1.6 millions d’euros. C’est le montant levé par la cette startup de la scène proptech rennaise. Pour son tout premier tour de table, Check & Visit s’est entourée de business angels, d’Axeleo Capital (dont c’est le premier investissement), ainsi que du Club des Prophètes. L’objectif : aller plus loin dans l’automatisation de son service d’état des lieux. Check & Visit prévoit notamment s’étendre, en passant de 15 à 30 villes en France d’ici la fin 2020. Dans le process, la proptech devrait doubler ses effectifs.

L’entreprise créée en 2018 propose un service de délégation des états des lieux. L’objectif étant de permettre aux professionnels de l’immobilier de se décharger de cette activité à faible valeur ajoutée. Check & Visit se charge de prendre rendez-vous avec le locataire, de réaliser l’état des lieux, de le faire signer et de le transmettre aux gestionnaires.

Check & Visit annonce 80 clients (dont Crédit Agricole et Nexity), pour 2 500 états des lieux déjà réalisés depuis son lancement. Une preuve que le concept séduit non seulement les investisseurs mais également les professionnels de l’immobilier soucieux d’optimiser leur productivité. 

Dans le même registre, je vous invite à lire nos articles sur la sélection d’un outils d’état des lieux dématérialisés.

Cet article concerne

Découvrez les États des lieux dématérialisés de La Réserve