Quelles innovations apporter au bâtiment, et comment rendre l’immobilier durable? Benoist Apparu, président du directoire d’in’li, s’est entouré de représentants de startups investis dans ces enjeux : François-Thomas Caye, chef de projet Innovation et Entrepreneuriat chez in’li LAB; Rémi Bastien, CEO d’Enogrid; Baptiste Laurent, CEO de la startup VERTUO; et Nicolas Gerchenzon, directeur commercial de My Digital Buildings. Voici leurs conseils et leurs solutions.

Quels enjeux pour élaborer des projets immobiliers durables et innovants?

Avant d’aborder les tenants et les aboutissants de cette conférence, une petite contextualisation s’impose. in’li est une filiale du groupe Action Logement, spécialisé dans le logement intermédiaire. Pour son représentant, Benoist Apparu, l’enjeu à venir est de développer des logements intermédiaires plus responsables et plus intelligents. Le conférencier ramène la problématique de son cœur de métier à l’ensemble de la chaîne immobilière : « L’innovation est essentielle dans le secteur immobilier. Le problème, c’est que ce n’est pas forcément son ADN ». L’intervenant souligne qu’il faut optimiser et innover dans les systèmes de financement et améliorer les process de fabrication.

in’li LAB veut ainsi permettre à de jeunes startups investies dans ces problématiques de se développer.

Comment rendre de futurs projets immobiliers écoresponsables?

En ce qui concerne le respect de l’environnement dans l’immobilier, plusieurs enjeux se dessinent : la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments, le retour de la nature dans l’espace urbain ou encore la gestion des eaux fluviales.

« L’innovation doit être verte », claire Benoist Apparu. « Il faut permettre aux habitants d’avoir une consommation responsable ». Comment? En améliorant les moyens de production d’électricité sur les bâtiments neufs et anciens. Le CEO d’Enogrid, Rémi Bastien, cite par exemple des installations photovoltaïques qui vont alimenter les parties communes et les parties privatives.

En ce sens, les acteurs de la promotion et de la construction immobilière peuvent réfléchir à travailler en collaboration avec des marques, qui proposent leurs solutions. Ceci leur permettrait de promouvoir des projets plus en phase avec les enjeux environnementaux et les besoins de leurs clients.

Autre problématique qui se dessine : la végétalisation des espaces et des bâtiments. Baptiste Laurent, CEO de la startup VERTUO, cite plusieurs changements climatiques à prendre en compte pour construire la ville de demain. À cause du réchauffement climatique, il pleut de plus en plus et nous connaissons des épisodes caniculaires fréquents. Or, la nature peut apporter un vrai plus à la ville sur la biodiversité : confort, hygiène, rafraîchissement de l’air… Il faut donc développer l’implantation de la nature dans la ville et débloquer 3 leviers : 

  • Développer les plantations en pleine terre en pleine ville pour pouvoir implanter la nature dans la ville. 
  • Réduire les coûts d’entretien et encourager le recours aux ressources naturelles.
  • Rassembler tous les acteurs : entreprises spécialisées dans l’urbanisme vert, designers, architectes, acteurs de la construction.

Parmi les solutions à mettre en place, Baptiste Laurent cite la technique du bocage normand. Ce paysage repose sur de denses haies végétalisées. L’idée serait d’adapter ces paysages dans la ville, et de les irriguer par les eaux fluviales pour améliorer l’hygiène et la qualité de la ville. C’est de cette façon qu’on pourra végétaliser l’immobilier et la ville de façon luxuriante, mais aussi esthétique.

Les acteurs de la construction immobilière peuvent donc s’associer à ces solutions pour initier des projets plus respectueux de l’environnement, et plus adéquats aux besoins de leurs clients. 

Comment agir plus en amont sur l’obsolescence des bâtiments?

C’est au tour de Nicolas Gerchenzon, directeur commercial de My Digital Buildings, d’intervenir à ce sujet. Pour rappel, cette startup est spécialisée dans le bâtiment intelligent et élabore des jumeaux numériques. Un jumeau numérique, comme nous l’explique le directeur commercial, « c’est la réplique digitale d’un bâtiment ». Il y a donc tout un enjeu sur la digitalisation des bâtiments pour agir sur leur obsolescence.

La donnée immobilière pour permettre l’optimisation des constructions

Pour Benoist Apparu, cet enjeu repose sur la captation des données sur le patrimoine. Cette data permet de recueillir et d’exploiter une base d’informations fiables qui va optimiser les process de la construction, de la conception jusqu’à la destruction. Voici comment se matérialisent ces étapes :

  • La captation de la donnée sur site et le mixage de plusieurs technologies : photos 2D et 3D ainsi que l’utilisation de drones pour minimiser les coûts.
  • La création d’un jumeau numérique en agrégeant toutes les données captées.
  • L’exploitation de la donnée via une plateforme web dédiée. Ce genre de plateforme permet d’ouvrir les cas d’usage pour interagir sur la donnée spatiale du bâtiment.

Exploiter la donnée du patrimoine présente un intérêt certain pour l’immobilier, explique Benoist Apparu : mieux maîtriser ses coûts et ses process.

Pour ce faire, le secteur doit avoir une connaissance précise et centralisée de ces bâtiments, mettre à jour ces données autour d’un référentiel commun et permettre au plus grand nombre de collaborer sur cette data. Une fois cette donnée maîtrisée, les professionnels de l’immobilier pourront modéliser des immeubles améliorés et plus intelligents.  Ces process rappellent les enjeux du BIM. Une démarche extrêmement intéressante, selon Benoist Apparu, mais encore réservée à des experts et trop peu accessible.

« Il faut donc permettre aux acteurs du BTP, non-experts de la 3D, d’avoir accès à cette information pour leurs bâtiments », conclut-il. En effet, cela représente une plus-value pour les gestionnaires et les bailleurs. Élaborer des bâtiments intelligents permet de limiter les incidents techniques et d’améliorer le confort de vie des occupants.

La question de l’écoresponsabilité devient de plus en plus prégnante, à la fois pour les professionnels et pour les clients pour qui cela peut réellement être un levier de décision. Plus largement, la responsabilité que porte l’immobilier quant à nos modes de vie d’aujourd’hui et de demain n’est plus à démontrer et il est important que les professionnels s’emparent de ces sujets.

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite