Avec plus de 400 startups de la Proptech créées en France ces trois dernières années, le phénomène est bel et bien implanté chez nous. Mais le public et les agents partagent-ils une même vision de la Proptech? Dans ce nouveau contexte, comment les agences immobilières peuvent-elles renforcer leur positionnement et recréer de la confiance? Sébastien de Lafond, président et cofondateur de MeilleursAgents, nous présente un regard croisé sur l’évolution du métier d’agent immobilier. Ses conclusions sont tirées des résultats d’un sondage réalisé auprès de 2764 vendeurs et 560 agents immobiliers. 

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Comment le métier d’agent immobilier est-il perçu?;
  • Les évolutions attendues par les vendeurs français;
  • La Proptech menace-t-elle les agents immobiliers?;
  • Les 3 défis à faire face demain;
  • Comment la Proptech donne-t-elle aux agents des outils pour progresser?

Vous êtes déjà membre Premium ?

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Cedric Laporte says:

    Salut la TEAM Immo2.0. Article intéressant. Nous sommes nombreux à constater que la proptech n’a pas transformé l’immobilier comme ça a été le cas dans d’autres secteurs d’activité. Pour ma part, je pense que « l’humain » est au coeur de cette mutation. Ce que propose les agences low cost peut être proposé par les agences classiques et réseaux divers. En réalité, si demain les agences offrent un service de vente de prestations à la carte, les low-cost devront se réinventer. Force est de constater que le « bas coût » ne prend pas bien dans l’immobilier. Peut-être que l’enjeu n’est finalement pas le prix mais la perception du service. Au sein de notre agence, nous avons en partie traité ce problème avec la création d’un partenariat « à vie ». Je m’explique. Lorsqu’une transaction est réalisée, nous poursuivons la relation avec le client en lui faisant rencontrer notre réseau (plombiers, électriciens, investisseurs, photographes, restaurateurs,…). Nous avons le projet de créer une sorte de cercle pour intégrer les anciens clients. Cela ne coûte quasiment rien et ne nous prend pas beaucoup de notre précieux temps. Les clients perçoivent mieux les honoraires pour un service continu. Nous envisageons de créer un événement annuel avec tous nos anciens clients pour renforcer l’identification à notre communauté. Idéal pour la fidélisation. Le métier est difficile et chronophage. Les pros de l’immobilier ont besoin d’outils pour améliorer leur productivité, pour se motiver, pour s’organiser et pour intégrer le digital à leur stratégie. On parle d’augmentation du niveau de service. C’est d’abord sur la notion de « temps » que les pros de l’immobilier ont besoin d’aide. L’agent immobilier sait que la bascule vers le digital doit se faire mais il ne sait pas comment. L’agent immobilier de demain est un agent phygital qui saura proposé des prestations de service sans y perdre du temps, avec des partenaires qualifiés. Savoir créer une landing page, créer du contenu, abreuver son audience d’informations utiles se fera si l’agent immobilier délègue les tâches qui peuvent l’être et s’ouvrent à ce qui sera demain les « 80% ». À bientôt !

    • Florian Mas
      Florian Mas says:

      Salut Cédric,
      Merci ton retour qualitatif! Effectivement l’humain restera au coeur de la relation et la fidélisation du client que tu évoques est clairement un des plus gros axes de progression des pros. On a un e petite surprise à venir sur ce sujet ! Stay Stuned !