Si le domaine de la Proptech à réalisée une année 2019 époustouflante en termes d’investissements, avec un peu plus de 500 millions de euros récoltés par les entreprises du secteur, il semblerait que l’année 2020 soit d’ores et déjà partie pour battre ce record. On en veut pour preuve l’ouverture prochaine de A/O Proptech, un nouveau fond d’investissement qui possède une enveloppe de 250 millions d’euros pour soutenir les jeunes pousses de l’immobilier et de la construction.

Bien entendu, le fonds ne dépensera certainement pas l’intégralité de son enveloppe en 2020. Mais cela reste un excellent signe pour les entrepreneurs de la Proptech et, plus généralement, pour l’ensemble du secteur immobilier.

Soulignons notamment ici la composante « européenne » de ce fonds d’investissement. Sans tomber dans le chauvinisme de bas-étage c’est intéressant de voir des initiatives de ce type sur notre continent. Surtout lorsque l’on met en perspective les levées de fonds des acteurs Américains et Asiatique. En effet, de nombreuses solutions proposées par les acteurs de la proptech nécessitent une assise financière importante. C’est le cas notamment des iBuyers, des agences hybrides ou encore des entreprises telles que Katerra (construction) ou The Collectives (Co-living). Je vous invite d’ailleurs à lire l’article de Mike Delprete sur la prise de position de Axel Springer dans les agences hybrides. L’expert nous explique notamment pourquoi le financement de ces startups est particulièrement important (et déterminant pour savoir qui sera leader sur son marché)

Fondé par Gregory Dewerpe, un entrepreneur Suisse à l’origine d’un premier fonds d’investissement AMD Capital destiné à l’immobilier, A/O Proptech est actuellement basé à Londres et en Suisse et prévoit d’ouvrir de nouveaux bureaux à Berlin cette année.