Reech Corporations Group et Seed Founders se sont associés afin de lancer le premier fonds de capital-risque européen spécialisé dans la proptech. Pour son lancement, Proptech Capital dispose d’un montant de 50 millions d’euros à investir dans des startups développant des solutions innovantes dans l’immobilier

Le fonds d’investissement Proptech Capital 

Reech Corporations Group et Seed Founders sont deux fonds habitués des investissements dans des startups en « early stage ». Seed Founders a notamment été lancé par Minh Q. Tran, un investisseur réputé dans le domaine de l’insurtech (les entreprises qui mêlent les technologies aux services d’assurances). Cette expertise nous amène de notre côté à mettre ce nouveau fonds d’investissement dédié à la proptech dans la liste des institutions à suivre. Car de belles pépites pourraient sortir de celui-ci.

La Proptech : la tendance de fond pour 2018

En tout cas, on peut se rendre compte que la proptech continue de séduire investisseurs et professionnels du domaine. On retrouve ce terme sur de plus en plus d’actualités, dans des médias de plus en plus variés ainsi que dans de nombreux pitchs de startups souhaitant révolutionner l’immobilier. Sur les dernières semaines, on peut notamment citer Google qui accompagne un incubateur malaisien dédié lui aussi à ces startups, l’ouverture du programme MetaProp aux jeunes pousses européennes ou encore le lancement de l’incubateur de Techstars à Toronto. En somme, l’actualité de la proptech est particulièrement riche. 2018 ne fait que commencer, mais on sait déjà que le salon MIPIM PropTech, qui se déroulera à Paris les 19 et 20 juin, aura de quoi combler les attentes de ses visiteurs. 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la proptech, je vous invite à retrouver notre article, qui revient en détail sur la définition et les enjeux de cette nouvelle vague de startups immobilières. Vous pouvez également jeter un coup d’œil à notre compte rendu de la conférence Inman Connect sur les plus gros investissements dans l’immobilier et ce que cela signifie pour l’avenir du secteur.