Vous avez certainement vu passer cette news, Zillow mastodonte de l’immobilier sur le territoire américain, annonçait il y a peu son retrait du marché du iBuying. Concrètement le portail met un terme à ses offres « Zillow Instant Offer ». Apparemment il n’y aurait pas que les Instant Offers qui auraient été abandonnées.. mais également 400 propriétaires qui avaient fait confiance à l’entreprise pour leur projet immobilier.

En voilà une actualité comme on aimerait ne plus en voir. Zillow, portail immobilier leader aux Etats-Unis, et acteur majeur de l’écosystème, vient de mettre 400 propriétaires dans une situation plus que délicate.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais Zillow à lancé sa propre offre de iBuying, nommée « Zillow Instant Offers« . Pour rappel le iBuying est un business-model immobilier ou l’entreprise rachète directement sa propriété au vendeur. L’intérêt pour le vendeur c’est de recevoir une offre de rachat en seulement quelques heures et pour l’entreprise c’est bien évidemment de réaliser une plus-value. Le tout est géré par des algorithmes qui vont estimer le prix de rachat, le potentiel de revente, etc.

Zillow s’est donc attaqué à l’iBuying ces dernières années.. au point de devenir un des acteurs principaux du secteur. Mais apparemment le succès n’a pas été au rendez-vous, ou du moins pas assez, parce que l’entreprise à décidé de se retirer.

En marge de ce retrait Zillow avait annoncé qu’il comptait bien honorer les contrats passés jusqu’à présent avec les propriétaires. C’est là que le bat blesse, puisque 400 propriétaires viennent d’apprendre que la promesse de Zillow ne serait pas tenue.. En somme le portail n’achètera pas leur propriété. Le problème c’est que ces derniers ont profité d’un partenariat entre Zillow et un promoteur pour faire l’acquisition d’un logement en VEFA. Des accords ont étés mis en place pour que la date de sortie de terre des nouveaux logements corresponde à la date ou Zillow verse l’argent aux propriétaire.

Mais Zillow fait maintenant marche arrière. Si ils ne sont pas tenus de finaliser l’acquisition du logement neuf les propriétaires reviennent tout de même à leur point de départ. Avec le logement de leur rêve qui est bientôt fini, et leur ancienne propriété dont ils veulent se débarrasser qui leur revient dans les pattes. Alors bien entendu les propriétaires vont être dédommagés pour la rupture de contrat (entre 5000 et 10 000 dollars selon les premiers témoignages) mais cela n’enlève rien à la désillusion.

Ce qui fait encore plus mal c’est lorsque l’on observe les dates. En effet, cette annonce tombe en décembre 2021 et les ventes / échanges de propriété devaient avoir lieu entre janvier et mars 2022. Cela s’est donc joué à quelques semaines pour ces propriétaires qui sont maintenant le bec dans l’eau.

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium