Comme annoncé mercredi dernier, nous lançons la série d’article dédié aux créateurs d’agences immobilières. Le premier à nous raconter son histoire est Yann Raoult, un agent expérimenté aux multiples expériences qui est en train de créer sa propre agence. Voilà son histoire.

Dans ce premier article, Yann se présente, nous parle de ses expériences, de qui il est… En avant pour l’aventure de la création d’agence immo.

 

 

 

alt

alt

Article rédigé par Yann Raoult, Créateur d’agence immobilière

Spécialitéproblématique de terrains des agences, marketing et innovation

alt

Bonjour, les plus anciens lecteurs du blog immobilier2.0 me connaissent peut-être déjà.

Je m’appelle Yann Raoult, j’ai 36 ans.

Avec un Bac en poche et un bref passage en BTS, mes débuts en agence immobilière commencent en 1997 : Dans une agréable commune en bord de Seine à l’ouest de Paris (Verneuil-Sur-Seine),  je suis recruté par un groupe d’agence indépendantes (La Résidence) pour la création d’un nouveau point de vente.

Alors, armé de toute l’énergie de mes 21 ans, mon costume tout neuf et d’un brushing impeccable, je rentre mes premières exclusivité dès la première semaine et les premières ventes dans le mois qui suit. Prospection (Mieux valait prévoir des bonnes chaussures !), rigueur, suivi, régularité, méthodes : La longue expérience des fondateurs de ce groupe m’a enseigné les bases de ce métier.

Fin 1999, départ pour Toulouse : Au sein d’un réseau de franchise (Laforêt immobilier), je participe à la création d’une de leur nouvelle agence puis le développement d’une autre de la même enseigne. A l’échelle de l’agence, le travail restait le même mais encore plus structuré. J’y ai bénéficié de plusieurs bonnes formations.

Été 2001, retour dans l’agence de mes débuts : on reprend les basics, on développe avec une super équipe un point de vente incontournable sur notre secteur. 3 ans plus, une belle promotion m’attend : Ouvrir la plus importante agence de ce groupe (900 mètres carrés, 10 négociateurs, une zone de chalandise colossale). Avec 2 de mes collègues, cette fois c’est dans le Val d’Oise que je nous devons former et manager les négociateurs d’un pôle transaction. Ce fût une expérience passionnante ! Avec les anciens de cette époque, on en reparle souvent !

10 années se sont écoulées comme un claquement de doigts : On fait quoi ?

A l’été 2007, j’ai pris quelques valises et suis parti vivre au Canada. . Je vous raconterai bien les randonnées en moto-neige, en chiens de traîneau, en raquette ou encore la pêche sur glace la nuit…mais on est là pour parler d’immobilier.

Pour exercer mon métier au Québec, il me fallait un diplôme obligatoire et pour se faire retourner sur les bancs de l’école : Dans mes souvenirs de lycée ou même avant, j’étais plus proche du radiateur que du premier rang ! Alors cette fois, c’était bonjour les premiers rangs et révision 4h heures tous les soirs : Je n’en revenais pas…je suis sorti major de toutes les promotions !!!

 

Tout d’abord sous l’enseigne Century 21 puis ViaCapitale (réseau d’agence Québécois), j’y ait vécu un immobilier très différent de celui pratiqué en France : l’agent est totalement autonome, le fonctionnement est principalement en home office, tous les mandats sont en exclusivité, les acheteurs choisissent 1 seul agent et tous les agents collaborent entre eux.

Bien que se soit les éléments organisationnels qui sautent, en premier, aux yeux,  c’est la relation avec mes clients dont je garderai le plus vif souvenir : Une relation gagnant-gagnant, la confiance mutuelle, les rendez-vous au resto, en terrasse d’un bistro ou à dîner chez les clients. Cette possibilité d’un travail plus qualitatif sans diminuer la productivité. Bref, ils étaient ravis et moi aussi…

Avant d’arriver à Montréal, j’étais plutôt à la traîne côté informatique. Alors la distance faisant, je me suis crée un compte facebook pour échanger avec la famille et un blog pour leur montrer les photos de nos week-end. J’ai été piqué par le virus : Je me suis intéressé de près aux nouvelles technologies (Site, blog, réseaux sociaux) et ait établi quelques stratégies on-line (les toutes premières étaient chaotiques !).

Par contre, en 2009-2010, quand j’ai vraiment compris comment tout cela fonctionnait, tout a changé : je suis parvenu a me faire connaître sur internet, rencontré beaucoup de monde par ce biais, organisé des apéros et conquis de nouveaux clients : mon entreprise fonctionnait bien.

Bon…un commentaire plus personnel : Quand on est à 6000 km de sa famille, de ses amis et entourage, on a pas le regard et le jugement des autres qui peut peser ou influencer ses propres actions. En clair, je suis parti découvrir un autre pays et c’est moi que j’y ai trouvé.

Vraiment, j’ai adoré vivre à Montréal mais comme certains le disent là bas : «  il y a 2 saisons : l’hiver et le mois de juillet». Je pense qu’il faut le vivre pour le comprendre, mais quand les cils ou les poils du nez gèlent par -30, que le porte-a-porte se fait, parfois,  avec de la neige parfois jusqu’au genoux…tu veux soleil !!!

Heureux et enrichi de mon expérience outre-Atlantique mais incapable de survivre aux hivers trop rigoureux le retour en France est programmé pour Noël 2011. Un objectif : Créer mon agence immobilière en Provence.

Prospection immobilière au Canada

alt

{include_content_item 3099}

alt

à propos

Yann Raoult

Article rédigé par Yann Raoult

Courtier immobilier hyperactif, Yann sévit au Québec en tant que courtier immobilier, mais aussi coach et formateur reconnu! Yann intervient sur Immobilier 2.0 en tant que formateur sur la performance commerciale. Vous avez un coup de mou dans votre business? Suivez une formati ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. expert immobilier antibes says:

    Bonne chance et bon courage.
    Une vraie agence immobilière,voila un beau projet,
    dans une conjoncture low cost-low-service ou le premier
    agent co (AE) qui démarre ce métier passionnant,
    s’intitule ‘agent immobilier’.
    A espérer une collaboration avec la Côte d’Azur!

  2. Jean-David LEPINEUX says:

    Bravo Yann pour ce parcours que j’ai également bien connu ;). Bon courage et tous mes voeux de réussites. A très bientôt