Tout d’abord, l’extension.

Il en existe des dizaines et des dizaines mais il y a surtout une chose essentielle à retenir, c’est que le plus utilisé, et loin devant toutes les autres, c’est le traditionnel .com. C’est donc celui-la qu’il faut privilégier ; d’autant plus qu’il s’agit de l’extension prévue pour les sites à caractère commercial.

Ensuite, il faut noter l’importance des extensions géographiques. Par exemple, en France, l’un des premiers réflexe est de taper l’adresse en .fr. Et c’est le cas dans de nombreux pays. En effet, la place de l’extension allemande .de en deuxième position mondiale en est un très bon exemple.

nms_dmns

 

Donc, si vous etes basé à Chambéry et que vous vendez des maisons en France, en Italie et en Suisse, il faudra prendre le .com, le .fr, le .it et le .ch.

Choix du nom de domaine et rédaction de l’URL

C’est une des interrogations les plus fréquentes que je vois et que j’entends dans mon entourage : quels sont les mots-clefs que je dois privilégier ?

Commencez par répondre à cette question : pour quelle raison un internaute viendra-t-il consulter mon site ?

Pour l’immobilier, j’aurais tendance à dire pour rechercher un bien immobilier. Donc :

– soit il connait votre enseigne, vous avez une image de marque forte auquel cas il faut privilégier cette image et donc le nom de votre marque comme mot-clef.

– soit il ne connait pas votre marque et il faut tabler sur un mot clef que l’internaute risque de taper et qui correspond le plus à votre offre (location si vous avez plutôt des biens à louer, maison si vous vendez plutôt des maisons, etc.)

NB : Faites attention, certains mots clefs sont vraiment concurrentiels (immobilier par exemple) et il est difficile de se référencer dessus. Pour analyser les tendances des requêtes par mots clefs et par région, je vous laisse aller sur Google insight, un très bon outil mis en place par qui vous savez.

Un autre outil permet de générer des mots clefs et d »en connaitre les tendances : Générateur de mots-clefs de Google Adwords

En second lieu, je vous conseille de jouer sur le local ; pour ceux qui ne sont pas convaincu, je vous laisse lire l’article de Florian sur le sujet. En effet, un internaute a de forte de rechercher son appartement sur une région ou une ville donnée.

Je vous conseillerai donc : www.locationChambourcy.com

Ah oui, je vais en profiter pour répondre à une question qui revient sans cesse. Celle du tiret entre les mots clefs. Certains experts disent que cela permet aux moteurs de recherche de mieux distinguer les mots-clefs. D’autres non. Je vous préconise donc de tous les prendre mais si vous deviez privilégier un choix, ce serait celui pour l’URL la plus courte, Google préfère (ok, Immobilier 2.0 est un mauvais exemple).

Maintenant, il faut acheter ce nom de domaine.

Dans le premier cas, il est libre. Vous n’avez qu’à vérifier sur votre hébergeur et le commander.

Dans le second, il est sur le marché de l’occasion. Vous pouvez malgré tout tenter le rachat sur des sites comme Sedo, Afternic ou encore Buydomains.

Si le nom de domaine est déjà pris, vous pouvez essayer de contacter le propriétaire. Beaucoup de noms de domaine sont achetés et ne sont pas utilisés par le propriétaire, vous pouvez donc contacter le webmaster pour savoir s’il est prêt à vous le revendre. Pour connaitre l »identité du propriétaire d »un nom de domaine, utilisez le site Whois qui devrait vous fournir son email. Toutefois, en général vous serez baladé dans les différents services d »une grosse boîte qui achète des noms de domaine à la pelle. Pour convaincre l »entreprise de vous revendre (ou redonner) le nom de domaine, tous les moyens sont bons 🙂

 

Astuce secrète

Bon je vous livre là une petite astuce que j »utilise pour trouver des noms de domaine en or. Grâce à cette astuce, j »ai acheté dernièrement www.web-immo.com par exemplernrnLorsqu »on achète un nom de domaine, on achète en fait un abonnement d »un an qu »il faudra reconduire (pas de tacite reconduction). Beaucoup de personnes oublient de reconduire leur abonnement et le font quelques jours ou semaines après la fin de l »abonnement… Et il existe des sites de « backorder » qui permettent de connaitre quelques jours à l »avance les noms de domaines qui vont se périmer et ainsi poser une option d »achat dans le cas ou le propriétaire oublie de se réabonner le jour même… C »est un peu mesquin, mais business is business… Voila un site de backorder pool.comrnrnPar exemple : bienimmobilier.com se périme aujourd »hui…rn

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Maroc says:

    En ce qui concerne les extensions, il est toujours préférable d’éviter les extensions liées à un pays particulier, pour garder la possibilité de cibler les visiteurs de l’étranger dans le future. il faut noter que les moteurs de recherche donne une importance à cette extension, ce qui limitera votre audience à l’étranger, d’où la limitation d’un traffic non négligeable.

  2. Avatar
    Coach Outlet Store Online says:

    Coach Bracelets is the very popular accessories in this season. New CoachBracelets in our Coach outlet of this season receives a lot of love and support from the public as soon as it is launched. The new CoachBracelets in Coach outlet appears with the very strong retro style, very fashionable and popular recent years.

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium