Le premier contact que les acheteurs ont avec une propriété (et même souvent avec votre agence), c’est à travers les photos de vos annonces. D’où l’importance de ne surtout pas les négliger, puisqu’elles reflètent directement l’image de votre agence et votre professionnalisme. Une bonne photo d’annonce doit à la fois être descriptive, séductrice et réalisteVous mettez ainsi votre agence en avant et répondez à une demande de vos clients, qui souhaitent obtenir un maximum d’informations avant de se déplacer pour visiter un bien. Cela vous évitera du même coup des visites inutiles. Nous passerons en revue dans cet article les principales étapes pour réussir vos photos d’intérieur et comment remédier aux difficultés les plus souvent rencontrées comme le désordre, le cadrage, le manque de lumière et le contre-jour.

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Les techniques pour faire de bonnes photographies d’intérieur en tant qu’agent immobilier;
  • Comment préparer une propriété avant une séance photo;
  • Comment cadrer vos photos d’intérieur;
  • Comment gérer l’éclairage pour une photo d’intérieur réussie.

Vous êtes déjà membre Premium ?

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Alexandre Cordani says:

    Bien vu, En effet, la culture anglo-saxon de la photo immobilière n’est pas encore rentré dans les moeurs en France. Si tout le monde faisait attention aux photos, on aurait de vrais sites internet. Aujourd’hui, on a souvent des photos qui ne ressemblent à rien.
    J’espère que les particuliers et les agences vont suivre vos conseils.

  2. Thierry Monjot says:

    Bonjour,

    Passionné de photo il y a quelques années, je ne peux qu’être tout à fait d’accord avec cet article.
    Une remarque toutefois ; Le prix d’un flash digne de ce nom qui avoisine les 500 € et celui d’un grand angle 10/24 qui ne doit pas être donné non plus. Personnellement j’utilise un 18/35 ce qui est déjà pas mal.
    Ceci à supposer que nous soyons équipés avec un reflex, ce qui est loin d’être le cas pour tout le monde.

    Tout ceci représente un petit billet d’environ 1500 € si l’on n’est pas trop exigeant sur l’appareil lui-même… 🙂

    Un petit équipement supplémentaire que l’on devrait aussi avoir avec nous : un escabeau de 3 marches minimum.
    Quand on n’est pas très grand comme moi, cela peut pas mal dépanner lors de prises de vues en extérieur par exemple.

  3. Matthieu Chauvin says:

    Bravo Laurent pour cet article.

    En effet, un reflex, un objectif grand angle, un trépied et un (ou plusieurs) flash(s) externe(s) améliorent nettement le rendu des photos immobilières.

    Un conseil supplémentaire pour les lecteurs de ce blog : l’utilisation d’une bulle-niveau pour s’assurer que les murs sont verticaux. Trop souvent, les photos d’agences ‘penchent’.

  4. vente maison cugnaux says:

    En utilisant des émulsions standards et les peintures avec un bon nettoyage et maintenance peut vous aider à regarder votre belle maison.

  5. MY HOME IMMOBILIER CERGY says:

    Merci pour tous ces bon conseils. J’aimerai savoir quel appareil vous utilisez réellement? Je ne vois que des grand angle 10-24 mm mais pas de nom ou de marque?
    Nous de notre coté nous utilisons un olympus PEN avec un wide convertiseur grand angle. Nous ne sommes pas entièrement satisfait du résultat final.

    Nous désirerions nous améliorer à ce niveau.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Si vous avez le temps jetez un petit coup d’œil à notre site web et surtout sur nos photos, afin de nous dire ce que vous en pensez.

    Cdt,

    fabien