Opendoor, figure de proue des iBuyers, vient de réaliser un nouveau tour de table de 325 millions de dollars. Une somme qui confirme (si il y en avait encore besoin) l’intérêt des investisseurs pour les nouveaux modèles de transaction immobilière. Parmi les fonds qui ont investi on retrouve notamment 10100 le fond d’investissement lancé par Travis Kalanick ancien CEO d’UBER. Le signe que l’on est, enfin, devant le Uber de l’immobilier ?

Opendoor est en pleine phase d’expansion et cette levée de fond devrait lui permettre de continuer à s’étendre. Le service entend s’implanter sur une cinquantaine de villes américaines d’ici 2020 et souhaite doubler ses effectifs. Pour rappel les iBuyers comme Opendoor entendent disrupter le marché immobilier en proposant de racheter directement la propriété du client au prix du marché et en réalisant une plus-value à la revente. Pour réussir cela Opendoor s’appuie sur un algorithme très précis qui suit l’évolution du marché immobilier, et se concentre sur une catégorie bien précise de propriétés (maison familiale traditionnelle américaine). 

Apparemment cette levée de fond valorise Opendoor à 2 milliards de dollars selon le site américain Recorde. On est donc en face d’un poids lourd du marché immobilier. Reste à voir maintenant si les Français qui se sont lancés sur le même modèle pourront parvenir à faire leur nid au même titre que le géant américain l’a maintenant fait. Pour continuer votre lecture je vous invite à retrouver deux articles que nous avons écrits au sujet des iBuyers et des disrupteurs de l’immobilier. Le premier revient sur le concept de Opendoor et sur son recours à la Big Data, le second sur les moyens à disposition des professionnels de l’immobilier pour lutter contre ces nouveaux modèles.