Cela fait maintenant une quinzaine d’années qu’Apimo évolue sur le marché de l’immobilier. Une longévité qui force le respect et qui sous-entend une connaissance accrue du marché et de ses codes. J’ai donc profité d’être en présence de Déborah Parent, la responsable qualité de l’entreprise, pour lui demander comment on fait pour maintenir sa solution à jour malgré toutes les évolutions du marché et comment on continue à innover quand on est en place depuis si longtemps. Je vous emmène avec moi dans les process d’un acteur historique de l’immobilier.  

Pouvez-vous nous présenter (brièvement) le travail de responsable qualité chez un éditeur de logiciel immo ?

« Le service qualité tel qu’il est aujourd’hui a été créé en décembre 2020.  Aujourd’hui, c’est une équipe de 4 personnes et nous sommes toujours en plein recrutement. L’objectif du service est clair : garantir une qualité de service maximale à l’ensemble des clients. Suivi de la satisfaction, retours utilisateurs, suivi des clients, mise en place de nouvelles fonctionnalités… » 

Le service qualité se présente donc comme un service client dopé à l’expérience utilisateur. Le but étant de favoriser les remontées clients pour accompagner le développement de la solution.

Comment se passe le développement de nouvelles fonctionnalités pour rester à jour face à la concurrence ? 

« Apimo va développer des fonctionnalités spécifiques pour certains clients grands comptes. Des ajouts qui vont être testés par ces grands comptes pour ensuite être déployés à l’ensemble des clients. C’est de cette manière que l’on développe des fonctionnalités haut de gamme et qualitatives qui, au final, deviennent des standards pour nos utilisateurs ». 

La responsable qualité d’Apimo explique que c’est ce qu’il s’est passé avec son outil d’estimation, le système d’alerte et de saisie automatique des informations ou encore le registre des mandats. Ces fonctionnalités ont été développées et testées par des grands comptes pour ensuite être déployées à l’ensemble des utilisateurs. De cette façon, l’entreprise s’assure de couvrir un maximum de situations potentiellement rencontrées par ses utilisateurs et de développer un outil de qualité supérieure. 

Et au final, qu’est-ce que sont des fonctionnalités « prestige » au sein d’un logiciel de transaction dédié au grand public ?

« Des fonctionnalités “prestige” ou, du moins, destinées à des clients luxe et/ou grands comptes, ce sont des fonctionnalités qui vont permettre à notre client d’apporter une vraie plus-value à ses clients ou ses équipes… sans avoir à s’embarrasser plus qu’avant. 

On peut par exemple parler de notre outil de visite virtuelle. On a développé et conçu un outil totalement intégré à notre logiciel. Cela veut dire que c’est directement accessible pour nos clients, sans avoir besoin d’un prestataire supplémentaire. Mais cela veut aussi dire que nos clients ont un seul et même interlocuteur en cas de problème, qu’il s’agisse de leur registre des mandats, de leurs données clients ou encore de leurs visites virtuelles. On aurait également pu parler de notre outil cadastral, qui permet d’éviter d’aller vérifier les infos sur de multiples sources externes. »

C’est cette idée d’un logiciel « all inclusive » que l’on retrouve chez Apimo et que nous présente Déborah. Des développements en interne qui permettent de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur, et surtout, qui garantissent aux clients un accompagnement dédié pour chaque fonctionnalité. 

Un positionnement intéressant lorsqu’on observe les tendances du marché. En effet, de nombreux acteurs sont actuellement dans une logique de développement via les partenariats et l’ouverture de leurs solutions (notamment via les API…). Les deux visions se valent, c’est dans l’exécution que se fait principalement la différence.  

C’est quoi les tendances chez Apimo ?

« Du côté de chez Apimo on se dirige vers de nouvelles fonctionnalités d’automatisation. Les équipes du logiciel sont en train de mettre en place de nombreux automatismes en se basant sur les scénarios observés chez les utilisateurs. La logique est toujours la même : proposer des nouveautés qui vont apporter du confort à l’utilisateur, et surtout, lui permettre d’être plus efficace. »

Le logiciel étant au cœur du quotidien du professionnel, cet outil peut avoir un impact considérable sur la productivité de ce dernier. Les automatisations sont donc les bienvenues. L’idée d’Apimo reste d’intégrer les automatisations en interne (c’est-à-dire sans se reposer sur des outils externes) de façon à garantir la qualité de service et le fonctionnement de celles-ci. 

Et si je vous demande concrètement ce qui permet à Apimo de se différencier ? 

« Ce qui nous permet de nous différencier, c’est, bien entendu, notre connaissance du secteur, mais pas que. Lorsque l’on développe de nouveaux outils pour nos utilisateurs, l’idée est de se demander comment aller plus loin que ce qui est déjà fait. 

Par exemple, notre logiciel propose des fonctionnalités de rapprochement entre la base acheteur et les mandats. Mais on va plus loin que nos homologues, nos fonctionnalités de rapprochement vont établir des “matchs” par pourcentage et affinités en fonction de certains critères. On est donc capable d’apporter plus de finesse, de mettre en concurrence des propriétés qui ne l’auraient pas forcément été, mais qui, au final, vont toutes plaire à l’acheteur. »

Cette logique de conception permet ainsi à Apimo d’offrir des fonctionnalités de qualité… et parfois même de prendre de l’avance sur la concurrence. « Notre solution propose par exemple des fonctionnalités de partage des mandats, cela fait environ 15 ans que cela existe au sein de notre logiciel et pareil… cela vient d’une demande client ».  Si aujourd’hui, l’intercabinet se développe, on sait que c’était une autre paire de manches il y a quelques années et on peut saluer cette vision qu’ont eue les équipes d’Apimo. 

Et que nous réserve Apimo pour l’avenir ? 

« Je pense que l’on a déjà parlé de beaucoup de choses à venir. Comme je l’ai dit, l’automatisation et les scénarios d’automatisation sont actuellement au cœur de nos réflexions. L’idée étant de permettre à nos utilisateurs de se concentrer sur leur cœur de métier en évitant tout ce qui double saisie des informations, remplissages inutiles et erreurs humaines… Vous devriez voir arriver des nouveautés en ce sens dans les mois qui viennent. »

Retrouvez l’entretien d’Apimo en vidéo

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium