Temps de lecture : 9 minutes

Dans l’immobilier, on a l’habitude de dire que les plus gros producteurs sont ceux qui bossent plus que les autres, qui finissent plus tard, et qui ne comptent pas leurs heures. Pour avoir discuté avec des top producteurs, plus de 500 000 euros par an, je peux vous dire que c’est faux. Leur grande capacité était surtout de savoir se ménager. Voici la liste des conseils que je retire de ces entretiens.

1 – Apprenez à vous connaître et maîtrisez votre énergie

Le premier conseil pour gagner en productivité et ne pas avoir besoin de faire plus d’heures pour compenser votre manque d’efficacité, c’est de vous connaître. Vous êtes improductif entre 14 et 16 h ? Vous avez du mal à décoller le matin ? Vous êtes trop fatigué passé une certaine heure de la journée ? Très bien. Ce n’est pas un problème, c’est une manière de fonctionner. À vous de mettre les bonnes activités en face pour ne pas perdre de temps et vous fatiguer plus.

Exemple :

  • Après manger, je lis 30 minutes ou je vais marcher, en écoutant un podcast, s’il fait beau. Je suis de nouveau efficace après. Et je n’ai pas perdu cette demi-heure de productivité. Les pros de l’immobilier qui ont le même souci que moi en profitent pour aller boîter ou aller parler aux commerçants, et concierges du quartier.
  • Je suis plus efficace le matin. Je le sais. Du coup, je plie tous les sujets importants le matin. Certains pros de l’immobilier privilégient cette énergie pour faire leur pige téléphonique. 😉

2 – Priorisez avant de vous intéresser aux problématiques des autres

Un des gros problèmes de la productivité est le défocus. À force d’éteindre des feux, et de répondre aux problématiques des autres – ses clients, ses collègues ou son boss –, on ne fait plus les choses importantes et on a l’impression d’avoir toujours quelque chose en retard.

Pour cela, le plus simple est de préparer sa journée sans avoir allumé son téléphone, ouvert son application de mail ou consulté sa messagerie. Et c’est à ce stade qu’on note les choses indispensables à faire dans la journée. Ça vous permettra de vous concentrer sur ce qui a de l’importance pour vous. Si vous pouvez faire ces choses indispensables tout de suite, faites-le. Sinon, programmez le moment de la journée où vous allez le faire. Seulement après, vous pouvez commencer à résoudre les problèmes des autres. Vous verrez, ça changera votre vie sur le moyen et forcément long terme.

3 – Réservez des créneaux précis pour des activités qui vous feront gagner du temps plus tard

Dans la même dynamique, l’être humain a tendance à remettre à plus tard ce qu’il n’aime pas faire. Remettre à plus tard, dans le langage réel, ça signifie remettre à jamais. Pour éviter de sombrer dans cette mauvaise habitude, prévoyez des créneaux précis dans votre calendrier et tenez-vous-y.

L’exemple courant est celui de la pige téléphonique et du terrain. On conseille à tous les négociateurs débutants de réserver 80 % de leur temps pour ces deux activités, et 50 % pour les négociateurs confirmés. On fournit même un calendrier dans notre formation sur l’exclusivité, car c’est indispensable d’avoir des créneaux dédiés. Les mandats que vous rentrez aujourd’hui, c’est du business pour demain, du stock, et du stress en moins. Bossez pour votre futur vous !

4 – Traitez les sujets au bon moment

Un autre élément très polluant, ce sont les sujets qui traînent. Ce post-it sur le coin du bureau, cette tâche qui ne disparaît pas dans votre liste et ces mails intraitables dans la boîte mail. Une hantise. Et pourtant, il y a une manière simple de traiter le sujet. Un grand sage dans Sept ans au Tibet disait : « Si le problème a une solution, ce n’est pas un problème. S’il n’a pas de solution, c’est que ce n’est pas un problème ». Bref, si vous ne pouvez rien faire maintenant, ce n’est pas grave. Et vous n’avez pas besoin de le voir tous les jours. C’est déprimant, et de la charge mentale inutile.

Pour cela, j’utilise deux outils : ma boîte mail me permet de « snoozer » des mails pour me les renvoyer quand je pourrais les traiter (des fois, j’avoue, c’est aussi pour quand j’aurais envie de les traiter). Et pour les post-its et listes des tâches, j’utilise les outils de rappel de mon téléphone. Je sors la tâche de ma liste, et de ma tête par la même occasion, et je me mets un rappel pour dans X jours, semaines, mois.

5 – Accordez-vous du temps pour vous et informez vos clients

Là, on va commencer à couper. Vous êtes plus productif. Vous pouvez vous permettre de prendre du temps pour vous. Posez-vous la question : qu’est-ce qui a le plus de valeur à vos yeux? Vos enfants, prendre des vacances, vos potes ? Peu importe. Calez des créneaux pour en profiter. Et informez vos clients que vous ne serez jamais dispo à ces moments-là.

Dans la formation sur le mindset, Arnaud nous dit qu’il réservait tous ses mercredis après-midi pour profiter de sa famille. Il a sorti 556 000 euros cette année-là. Nathalie, elle, nous confie qu’elle prend plus de 10 semaines de vacances tous les ans. Elle sort 660 000 euros sur l’année. La productivité est une question de qualité de travail, pas de temps de travail. On revient à la gestion de l’énergie.

6 – Gérez la saisonnalité

L’immobilier est souvent saisonnier. Il y a des saisons avec une forte activité et des saisons où l’activité est plus tranquille. Il faudra être en pleine possession de vos moyens pendant la saison haute. Et vous pouvez faire du travail de fond sur la saison basse, qui vous fera monter en puissance pour être plus productif pendant la saison – devinez ? – haute. Typiquement, programmer un défi sportif pendant la haute est un bon moyen d’arriver à bloc !

7 – Mettez en place des règles pour votre dépendance au travail

Malgré tous ces conseils, il restera des loups. Et notamment le besoin de vérifier sur son téléphone que tout va bien, qu’il n’y a pas de problèmes. Des habitudes qui font perdre du temps et qui génèrent du stress. Voilà 3 règles que j’essaie de respecter au maximum.

  1. Pas de téléphone quand je suis en famille, sinon je ne passe pas du temps réel avec eux. Et je ne me ressource pas vraiment.
  2. Pas de téléphone entre 20 h et 8 h du matin. Celle-là est plus difficile à respecter, car il peut y avoir des clients et des choses importantes à traiter. Une alternative pour les périodes où je fais beaucoup de commercial : je regarde juste mon téléphone une fois à 21 h 30, quand les petits sont couchés, pour m’assurer qu’il n’y a pas d’urgence.
  3. Je regarde mes applis pros seulement quand je peux traiter les sujets. Cette règle a changé ma vie. Avant, je regardais pour tout et n’importe quoi. Le prétexte : « oui, mais s’il y a un problème ». La réalité est que s’il y avait un vrai problème, ça me stressait, surtout quand je ne pouvais pas le traiter tout de suite. Maintenant, je prends du temps pour regarder, en dehors de mes heures de travail, mais il faut que je sois sûr d’être au calme, et que j’aie le temps s’il y a une discussion à avoir ou un souci à régler. Cela ne sert à rien de se mettre des problèmes que l’on ne peut pas résoudre dans la tête. Et je vous donne une autre info : il n’y a très souvent AUCUN problème. Reposez-vous.

Je partage avec vous mes règles, pour vous donner des idées. Chaque personne a besoin de règles différentes qui s’adaptent à son style de vie, mais surtout à sa capacité ou non à s’autodiscipliner. Par exemple, pour la règle numéro deux, au début, je devais mettre mon téléphone à un endroit difficile d’accès et où je ne le voyais pas. Aujourd’hui, je l’oublie facilement passé 20 h. À vous de créer les vôtres pour être le plus productif possible.

8 – Attention aux réseaux sociaux

Ce sont les ennemis de la productivité, s’ils ne sont pas utilisés convenablement, et ça peut faire perdre un temps fou. Regarder les réseaux sociaux pour… regarder les réseaux sociaux. Si vous ouvrez Facebook, Instagram, LinkedIn ou TikTok, faites-le dans un but précis. Pas la peine de l’ouvrir trop souvent : les algorithmes sont bien faits, ils vous mettront le plus important en haut dès l’ouverture.

À titre perso, je n’ai plus aucune appli de réseaux sociaux sur mon téléphone. Je traite tout sur l’ordinateur. Et j’ai retrouvé des heures de ma vie. 😊

Autre astuce d’Idriss, en marge de sa formation sur « comment performer sur LinkedIn en tant que pro de l’immo », il utilise un feed blocker pour ne pas voir le feed de LinkedIn quand il va sur son réseau et se concentrer sur la réponse aux messages et commentaires.

Par exemple, celui-ci fonctionne sur LinkedIn, Facebook et Twitter, si vous utilisez Chrome.

9 – Le mandat exclusif comme aide à la vie perso

Enfin, on vous le disait : travailler en mandat exclusif offre 7 garanties qui changeront votre vie et la gestion de votre temps. Comme vous maîtrisez mieux vos chances de vendre, votre stock et que vous traitez avec moins de vendeurs et d’acheteurs, vous serez plus serein. Le mandat exclu est une vraie solution de bien-être en tant que pro de l’immobilier.

10 – Automatisez et dématérialisez votre business

Nous avons un dossier complet sur Immo2 pour ceux qui souhaitent digitaliser leur agence immobilière ! En deux mots, il existe tout un tas d’outils Proptech pour vous permettre de gagner du temps : du logiciel de transaction, ou de gestion que tout le monde utilise à la signature électronique, en passant par les états des lieux dématérialisés ou la visite virtuelle. Pour les utiliser à bon escient, il faut comprendre ces outils et les mettre en place au bon endroit de votre process. Plus les outils travailleront à votre place sur les problématiques chronophages, plus vous vous concentrerez sur les parties plaisantes de votre business. Vous gagnerez alors en qualité de travail, en énergie et vous aurez plus de temps à accorder au perso !

L’équilibre vie pro / vie perso est un besoin qui se fait de plus en plus sentir depuis quelques années. Depuis que l’on peut bosser n’importe où, n’importe quand, on a tendance à croire que l’on peut aussi bosser n’importe comment. Or, sur le long terme, c’est un risque pour la santé, ou tout simplement pour la productivité, et donc la pérennité de votre business. Prenez du temps pour appliquer un ou deux conseils et regardez l’impact. Vous verrez que vous ne perdez pas en chiffre d’affaires, mais que vous gagnerez petit à petit en confort et en bien-être. ❤️

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium