web 2.0Benchmark Group a fait une étude indiquant que 66% des internautes trouve que la navigation dans les sites Internet n’est que rarement claire alors que le mois précédent. Consumer Webwatch stipulait que la facilité de navigation était très importante pour donner envie de visiter le site pour 80% des internautes. Qu'en est-il de l'internet immobilier ?

 

Patricia Gallot Lavallé recense « 60 modèles de navigation pour satisfaire ses internautes » dans le livre du même nom, nous n’aborderons pas ici ces 60 modèles mais les critères indispensables à respecter pour permettre une navigation facile et agréable à vos visiteurs.

Faciliter le recherche

Si un internaute se rend sur votre site, c’est qu’il y cherche quelque chose de précis, rares sont les gens qui viennent sur Internet sans une idée derrière la tête. La plupart arriveront d’ailleurs via un moteur de recherche, le nom n’est pas trompeur. Il faut donc les aider un maximum dans cette démarche qu’ils soient satisfaits du service que vous leur rendez et qu’ils reviennent lorsqu’ils auront le même besoin ou un besoin similaire que vous seriez susceptible de leur rendre.

Comment faire ?

Tout d’abord, optez pour une navigation claire et simple à identifier, un être humain avec des capacités moyennes ne retiendra pas plus de 7 éléments en mémoire à court terme (empan mnésique). Il faut donc lui proposer un nombre restreint de rubriques claires et identifiables sachant qu’il doit déjà en avoir d’autres en tête, il n’en retiendra que 3 ou 4. Pour ce faire, séparez les rubriques non nécessaires à la navigation (mention légales, contact, sitemap, FAQ…) des rubriques indispensables. De plus, placez toutes les informations concernant votre société dans une seule et même rubriques, cela facilitera la navigation et la recherche.

web 2.0Ensuite, proposez un moteur de recherche par mots clés pour l’aider dans ses démarches. Mettez le en valeur en le séparant des rubriques, la plupart des sites le place en haut à droite de leur page, ce qui est une position à laquelle les internautes sont habitués.

Un chiffre que vous devez connaitre et dont découlera des conseils avisés est que lorsqu’un internaute arrive sur un site et qu’il y fait une recherche par mots-clefs qui ne lui donne pas satisfaction, seulement 47% en effectue une seconde (UIE, nov 2001). Il est donc important de travailler vos résultats de recherche ; tout d’abord en les vérifiant, en ajoutant des mots clés dans les pages qui ne sortent pas en tête et qui répondent à la demande et, ensuite, en les complétant avec le keyword mapping, technique qui consiste à faire des pages de résultat à la main, dite sur mesure, ce qui augmentera la pertinence des pages trouvées.

Enfin, une dernière pratique qui paraît indispensable est de faire des tests scénarisés. C'est-à-dire de faire entre 10 et 30 scénarios des raisons pour lesquelles un internaute viendrait visiter votre site internet et de vérifier la difficulté pour accéder à l’information. Vous pouvez même créer des personas, individus à qui l’on invente une vie, des besoins et qui servent de référence dans les tests de votre site. Par exemple : Jacques, 30 ans, 2 enfants, recherche un 4 pièces dans le 11ème arrondissement de Paris.

Aider les internautes à se repérer

Nous l’avons vu dans différentes rubriques, un internaute lorsqu’il arrive sur un site Internet peut arriver par n’importe quelle page de votre site. Il doit donc pouvoir savoir il est. Comme cela, s’il ne trouve pas l’information qu’il cherche sur cette page et que votre site peut la contenir, il y aura plus de chance qu’il la cherche.

web 2.0Il faut donc qu’il puisse répondre à plusieurs questions :

  • suis-je ?
  • puis-je aller ?
  • Comment puis-je revenir en arrière ?

Il convient donc de créer des rubriques claires et normalisées. C'est-à-dire qu’il faut que les parties du site conservent les mêmes intitulés et qu’ils aient la même fonctionnalité. Cela aidera le visiteur à se repérer et simplifiera son apprentissage du processus. Un individu, qui sait il est quand il vient quelque part, s’approprie l’endroit et à tendance à y revenir.

