction afin qu’elle soit embrassée par l’ensemble des collaborateurs.

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite