Kelquartier vient de lancer un nouvel indicateur pour mesurer la perception qu’ont les professionnels du marché immobilierL’IPIM (Indice de Perception du Marché Immobilier) est calculé sur la base des réponses à un questionnaire envoyé aléatoirement à des agents immobiliers français.

Pour cette première édition 207 agents immo donnent leurs avis. Voilà les résultats les plus intéressants.

 

 

 

L’IPIM est un indice composé compris entre 0 et 100 et calculé à partir de la combinaison des réponses des agents immobiliers à 5 questions mesurant la perception de :

– Situation économique personnelle actuelle

– Situation économique du marché immobilier aujourd’hui

– Situation économique du marché immobilier à court terme

– Situation économique du marché immobilier à long terme

– Perspectives d’achat de biens immobiliers

 

Les agents immobiliers sont pessimistes pour l’avenir

– Le score global de l’IPIM pour novembre 2011 est de 39 sur 100, ce qui démontre une perception pessimiste du marché.

– 65% des agents immobiliers pensent que la situation financière des agents immobiliers va se dégrader dans les 12 prochains mois

– 74% des agents immobiliers pensent qu’il va y avoir une période de crise immobilière dans les 5 prochaines années

– Concernant les prix 48% des agents immobiliers pensent que les prix immobiliers vont baisse

 

Attention la perception du marché n’est qu’une perception !

En effet, l’étude met en avant d’autres résultats qui montrent bien qu’entre perception et réalité du marché il y a un grand écart ! Et c’est tant mieux.

– 78% des agents immobiliers ont vu leur situation financière s’améliorer ou ne pas changer depuis 1 an

– 74% des agents immobiliers pensent que c’est un bon moment pour que les gens achètent un bien immobilier

– Les régions les plus optimistes sont le Sud-Ouest (IPIM de 46) et l’Ile de France (IPIM de 45).

 

 

Et vous ? Vous êtes plutôt optimiste ou pessimiste pour l’année 2012 ?

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire