Découvrez l’interview de Karl Nouar afin de faire connaissance avec lui, découvrir sa vision de l’immobilier ainsi que les sujets qu’il va aborder sur Immobilier 2.0.

 

Florian MAS : Salut Karl, Tu vas intervenir sur Immobilier 2.0 à partir de septembre en tant qu’expert en marketing immobilier. Peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours professionnel ?

Karl Nouar : Salut Florian, j’ai 37 ans, je suis Lyonnais et je travaille dans le webmarketing depuis 10 ans. J’ai débuté en 2003 dans la création de sites internet et la commercialisation d’un logiciel immobilier qui n’existe plus depuis, mais qui avait le mérite d’être un des premiers en Full Web.

En 2005, un de mes clients agent immobilier de l’époque m’a convaincu de rejoindre son équipe, le marché se portait bien et j’ai passé 3 bonnes années en tant qu’agent immobilier.

De 2007 à 2013, j’étais chez SeLoger en tant que consultant en stratégie internet et applicatifs. Plus précisément, je commercialisais des sites internet, du référencement naturel et payant, des applications mobiles et les logiciels Périclès et Avis de Valeur.

Et depuis peu, au sein de Webmarketimmo, une agence de marketing digital que je viens de créer. Je forme, conseille et accompagne les agences immobilières dans leur stratégie Webmarketing et de Gestion de la Relation Client.

 

FM : Du coup, quel est ton domaine d’expertise ? Sur quels sujets vas-tu intervenir sur Immobilier 2.0 ?

KN : J’ai plusieurs casquettes et une vision de l’intérieur, connaissant le quotidien des agents immobiliers pour l’avoir vécu pendant 3 ans. J’interviendrai sur des sujets qui tournent autour des logiciels immobiliers et du CRM en général (en français GRC : Gestion de la Relation Client).

 

FM : Au-delà des sujets relatifs au CRM… qu’elles sont les autres domaines qui te passionnent ?

KN : Tout comme toi je suis un féru de Nouvelles Technologies, tout ce qui est « Numérique » me passionne. Je suis un observateur attentif, je fais beaucoup de veille, j’analyse et je tente de déterminer si certaines innovations peuvent s’appliquer à l’immobilier.

Je me pose systématiquement 2 questions : Est-ce que cette techno peut être utile à un agent immobilier pour générer du business ? si oui, peut-elle être rentable ? La question du ROI est centrale pour moi.

 

FM : Quelle est pour toi la place de la technologie dans les métiers de l’immobilier ?

KN : Les usages des internautes ont profondément évolué ces dernières années, cela va très vite. Le taux d’équipement et le temps passé sur internet ont explosé.

Conséquence de cette évolution : les clients sont devenus impatients, exigeants et volatils. Et ce n’est pas uniquement l’immobilier qui est concerné, le tourisme, l’automobile, l’emploi, etc. Il faut en prendre la mesure, au risque de voir baisser son chiffre d’affaires, je te donne 3 exemples concrets que je rencontre régulièrement et qui illustre ceci :

– Bon nombre d’agents immobiliers rédigent des annonces succinctes avec peu de photos, ils pensent qu’il faut susciter l’intérêt. Sur internet, on a vérifié que les annonces les plus cliquées étaient celles qui comportaient le plus de textes, photos et plans.

– 2ème exemple, l’emplacement d’une agence dans une rue très passante n’est plus gage de réussite. 9 internautes sur 10 passent par internet pour leurs recherches immobilières.

– 3ème exemples, certains agents ne répondent pas aux e-mails reçus qui ne comportent pas de numéros de téléphone. Qui doit s’adapter dans ce cas-là ?

La technologie est aujourd’hui partout dans l’immobilier : la photographie, la création de plans 3D, le logiciel CRM, la communication avec les clients, la visibilité, etc. Et elle sera centrale pour longtemps encore.

 

FM : Comment vois-tu évoluer le métier ? Comment travailleront les agences qui sortent du lot ?

KN : Je pense que le métier va évoluer pour une raison très simple : les Nouvelles Technologies ont fluidifié le marché en donnant de la visibilité à certains acteurs. Les particuliers sur Leboncoin, les mandataires indépendants et les agences low cost en ont profité.

S’il souhaite maintenir son niveau de rémunération, l’agent immobilier doit apporter plus de valeurs ajoutées à ses services. L’innovation en fait partie.

Celui qui sortira du lot est celui qui s’adaptera aux usages et aux exigences de ses clients (vendeurs et acquéreurs). Que ce soit en terme de valorisation des biens, d’acquisition de contacts et de Gestion de la Relation Client.

 

FM : As-tu un site web, un outil, une technologie que tu trouves remarquables et que tu voudrais partager avec les membres Immobilier 2.0 ?

KN : Mon site est en cours de création, il sera mis en ligne au mois de septembre.

En attendant, on peut me retrouver sur www.Facebook.com/webmarkimmo  et sur www.twitter.com/webmarketimmo.

Il y a une technologie en laquelle je crois beaucoup, c’est le HTML5. Je pense que ça va donner une seconde jeunesse aux sites internet : plus d’animations, de vidéos, d’applications. Un exemple de site HTML5 : http://www.rogerdubuis.com/fr/.

 

 

 

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    DEMARGNE says:

    Comme à son habitude, le niveau de compétences de karl est évident, dans le secteur immobilier nous avons un véritable besoin d’orientation, d’informations mais également de formations.
    Connaissant bien la personne, je suis heureux pour notre profession, d’avoir à notre disposition un conseiller expérimenté, pédagogue et fiable
    Bonne route à lui

  2. Avatar
    Freddy says:

    bonjour

    Je tenais d’abord à féliciter Karl. Je pense que nous aurons rellement des informations pertinentes pour aider le plus grand nombre de gens possible.

    Comme vous le savez dans l’immobilier il n’y a pas des formations conventionnelles, nous sommes obligés quasiment de nous former en autodidacte.

    Cest vraiment une réelle opportunité d’avoir des sites comme le vôtre et aussi des personnes competent comme Karl pour nous éclairer.

    Cordialement.