Temps de lecture : 4 minutes

Cette année encore, on partage avec vous le classement des réseaux de mandataires. Comme chaque année, ce classement des réseaux reprend le nombre de mandataires au 1er janvier 2022 et l’évolution du nombre depuis le 1er janvier de l’année précédente. Cela permet de se faire une idée de la croissance de chaque entreprise et de l’évolution des réseaux. On remercie Guilain Omont de meilleursreseaux de nous partager ces chiffres. Découvrez donc :

  • Les 20 réseaux immobiliers qui ont le plus de mandataires;
  • L’évolution en pourcentage du nombre de mandataires depuis l’année dernière;
  • Les réseaux qui ont eu le plus de croissance sur l’année 2021;
  • Et, bien sûr, la manière dont ont évolué les 10 principaux réseaux de mandataires immobiliers.
Classement Mandataires Top6 8

L’analyse de l’expert Guilain Omont de meilleursreseaux.com

Comme chaque année, Guilain nous fait le plaisir d’une analyse poussée de son classement des mandataires. Et voici les 3 résultats clefs :

  • 1 ralentissement dans la croissance spectaculaire des réseaux de mandataires;
  • Un changement notable sur le podium;
  • Des réseaux avec des progressions qui restent impressionnantes.

Ralentissement de la croissance des réseaux de mandataires

Si l’on se fie à l’évolution du nombre de mandataires, l’année 2021 est moins dynamique que les années précédentes. Nous passons d’environ + 30 % annuel, à environ + 15 % cette année !
Guilain Omont

Un ralentissement qui pourrait avoir un impact sur le chiffre d’affaires des mandataires, mais a priori pas sur 2021.

Le chiffre d’affaires 2021 des réseaux n’est pas encore sorti, mais les premiers signes sont bons, et il y a eu un nombre record de transactions en 2021. Cela nous fait penser que la croissance du chiffre d’affaires 2021 restera autour de + 30 % (tous réseaux confondus). Les nouveaux mandataires mettent de toute façon plusieurs trimestres avant d’atteindre leur vitesse de croisière. Les effets de ce ralentissement de croissance commenceront donc sûrement à se percevoir seulement pour le chiffre d’affaires 2022.
Guilain Omont

On ne sait pas exactement ce à quoi ce ralentissement est lié. Plusieurs théories sont possibles.

Difficile de savoir à quoi ce ralentissement est lié. Il se constate surtout dans le deuxième semestre de 2021. Il se peut que la crise sanitaire ait poussé davantage de personnes à changer de métier en 2020, et que les projets de reconversion aient été anticipés sur 2020 au détriment de 2021. Cela aurait permis de stabiliser la croissance du nombre de mandataires jusqu’à début 2021 (malgré les difficultés rencontrées), mais provoqué un « ralentissement à retardement ». Il se peut aussi qu’il y ait un tarissement du vivier de personnes n’ayant jamais entendu parler de la possibilité de devenir mandataire immobilier.
Guilain Omont

Quelques changements dans les premières places du classement

Proprietes-privees arrive à la 3e place, au même moment où il annonce sa levée de fonds de 100 millions, et prend la place de OptimHome, qui a pourtant fusionné avec Refleximmo l’année dernière. Pas d’autres bouleversements frappants dans le reste du classement, mais quelques changements notables.

Des réseaux dont la progression reste impressionnante

Même si l’évolution des réseaux de mandataires diminue de manière générale, les croissances restent solides et on note quelques belles progressions. Et notamment celles de :

  • BSK Immobilier;
  • La Fourmi immo;
  • MeilleursBiens;
  • Sextant;
  • LGM Immobilier.

Autre bonne performance cette année, BSK Immobilier (même si on est loin de la progression de l’année dernière, puisqu’on passe de + 109 % à + 30 %), qui vient tout juste de faire une importante levée de fonds, lui aussi. La Fourmi immo se démarque encore cette année avec une progression de + 61 %. Comme l’année dernière, l’explication réside sans doute en partie dans son modèle original de MLM : le parrain touche 4 % du CA des filleuls + 4 % du CA des filleuls des filleuls, etc., jusqu’à 5 niveaux (alors que traditionnellement, ce pourcentage décroît exponentiellement avec les niveaux). Enfin, MeilleursBiens entre au classement directement à la 16e place. Il s’agit d’un modèle où le mandataire touche 100 % de la commission agence (moins 149 € HT par vente). C’est le même modèle qu’Expertimo, qui reste encore leader sur ce créneau (2 fois plus de mandataires que MeilleursBiens, mais croissance de + 14 % cette année, + 27 % en 2020).
Guilain Omont

On notera aussi la progression encore importante de Sextant, qui continue sur une croissance à deux chiffres, et l’arrivée dans le classement de LGM Immobilier, avec 85 % de croissance depuis l’année dernière.

Nous remercions encore une fois notre collègue Guilain Omont et meilleursreseaux.com de nous avoir fourni cette analyse, en plus des données du classement. Pour découvrir les 20 positions du classement ainsi que le palmarès des réseaux qui ont connu la plus forte croissance en 2021, rendez-vous sur la page dédiée au classement des réseaux.

à propos

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium