Ummic est une plateforme communautaire internationale pour les acheteurs, vendeurs, locataires, bailleurs et professionnels de l’immobilier. Je lui laisse la suite des événements, il en parlera mieux que moi.

 

 

Bonjour Guillaume,

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Originaire de Bordeaux où je vis toujours, j’ai 28 ans (29 ans dans quelques jours), je suis célibataire (mais non  désespéré) et depuis environ 2 ans, je me consacre entièrement au projet UMMIC.

(vous trouverez plus d’infos sur la société sur cette page : http://immo2.pro/societe/ummic)

Quel est votre parcours professionnel ? Les grandes étapes qui vous ont amené à entreprendre dans l’immobilier ?

Après un BTS Force de Vente j’ai commencé l’immobilier comme conseiller pour l’enseigne Avis Immobilier. Là, j’ai pu appréhender le métier d’agent immobilier tel qu’il se pratique encore beaucoup aujourd’hui, à savoir de manière traditionnelle. De là, j’ai tiré l’idée que la rencontre physique entre acquéreur et vendeur serait encore longtemps fondamentale dans cette profession. Après cette étape, j’ai continué à renforcer mon expérience de conseiller au travers d’un autre réseau d’agences (Laforet Immobilier) avant de créer ma propre société de transaction immobilière (Avenir&Co, toujours en activité à ce jour). Au total, 8 ans d’activité avant de poser la première pierre du projet UMMIC.

Ummic immobilierAujourd’hui, vous vous êtes donc lancé dans ce projet? Quel est votre rôle?

Co-fondateur de www.ummic.com, je travaille aujourd’hui à temps plein sur le développement de ce projet. Je coordonne et je fais le lien entre les différentes ressources et les différents associés du projet qui, chacun à leur niveau, interviennent dans leur domaine de compétences (commercial, stratégie, communication, marketing, informatique et technique). Je mets tout en œuvre pour être le moteur dans toutes les étapes du développement d’UMMIC®. En ce sens, j’essaie d’incarner au mieux mon rôle de chef de projet

Trés bien. Passons au projet en lui-même, quelle est la valeur ajoutée que vous proposez aux personnes qui s’inscrivent sur Ummic ?

Au-delà de l’ergonomie du site et de sa vocation internationale, je crois que la principale valeur ajoutée réside dans l’esprit communautaire du site, esprit nécessaire à la réalisation de transactions et de locations hors frontières.

Ummic immobilier

Cela fait combien de temps que vous vous êtes lancé dans le projet ?

Comme je le disais précédemment, cela fait un peu plus d’un an et demi. Simple débat d’idées au début, la conception et la réalisation effective du site, intervenues rapidement, nous ont plongé dans une activité intense… ce qui fait qu’aujourd’hui, j’ai parfois l’impression que cela fait  bien plus longtemps que nous travaillons sur ce projet.

Comment vous est venue cette idée ?

Ummic immobilierEn discutant avec un de mes amis, cofondateur du projet et naturellement associé aujourd’hui. Notre constat était simple, il existait des sites à vocation nationale, d’autres dont la vocation était « bilatérale » (notamment pour les anglophones à destination de la France) mais rien de l’ordre de ce que propose UMMIC aujourd’hui.

Quels sont les prochains chantiers ?

Au-delà d’une levée de fonds nécessaire pour accélérer le développement du site, les prochains chantiers sont de structurer la société porteuse du projet et de continuer voire d’intensifier la politique commerciale, en lien avec la politique de communication, à destination autant des vendeurs/bailleurs que des acquéreurs/locataires.

Dernière question : Pour vous l’immobilier 2.0, c’est quoi ? Quels sont les grands bouleversements de ce secteur ? Les prochaines étapes? Comment envisagez-vous l’immobilier d’ici à 5 ans ?

Le 2.0 dans ce domaine, c’est autant la maturité du web qui, grâce aux outils actuels, tient maintenant toutes ces promesses longtemps attendues, que l’esprit communautaire résultant aujourd’hui d’une obligation de canaliser le phénomène de masse que représente Internet. Ce phénomène communautaire associé aux outils modernes, c’est enfin la possibilité de créer des réseaux communautaires actifs, notamment des réseaux de professionnels. C’est pourquoi je pense que, l’intervention humaine étant capitale, le 2.0 permettra de lier des acteurs entre eux, malgré leur éloignement géographique. Le grand bouleversement réside autant dans la maturité des technologies qui ont petit à petit modifiés les outils utilisés dans ce métier,  que dans l’évolution de l’esprit des intervenants qui, en 10 ans, ont acquis une expérience permettant d’utiliser l’outil web comme il se doit, à savoir comme une technologie au service de l’homme. Pour moi, l’immobilier dans 5 ans appartiendra à ceux qui sauront utiliser ces outils technologiques dans toute leurs dimensions, pour aller vers une utilisation résolument professionnelle et donc pointue.

Un dernier petit mot ?

J’espère qu’UMMIC sera dans l’avenir l’un de ces outils, à défaut, il aura ouvert des pistes…

Consultez le profil de Guillaume Oudenot

{include_content_item 1979}

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite