Elle oblige notamment les propriétaires-bailleurs à mettre un certain nombre d’informations sur les annonces, et ce, sur tous les supports dont vos sites Internet.

Pour être dans les règles, il faut donc ajouter ces informations sur vos annonces :

  • Mention du fait que le bien est soumis au statut de copropriété;
  • Nombre de lots;
  • Montant moyen annuel des charges payées par le vendeur;
  • Indiquer si la copropriété fait l’objet d’un plan de sauvegarde;
  • Indiquer si le syndicat est placé sous administration provisoire (mandataire ad hoc ou administrateur provisoire).

La FNAIM est en train de mettre en place des écritures pour raccourcir la taille sur les annonces papiers, mais cela risque d’être compliqué de tout faire tenir sur une si petite place. Je vous laisse regarder la vidéo de Jean-François Buet, sur TiVimmo, à ce sujet :

 

Impact de la Loi ALUR sur vos sites Internet

Il va donc falloir que vous fassiez les développements nécessaires sur les pages annonces de vos sites pour ajouter ces informations. De plus, il faut que vous puissiez entrer les différents éléments obligatoires dans vos logiciels de transaction. Les logiciels devraient vous proposer des solutions rapidement.

En attendant les développements sur votre site, il va sûrement falloir le mettre directement dans vos descriptions d’annonces. Du coup, cela risque d’avoir un impact négatif sur votre SEO, en ajoutant du « duplicate content » sur l’ensemble de votre site. Pour pallier cela, il faut que vous rédigiez des annonces avec plus de textes et/ou que vous uploadiez ces informations sous forme d’images.

Pour ce qui est du contenu de la loi ALUR, je vous invite à regarder cette infographie trouvée sur le site du gouvernement :

loi-alur

 

 

 

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Sophie - MYSTONE says:

    Montant des charges, infos sur la copropriété ou le syndic… ce sont des informations capitales pour les investisseurs, nous en avions déjà intégré quelques-unes sur Mystone.fr.

    La loi ALUR impacte beaucoup le monde des propriétaires-bailleurs et investisseurs, de la consultation des annonce, à la gestion locative et à la revente.

    Il faut espérer que l’impact soit faible sur les intentions d’achats.

  2. emmanuel rivier
    emmanuel rivier says:

    la loi a été publiée mais pas les décrets d’application, et les différentes mesures sont prévues à des dates différentes dans les années qui viennent : pour les annonces immobilières, y a t-il eu le décret d’application. Pour ma part, j’avais compris que les informations que vous citez devaient uniquement être fournies pour la signature du compromis de vente : avez vous d’autres sources ou d’autres précisions ?
    Cordialement

  3. Avatar
    ELjuriste says:

    Bonsoir,

    La loi est suffisamment claire pour la plupart de ces aspects. Bien sûr certaines dispositions ne seront totalement applicables que dans un certain temps.

    La conseil constitutionnel a largement désavoué les argumentaires alarmistes des professionnels de l’immobilier. Seulement 5 articles ont été censurés aux entournures.

    http://coproprietaires-baissez-vos-charges.com/copropriete/20140321-la-loi-alur-validee-tres-largement-par-le-conseil-constitutionnel-204641

    Cordialement.

  4. Avatar
    FOXIMMO says:

    C’est vrai que le DG de Logic immo est super concerné par cette Loi.
    « Logic immo », c’est pas un site de petites annonces ?
    Chacun son métier SVP !