Artur’In bat des records ! 3 ans après avoir récolté 5,5 millions d’euros, la startup lève cette fois-ci 42 millions. Pour rappel, elle proposait d’implanter un community manager virtuel dans les TPE et les PME. Depuis son lancement en 2016, la solution  s’est imposée dans plusieurs marchés comme l’automobile, le sport, la santé et bien sûr l’immobilier. On revient sur les futures ambitions de cette jeune pousse.

Artur’In : comment ça marche ?

La startup propose d’automatiser la gestion des réseaux sociaux via l’intelligence artificielle. Concrètement dans l’immobilier, lorsque l’algorithme d’Artur’In repère un contenu à forte valeur ajoutée, il l’adapte pour les réseaux sociaux ou encore la newsletter. L’outil propose également la valorisation des avis clients ou encore la mise en place de campagnes publicitaires. 

Attaquer d’autres marchés européens et recruter de nouveaux talents

La solution proposée par Artur’In tend à devenir plus généraliste en investissant deux nouveaux marchés : les cabinets de recrutement et le secteur agroalimentaire. On peut s’attendre au développement d’un module “ressources humaines” plus adapté aux agences immobilières lorsqu’elles souhaitent recruter. À ce sujet, la startup ambitionne justement de recruter une cinquantaine de personnes. Cette dernière a annoncé vouloir développer de nouvelles fonctionnalités et perfectionner son intelligence artificielle.

Par ailleurs, on a appris que la société comptait attaquer de nouveaux marchés européens. Néanmoins, on ne connaît pas encore la liste des pays concernés. On attend de voir comment Artur’In va exploiter cette enveloppe financière : lancement de nouvelles fonctionnalités plus segmentées pour les professionnels de l’immobilier, plus d’automatisation dans l’outil….

Cet article concerne Artur Inside (Réseaux sociaux pour l'immobilier, Proptech Digital Days, Startups immobilières).

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium