La Smart Buildings Alliance and Smart Cities (SBA) vient d’annoncer la création d’une charte d’utilisation du BIM. L’objectif de celle-ci est de s’assurer que les documents édités correspondent aux attentes des maîtres d’ouvrage. 
Cette charte marque une étape importante pour le BIM. En effet, pour beaucoup, l’un des éléments de succès de ce document est son interopérabilité. Un critère qu’il n’est possible de remplir qu’à partir du moment où les différents acteurs se sont entendus sur la façon de produire ledit document.

Construite autour de 8 principes directeurs, la charte donne aux maîtres d’ouvrage les bases pour récupérer à partir du BIM une donnée structurée et exploitable en évitant un fonctionnement en silo fermé. On va retrouver dans cette charte des informations : la propriété des données, la valeur contractuelle BIM entre les parties et l’unification des différentes maquettes numériques entre les corps de métiers. Enfin, elle aborde la question de la protection des données, en conformité avec les lois européennes, et notamment la RGPD.

En somme, cette charte pourrait devenir le nouveau référentiel de création de la maquette numérique. Et ainsi permettre le développement de ce document dont de nombreux professionnels de l’immobilier attendent la démocratisation. 

Si vous souhaitez creuser le sujet du BIM, je vous invite à retrouver ci-dessous deux articles où nous couvrons la problématique de la maquette numérique et de sa démocratisation auprès du grand public.