Si la réalité virtuelle et augmentée sont des technologies pleines de promesses, elles n’en restent pas moins encore très confidentielles. Cela ne semble pas décourager les constructeurs, qui se lancent tour à tour sur le marché. Et puisqu’il existe plusieurs manières d’aborder ces technologies qui en sont à leurs tous débuts, on se retrouve avec de plus en plus d’options et de produits différents : casques pour smartphone, casque de réalité virtuelle, lunettes de réalité augmentée, casque de réalité augmentée, etc. Bref, il devient facile de s’y perdre. Aujourd’hui, on passe en revue les différents périphériques et types d’utilisation qui s’offrent aux agences immobilières qui souhaitent sauter le pas. 

Avant de se lancer dans le matériel à proprement parler, il convient de revenir sur ce que proposent ces deux technologies, comme nous l’avons expliqué dans notre article précédant portant sur les différences entre réalité virtuelle et réalité augmentée pour le secteur immobilier :

La réalité virtuelle offre une expérience d’immersion dans des lieux qui n’existent pas physiquement. Une fois le casque sur la tête, on est coupé du monde réel pour être projeté dans un environnement créé de toutes pièces. L’objectif de la VR est de transporter l’utilisateur dans une autre réalité dans laquelle il pourra se déplacer et interagir avec les éléments.

Alors que la réalité augmentée propose des expériences qui sont plus dans la visualisation. On va apposer des éléments virtuels sur les éléments du monde réel. La réalité augmentée essaie de ramener le virtuel dans l’environnement physique de l’utilisation, par exemple en affichant des informations en surimpression.

Quel matériel pour LA réalité virtuelle? 

Les casques de réalité virtuelle

Les casques de réalité virtuelle procurent l’expérience la plus complète. Ils se branchent à un ordinateur, sont composés de deux écrans (un pour chaque œil) et vont tracker les mouvements de l’utilisateur grâce à des caméras, des capteurs de mouvements et des manettes dédiées pour les mains. Une fois que l’on a glissé la tête dans l’un de ses casques, on se retrouve totalement coupé de la réalité et projeté dans un monde virtuel. Voici des exemples de casques que l’on peut retrouver sur le marché : 

  • Le HTC Vive

Le HTC Vive est un casque né du partenariat entre le constructeur homonyme et le spécialiste du jeu vidéo Valve. Il s’accompagne de deux boîtiers qui permettent de faire du room-scaling, c’est-à-dire de virtuellement délimiter l’espace dans lequel l’utilisateur peut se déplacer. Cela permet de gérer des mouvements comme le fait de se baisser, de se lever, de sauter, etc. Le Vive embarque également deux « manettes » qui permettent de simuler les mains de celui qui porte le casque. Le HTC Vive est actuellement le casque qui a reçu les meilleurs retours critiques. C’est également le plus cher puisque pour l’acquérir, il faudra tout de même débourser la somme de 950 €.

htc_vive_illustration_pour_realite_virtuelle_immobilier

  • L’Oculus Rift

Si le HTC Vive a reçu le meilleur accueil critique, le casque le plus connu reste l’Oculus Rift. C’est en effet à ce projet Kickstarter (maintenant racheté par Facebook) que l’on doit la folie VR qui nous touche aujourd’hui. Pas de room-scaling ici, les mouvements sont reconnus grâce à une caméra fournie dans le pack. Des « controllers » sont disponibles; baptisés « Oculus Touch », ces périphériques sont vendus séparément, sinon vous pouvez opter pour la manette de Xbox One fournie dans le pack. L’Oculus Rift est accessible à partir de 699 $ et pour les manettes, il faudra compter 199 $ supplémentaires.

