Malgré son influence mondiale, Seena Amidi fait partie de ces personnes qui passent inaperçues dans les transports en commun quand certains startupers sont reconnus du fait de leur médiatisation (YouTube, réseaux sociaux, presse…). Le dirigeant américain d’origine iranienne est venu expliquer, au RENT 2019, le succès de l’empire familial né en 2006 et qui investit partout autour du globe afin de rapprocher startups, universités et entreprises via des incubateurs ou des solutions de partenariats.

La genèse d’une success story américaine

L’entrepreneur débute son argumentaire par l’aspect « self-made man » inhérent à l’image que l’on se fait de l’entreprise aux États-Unis. « En Iran, dans les années 1970, ma famille a commencé par gérer 3000 détaillants à travers tout le pays dans la milieu de la chaussure. On est arrivé ensuite en Californie et on a dû reprendre à zéro. » Son père a alors travaillé comme cadre dans une société de plastique (Water Plastic) et s’est ensuite diversifié en investissant dans l’immobilier avec ses cinq frères dans la société 10-10. Cette société de capital-risque (ou venture capital) est prête à travailler partout dans le monde pour investir et faire travailler des secteurs complémentaires.

Résumer Plug and Play à une société spécialisée dans le domaine de l’immobilier est donc infondé. En revanche, elle sait exactement avec qui travailler et investir dans chaque domaine dans lequel elle place de l’argent.

S’intégrer dans l’écosystème startup/immobilier

Investir dans la technologie… et nouer des partenariats dans l’immobilier

« 10-10 n’était pas vraiment une entreprise spécialisée dans l’immobilier. On a créé des communautés pour rendre l’espace plus intéressant », précise Seena Amidi. C’est en intégrant du divertissement dans l’immobilier qu’est né Plug and Play, en 2006. Cette société de capital-risque investit dans la technologie. « Investir dans une startup est différent d’un placement classique. On a environ 25 000 sociétés aujourd’hui, dont beaucoup de startups. »

Parmi les réussites, le Californien rappelle avoir investi 4 millions de dollars dans Dropbox, qui est devenu un énorme succès grâce à des levées de fonds successives. Chaque fois, Plug and Play se pose une question : comment construire une équipe dans une startup? C’est ainsi que le groupe est implanté dans 35 villes dans le monde, avec 25 000 startups dans 16 secteurs.

En France, après les Galeries Lafayette et BNP Paribas, ce fut au tour d’Orpi fin 2017 de nouer un partenariat avec l’incubateur de startups californien afin d’accompagner des entreprises innovantes sur le secteur immobilier dans leur développement et leur installation en France. Ce qui a permis à Orpi, au second semestre 2018, de tester dans ses agences les premières applications (chatbots, vidéos de visites de biens…). « Il ne faut pas seulement trouver la bonne startup, mais voir si elle existera encore deux ans. Plug and Play peut vous aider sur l’expertise », lançait l’investisseur au public du RENT, précisant qu’il a réussi à faire travailler quatorze startups avec BNP Paribas.

Plug And Play Summer Summit.2e16d0ba.fill 1200x800

L’immobilier un actif valorisable

« Les gens ont besoin de votre argent, mais ils ont du mal à croire en vous », résume Seena Amidi au moment de nouer un partenariat avec une startup. Étant donné que la possibilité d’investir tient dans la promesse de créer un bon réseau, Plug and Play a aussi créé des bâtiments à Palo Alto (Brésil). « C’est bien de montrer qu’on investit sur le long terme à travers la réfection d’un toit, par exemple », appuie le dirigeant américain.

Le groupe a créé un système similaire lors de sa création en 2006 à Sunnyvale, dans la Silicon Valley (Californie). Saeed Amidi rachète les ex-locaux de Philips, assez vastes pour accueillir Google, Logitech et PayPal. Lors de son installation, le géant du paiement en ligne conclut un accord assurant à Plug and Play la prise de quelques parts du capital contre deux ans de loyer offert. La société de capital-risque a compris que l’argent arrive à point nommé pour qui sait attendre.

Les universités sont également un bon endroit pour aller trouver les talents. « Grâce aux clients, on a favorisé la discussion entre les startups et les sociétés. Le partenariat entre des managers, des industriels et des jeunes talents, c’est l’écosystème créé par Plug and Play un peu partout dans le monde », s’enorgueillit Seena Amidi. Et de rappeler que les besoins de Coca-Cola ne sont pas les mêmes que ceux de Pepsi, d’où le concept d’avoir seize secteurs différents pour aider chacune des entreprises.

Les enjeux de demain passent par les smart cities

Des enjeux économiques et sociétaux 

Les smart cities représentent l’avenir pour Plug and Play. Selon des estimations, 238 milliards de dollars seront investis dans des projets relatifs à ces dernières en 2025. Pour le conférencier les différents enjeux de la smart city pointent vers une même problématique : rendre la ville de demain plus agréable, et plus responsable. Notamment en ce qui concerne la pollution générée ainsi que les problèmes logistiques que représente l’accroissement de la densité de la population. 

En effet, le conférencier souligne la responsabilité que portent les entrepreneurs du milieu de la Proptech et de la ville de demain. On parle ici de la conception de notre façon de vivre dans le futur. Et certains problèmes, tels que la pollution, ne peuvent plus être évités. 

Tout autant de problématiques qui représentent des opportunités pour les entrepreneurs qui sauront apporter une solution à ces derniers. C’est pour cela que l’incubateur Plug and Play met l’immobilier au cœur de sa stratégie. On parle ici d’un secteur avec un fort potentiel de développement et qui concerne directement notre futur.

La mobilité, un des enjeux principaux

La mobilité est un de ces enjeux majeurs de la ville de demain. « Si la rue n’est pas intelligente, à quoi bon avoir une voiture intelligente? Il faut mettre en corrélation les aspects de la connexion, de l’intelligence artificielle et de la mobilité. »

On parle ici des infrastructures avec, par exemple, l’installation de stations de recharge pour les automobiles électriques ou encore des briques de béton connectées permettant de récolter les informations du bâtiment. Des innovations qui, elles aussi, devront s’intégrer à d’autres. Les bornes de recharge devront être capables de signaler leur disponibilité, le béton connecté devra pouvoir se connecter avec les systèmes de la ville pour générer des informations sur les flux de citoyens. 

Tout est une question d’informations… même les professions de demain

Mais il est également question d’innovations concernant la gestion et la mise en relation des données. Plus les villes seront intelligentes, plus elles généreront d’informations et plus, si l’on en est capable, on pourra résoudre nos problématiques tout en évitant de s’en créer de nouvelles. 

Les professions immobilières seront intimement liées à cette évolution dans la gestion des données (ainsi qu’à celle dans les infrastructures). Elles vont devoir s’articuler autour de ces dernières. Qu’il s’agisse de la gestion d’immeubles de bureaux, de la commercialisation d’immobilier résidentiel, de l’administration de biens… toutes ces activités ont un lien avec la ville de demain et les startups qu’incube Plug and Play. 

Plug And Play Startup Immobilier

En conclusion, Plug and Play est un incubateur qui a su percevoir dans l’immobilier de nombreuses opportunités. Qu’il s’agisse du côté valorisable du terme que du secteur regroupant de nombreuses entreprises et professionnels. Le conférencier insiste sur les enjeux de l’habitat de demain, ces derniers ayant à la fois des impacts économiques et sociétaux. Les professionnels doivent d’ores et déjà intégrer des problématiques telles que la pollution, la donnée immobilière ou encore le bien-être du citoyen. 

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite