Aujourd’hui, c’est un article un peu particulier qui est publié sur Immo2, puisqu’on donne la parole à Anthony Perrat, fondateur de Unemaisonbleue.com et également un lecteur assidu d’Immobilier 2.0. Pour cet article, Anthony s’est prêté au jeu de la prospective en essayant de visualiser ce que sera la recherche immobilière d’ici quelques années. Entre assistants vocaux, big data, smart cities et logements connectés, le métier d’agent immobilier ne sera plus le même. Nos concurrents directs ne seront plus uniquement les agences immobilières de notre quartier, mais aussi des outils et des interfaces implantés dans les salons de nos clients. Cependant, derrière toute l’automatisation et la robotisation possible de notre secteur, il n’en demeure pas moins que l’immobilier est une aventure qui se vit. Anthony a donc imaginé à quoi ressemblerait son déménagement dans quelques années… 

Google Home Immobilier Prospective

Hier soir, j’ai appris que j’allais être muté à Marseille. Je suis content, car cela fait 2 ans que j’attends cette mutation. Ce matin, en me levant, je demande à Google :

« Dis-moi Google, quel est le secteur le plus approprié pour habiter à Marseille? »

Google connaît toutes mes habitudes : l’endroit où je vais travailler, mon goût pour le running et le VTT, mes restaurants préférés… Il sait également que ma fille pratique le taekwondo, mon fils, le violon.

« Monsieur, quelles sont vos priorités : le temps de trajet vers votre bureau, les écoles, la sécurité? »

« Les écoles »

L’algorithme de matching commence sa recherche et sélectionne trois quartiers à l’ouest de Marseille avec un scoring pour les 3 critères prépondérants et les critères affinitaires de chacun des membres de la famille. Il calcule aussi les temps de parcours pour mon épouse et moi-même.

Puis :

« Monsieur, il fait chaud à Marseille en été. Souhaitez-vous une maison avec piscine? »

« Oui ou un appartement avec terrasse dans une résidence avec piscine »

Google connaît ma capacité d’endettement, car j’ai transféré mes comptes chez eux depuis qu’ils ont ouvert leur banque en ligne. Il me propose donc 11 biens correspondants « sur le papier » à mes critères.

« Ok, peux-tu envoyer ces biens à Stéphanie pour qu’elle fasse une présélection? »

Ce soir, nous effectuerons les visites immersives sur notre grand écran avec Stéphanie. Avec le BIM, le carnet d’entretien en ligne obligatoire et tous les éléments financiers, sociaux et environnementaux (taxes, pollution, sécurité…) en open data, nous disposons d’une information exhaustive.

Il ne nous manquera plus que la dernière étape, celle des sensations que Google ne peut pas encore nous restituer. Nous irons donc visiter les biens sur place pour sentir le quartier, l’atmosphère, les odeurs, les bruits… Pour cela, Google prendra rendez-vous en ligne avec le service d’accompagnement aux visites. En effet, l’expérience des serrures électroniques, ayant provoqué une recrudescence de squats, a été rapidement abandonnée.

Ensuite, je demanderai à Google d’estimer le prix de vente de mon appartement à Versailles avec les données dont il dispose, car il connaît mon appartement, son orientation, les travaux qui y ont été réalisés, etc..

Je donnerai mes clés au service d’accompagnement des visites, qui viendra scanner mon bien et effectuer les « visites de sensations ».

Google pourra ensuite sélectionner les personnes financièrement solvables et qui pourraient être intéressées en fonction des critères qu’elles ont enregistrés. En fonction des propositions qui me seront faites sur la plateforme d’enchères immobilières de Google, la promesse de vente sera autocomplétée en contrat intelligent dans la blockchain et notre accord, enregistré par reconnaissance faciale.

Mes contrats de fournitures seront transférés automatiquement et mon déménagement, organisé en fonction du scan de mon appartement, qui aura déterminé le nombre de m3 de mes meubles.

À mon installation, Amazon aura fait livrer le nécessaire pour démarrer notre nouvelle vie, dont une bouteille de notre champagne préféré qu’il nous offre pour fêter ça avec Stéphanie.

Emmenagement Immobilier Marketing Prospective

Sinon, on pourrait aussi faire ça à l’ancienne, accompagné par un agent immobilier qui connaît le quartier, son histoire, et qui pourrait nous proposer ces pépites qui passent en direct et qu’on ne voit jamais sur Internet.

Ce serait plus sympa et fun.

En fait, on va faire les deux!