L’écosystème entier de la Proptech semble avoir pris du galon depuis l’apparition du covid. À Toronto, la startup Homewise vient de réaliser une levée de fonds de 3 millions de dollars. La société a développé une plateforme en ligne à destination des futurs propriétaires. Objectif : remplacer le courtage traditionnel en numérisant tous les process via cette même plateforme.

Une solution dopée à l’intelligence artificielle

Qu’est-ce qui permet à la startup d’optimiser son accompagnement auprès des acheteurs ? Son outil de prédiction du marché. Via un algorithme, la plateforme compare des milliers d’options de prêts hypothécaires sur plus de 30 banques et prêteurs au Canada. L’agrégation de ces données lui permet ainsi de proposer la meilleure solution aux acquéreurs.

Comment fonctionne la plateforme Homewise pour les utilisateurs ?

La startup mise sur la gratuité de sa plateforme à destination des prospects acheteurs. Ce qui lui permet d’être attractive et de générer plus facilement des leads. Homewise perçoit une rémunération lorsqu’elle obtient un accord entre un client et un prêteur. Les prêteurs rémunèrent alors la startup à la vente d’une hypothèque.

Un autre paramètre permet à la startup de proposer cette solution : la digitalisation du courtage en immobilier. De fait, la proptech canadienne peut proposer des services à moindre coût. À ce sujet, le fondateur de Homewise a déclaré que sa startup avait pu croître d’une «marge substantielle» pendant la pandémie COVID-19. Le secteur entier de l’immobilier a dû se numériser, ce qui a donné de la force à la plateforme. En 2020, la startup a triplé ses revenus, quadruplé les demandes sur son site et multiplié par dix le nombre de personnes obtenant une pré-approbation pour des prêts hypothécaires.

Quel avenir pour Homewise ? 

Du fait de sa montée en puissance et de sa levée de fonds, la startup ambitionne d’établir de nouveaux partenariats, sans doute avec d’autres prêteurs, et d’accroître la notoriété de la marque. Autre objectif pour la société : recruter de nouveaux talents et renforcer la technologie de son algorithme prédictif. Le fondateur d’Homewise a expliqué vouloir mettre l’accent sur les data scientists mais aussi sur de futurs conseillers hypothécaires.