Cela se passe à Phoenix. Une startup immobilière, Mosaic, s’est associé au constructeur immobilier Mandalay Homes pour construire 400 logements. Le tout grâce à une enveloppe de 100 millions de dollars fournie par une société de capital-risque, Building Ventures, et le PDG d’Opendoor, Eric Wu. Ici, c’est surtout le logiciel de la startup qui nous intéresse. En effet, l’outil transforme les plans d’architecte en plan de montage à la manière d’Ikea. Ceci dans le but de faciliter les chantiers et de faire travailler des employés moins qualifiés.

Que propose le logiciel de Mosaic ?

L’objectif de ce logiciel est de faciliter la construction et d’en réduire ses délais. Au-delà de la transformation des plans d’architectes en  » instructions » la startup propose des fonctionnalités d’optimisation logistique. À savoir : le calcul des quantités nécessaires, la gestion de la coupe du bois et la livraison sur le chantier. De plus, l’outil donne des conseils et des instructions pour le pré-assemblage des matériaux. Une expertise qui a fait ses preuves. Le constructeur Mandalay Homes a déclaré que le logiciel Mosaic a aidé son équipe à réduire de 20 % le temps nécessaire à l’encadrement d’un logement.

On a donc ici affaire à une startup qui modélise et supervise des projets de construction immobilière. Soit un exemple concret de ce que peut apporter le BIM (Business Information Modeling). Force est de constater que pour ce projet-là, cette méthode de travail tient ses promesses. En plus d’être un support dans la réalisation d’un chantier, le BIM valorise, au sens propre du terme l’humain. En effet, le logiciel utilisé aide les ouvriers à être opérationnels tout en les formant.