oculus_exemple_realite_virtuelle_immobilier

  • L’OSVR

OSVR, c’est la réponse du monde de l’Open Source à la folie de la réalité virtuelle. Encore en phase de projet, ce casque se veut modulable et évolutif dans le temps. Le client peut choisir les modules qui l’intéressent le plus et créer son casque sur mesure. Il peut également faire évoluer son casque génération 1 en un casque de génération 2 en achetant un kit d’upgrade. L’OSVR n’inclue pas de contrôleurs. Cependant, le casque est compatible avec tous ceux qui existent déjà. Le tracking est optionnel et s’effectue à l’aide d’une caméra infrarouge. Vous pouvez d’ores et déjà vous procurer un des hacker kits de l’OSVR pour 399 $

osvr_realite_virtuelle_immobilier

Les casques pour Smartphones

Les smartphones peuvent également procurer une expérience de réalité virtuelle. Il existe des casques dans lesquels il suffit de placer son smartphone et de lancer une application pour expérimenter les mondes virtuels.

  • Le LG VR 360

Le LG VR 360 est le casque de réalité virtuelle pour smartphone de la marque LG. Ce casque de la marque propose une expérience de réalité virtuelle différente de ses homologues. En effet, avec ce casque-ci, vous n’aurez pas besoin de mettre votre téléphone à l’intérieur, simplement de le relier avec un câble USB. Comme pour le casque de Samsung, on est ici sur une technologie propriétaire. Résultat : le casque n’est compatible qu’avec un seul smartphone, le LG G5. On soulignera toutefois que les lentilles sont réglables afin de s’adapter aux problèmes de myopie. Vous pouvez retrouver le casque de LG aux alentours des 199 € sur Internet

lg_casque_360

  • Le Samsung Gear

Le Samsung Gear est le premier casque VR pour smartphone d’un constructeur à avoir fait beaucoup parler de lui. Beaucoup plus agréable à porter que la version carton de Google, ce casque peut être ajusté en terme de focales, de taille de la tête, selon si l’utilisateur porte des lunettes ou non, etc. Les contrôles se font à l’aide d’une manette Bluetooth et les applications sont les mêmes que celles de l’Oculus (c’est le même store). Petit bémol : le casque n’est disponible que pour les téléphones Samsung et chaque téléphone a sa propre version du casque Gear VR. Vous pouvez acquérir l’objet entre 60 et 99 € sur Internet.

samsung_gear_vr_immobilier_casque

  • Les marques tierces

Sortis des mastodontes que sont Google et Samsung, ces types de casque sont proposés par de nombreux constructeurs (Xiaomi, Homido, Zeiss, etc.). Les prix varient entre 15 et 200 €, cette différence s’expliquant par la qualité des lentilles à l’intérieur du produit ainsi que le confort à l’utilisation (le poids, le maintien sur la tête, etc.).    

homido_autre_marque_vr_exemple_pour_immobilier

  • Google Cardboard

Le Google Cardboard est un projet Open Source lancé par Google. Ce casque est simplement « un bout de carton » avec deux lentilles dans lequel vous placez votre smartphone. Les plans pour construire son cardboard sont disponibles sur Internet et si la documentation de Google vous rebute, vous pouvez également trouver de nombreux tutoriels. Si vous souhaitez l’acheter tout fait, on peut en trouver sur Internet à partir de 2,99 €.

google_cardboard_vr_immobilier_exemple

Quel matériel pour la réalité augmentée? 

Maintenant que nous avons passé en revue une partie du matériel nécessaire pour accéder à la réalité virtuelle, intéressons-nous à la réalité augmentée. Comme pour la VR, plusieurs solutions existent, avec différents niveaux de sophistication et différents prix : 

Les casques de réalité augmentée 

  •  L’HoloLens

L’HoloLens, c’est le casque de réalité augmentée de Microsoft et certainement le périphérique dédié à cette technologie le plus sophistiqué à l’instant. Ce casque permet de visualiser des hologrammes en 3 dimensions. On va au-delà de la simple surimpression d’informations sur le réel, on affiche des éléments virtuels interactifs au porteur du casque. Certaines des applications proposent même une vue à la première personne pour se déplacer dans les environnements. Pour l’instant, le périphérique est disponible dans une version destinée aux développeurs et aux professionnels, pour la somme de 3000 $. Vous pouvez retrouver l’un de nos articles complets dédiés à l’HoloLens dans l’immobilier. Pour l’instant, l’HoloLens et ses hologrammes cherchent surtout à séduire la promotion immobilière. Cependant, la possibilité d’être en vue première personne dans un des hologrammes laisse penser que le device trouvera des applications dans toutes les branches de l’immobilier. 

  • Le Meta 2 

Meta est l’une des premières sociétés à avoir commercialisé un casque de réalité augmentée, en 2014. En 2016, la firme lançait les précommandes du Meta 2, son nouveau casque. Les premiers retours que l’on a sur cette nouvelle itération sont plutôt bons, notamment grâce à un champ de vision de près de 90° pris en compte par l’appareil et la qualité des écrans. L’appareil propose peu ou prou la même chose que l’HoloLens de Microsoft, c’est-à-dire d’apposer des hologrammes interactifs sur le monde qui vous entoure. On peut voir dans la vidéo ci-dessous deux personnes collaborant sur un projet de construction et interagissant avec la représentation 3D du bâtiment. Le Meta 2 est disponible en précommande pour 949 $.

Les Smart Glasses

  • Les appareils type « Google Glass »

Pas tout à fait un casque et pas un smartphone non plus, les lunettes de réalité augmentée sont le compromis entre les deux solutions citées ci-dessus. L’utilisateur porte une paire de lunettes sur laquelle apparaissent des informations. Le plus connu de ces devices reste les Google Glass. Cependant, il existe de nombreux concurrents. On peut par exemple citer l’Epson Moverio, le Recon Jet ou encore le Vuzix M100. Je vous invite à retrouver un guide complet des outils de ce type disponible sur le site de Tom’s Guide.  

google-glass_augmented_reality_exemple_immobilier

  • Shima par LAFORGE

Si l’on a sorti ce device de la catégorie « similaires aux Google Glass », c’est parce que ces lunettes sont ce qu’il se fait de plus proche actuellement d’une paire de lunettes normale. Une fois portées, rien ne permet de distinguer que ce sont des lunettes de réalité augmentée. Et c’est la force du produit, car actuellement, peu de personnes sont disposées à se balader avec un dispositif aussi ostentatoire que des Google Glass. Les informations apparaissent sur les bords du champ de vision de l’utilisateur de façon à se calquer à la réalité. Les Shima sont en précommande au tarif de 590 $. Si ce type de périphérique venait à se démocratiser, on imagine facilement un monde où les prospects pourraient connaître toute l’histoire d’un bâtiment, voir les appartements qui y sont en vente, l’évolution des prix, etc. Et tout ceci le plus naturellement du monde, simplement en se baladant. 

  • Magic Leap 

Magic Leap est l’un des concurrents de l’HoloLens; l’entreprise a levé un milliard de dollars pour son projet de lunettes de réalité augmentée. Parmi les investisseurs, on retrouve notamment Google et Alibaba. On n’en sait encore très peu à propos de ces lunettes, quasiment personne n’a pu mettre la main dessus ou même les voir. Le fondateur de la société explique que celles-ci imiteront le système de perception visuelle du cerveau, pour créer des éléments qui paraissent réels. Pour l’instant, nous devons nous contenter des démonstrations vidéo. Cependant, si les promesses sont tenues, les possibilités devraient être impressionnantes. On imagine déjà un hologramme d’agent immobilier s’occupant d’une visite à distance ou encore du home staging virtuel plus vrai que nature en direct live sous les yeux du clients. 

 

Les smartphones et tablettes

Pour afficher des informations en surimpression de la réalité, un simple smartphone peut suffire. D’ailleurs, la réalité augmentée est la technologie de la fameuse application dont on a entendu parler tout l’été : Pokémon GO. Le smartphone n’a pas besoin d’être de la dernière génération, la réalité augmentée est très certainement gérée par celui que vous avez dans votre poche. En somme, si votre téléphone a moins de 3 ans, il gérera certainement cette technologie.  

augmented-reality-phone

Quels critères pour faire son choix et pourquoi vous devez considérer ces technologies dans l’immobilier? 

À chaque technologie ses objectifs

Maintenant que nous avons fait le tour des périphériques disponibles pour la réalité virtuelle et la réalité augmentée, vient l’heure de faire son choix. Une sélection qui se fait en fonction de vos problématiques et de ce que vous voulez apporter aux clients. Nous avons récemment consacré un article sur les différentes solutions qui existent dans l’immobilier pour la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Article qui permet d’aller plus loin dans cette étape et que je vous conseille donc de lire. Reprenons rapidement ce que l’on peut conclure sur ces technologies : 

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Les critères à prendre en compte pour faire son choix entre ces deux technologies;
  • Des exemples concrets dans lesquels vous devriez privilégier une technologie à une autre;
  • Quel matériel choisir pour quel cas.

Vous êtes déjà membre Premium ?

Pourquoi s’y intéresser? 

Alors oui, ces technologies sont intéressantes, mais pourquoi est-ce qu’en tant qu’agent immobilier, vous êtes concerné par celles-ci? La réponse se situe dans la capacité de ces innovations à séduire le public. En effet, pour l’instant, les périphériques dédiés à l’une des deux réalités sont encore confidentiels. Cependant, de nombreux constructeurs se lancent sur le marché et cherchent à démocratiser leur produit. 

Actuellement, réalité augmentée et virtuelle tracent leur chemin jusque dans les foyers du grand public. D’ici quelques années, il se pourrait bien qu’un casque de VR ou d’AR soit présent dans presque tous les foyers. D’autant plus que les tablettes et téléphones évoluent de plus en plus vite et ces devices ont déjà prouvé leur utilité dans ces domaines. Ce qui finit par donner de nombreuses portes d’entrée à ces technologies dans nos habitudes de consommation. 

À ce moment-là, il sera trop tard pour prendre de l’avance et vous perdrez l’aspect innovant de ces technologies. Alors, on ne vous dit pas que vous devez absolument investir dans ces technologies pour l’instant. Toutefois, il est très recommandé de vous informer sur les solutions à votre disposition et de surveiller la façon dont elles se répandent auprès du grand public et de la profession. 

 

Certains constructeurs ont déjà commencés à construire des vestes "haptiques", capable de reproduire les sensations que l'on perçoit en réalité virtuelle ou augmentée.
Certains constructeurs ont déjà commencé à construire des vestes « haptiques », capables de reproduire les sensations que l’on perçoit en réalité virtuelle ou augmentée.

Ces technologies n’en sont qu’à leurs balbutiements et on s’attend à voir arriver de nombreux périphériques sur ces marchés. Réalité augmentée ou virtuelle, ces innovations continuent de creuser leur chemin et de se faire connaître auprès du grand public. D’ici quelques années, si ces devices atteignent leur objectif, tout le monde aura eu des expériences de ce type. Ce sera devenu normal pour les clients de visiter un logement via la VR, de penser leurs aménagements avec une visualisation directe du résultat sur leurs lunettes et même d’avoir un agent immobilier en hologramme pour les accompagner. Pour résumer le concept de ces technologies, la réalité virtuelle vous permet de transporter votre client et de lui faire vivre une expérience (une visite par exemple) tandis que la réalité augmentée va vous permettre d’utiliser le monde physique pour y ajouter des éléments virtuels (prix de la zone, idées d’aménagements…). Pour faire le point sur les possibilités de ces technologies dans l’immobilier, je vous invite à retrouver notre article « Les différences entre la réalité virtuelle et augmentée dans l’immobilier ».

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des startups dans leu ... Lire la suite