Pour ce faire, mettez sur toutes les pages une barre de navigation simple et claire. Elle doit contenir le titre des sections, les rubriques (celle dans laquelle on est doit être en surbrillance). De plus, elle doit renseigner sur le chemin parcouru pour arriver sur cette page et doit prévoir une (ou plusieurs) manière(s) simple(s) de revenir en arrière. Enfin, il est préférable de proposer un retour à la page d’accueil avec un lien clairement identifiable par l’internaute ET un lien dissimulé dans le logo. Lorsqu’un internaute clique sur le logo d’un site, il appréciera de se retrouver sur la page d’accueil.

Un dernier point, mettez une carte de l’architecture de votre site Internet ; La sitemap doit être claire, donner une vision globale, ne pas entrer dans les détails et rester statique. Cela aidera beaucoup les internautes perdus dans la navigation. L’idée est de ne pas perdre l’internaute qui risque de partir prématurément par manque de compréhension ou par peur d’être sur un site confus l’information n’est pas organisée. Il prendra cela pour un manque de professionnalisme.

Organiser

L’organisation de vos pages Internet doit être quelque chose de très bien pensé et de réfléchi longtemps avant la création de votre site sinon le tout ne sera pas clair et risque de créer un sentiment de confusion préjudiciable à l’obtention de visiteurs satisfaits. Il convient donc de faire, à l’avance, un schéma organisationnel clair, simple et hiérarchisé des liens hypertextes

L’architecture d’un site Internet doit tout d’abord être pensée pour vos visiteur qui sont la première valeur ajoutée pour vous et que vous devez donc chouchouter. Pour cela, il faut se mettre à leur place et proposer une navigation orientée utilisateur. Pour exemple, une étude menée par Jakob Nielsen (Designing Web usability) a montré qu’un site réalisé par un utilisateur amené presque 9 fois plus souvent à un succès dans la recherche d’une information précise qu’un site créé par le producteur. En effet, il faut accepter que l’utilisateur n’ait pas la même expertise que vous.web 2.0

 

Ensuite, pour se mettre à leur place, il convient d’imaginer leurs manières de naviguer au travers de votre site. Puis, il faut leur proposer un maximum de classification pour simplifier leur trajet :

  • Alphabétique
  • Géographique
  • Thématique
  • Chronologique
  • Etc.

 

Dans un second temps, trouvez 3 bonnes raisons de venir visiter votre site puis mettez les en avant dans votre architecture de navigation. Proposez un système de nomenclature standard, intuitif et cohérent.

NB : La page d’accueil étant habituellement la plus visitée, il est important qu’elle contiennent un canevas clair et facilement compréhensible ; c’est sur cette page que les internautes viennent pour s’orienter.

Enfin, faites attention à trouver le bon compromis entre largeur et profondeur. En effet, il ne faut pas perdre l’internaute dans une multitude de rubriques mais il ne faut pas non plus que l’information se trouve à un nombre de clics de trop important. Dans le premier cas, votre site perd en lisibilité. Dans le second, il perd en accessibilité.

Il faut donc :

  • Eviter les pages non informatives (effet tunnel)
  • Améliorer l’accessibilité des rubriques utiles
  • Privilégier la recherche par mots à une arborescence lourde

Relier votre site

Pour un internaute, il est très important de pouvoir accéder aux informations utiles à sa recherche, il faut donc qu’il puisse facilement passer d’une page à l’autre de votre site si elle contient une information complémentaire et ce même si elle ne se trouve pas dans la même rubrique. Il convient donc d’améliorer au maximum le maillage de votre site Internet.

Dans la même optique, il peut être intéressant de proposer des liens externes pour compléter l’information et la vérifier.

De plus, proposez-lui des liens permettant de revenir en arrière, d’aller à la page suivante, de revenir à la page d’accueil….

Enfin, il faut éviter les redirections ou l’ouverture de nouvelles fenêtres, l’utilisateur apprécie beaucoup de se servir de son bouton back

En terme de liens, veillez à ce qu’ils soient explicites (savoir ils mènent), pas trop long (3 à 6 mots), d’une couleur standardisée (différenciez lien cliqué, lien non cliqué) et souligné (c’est la norme). Placez-les au même endroit sur la page pour aider les internautes à les identifier. Enfin, vérifier leur validité mais nous y reviendrons dans les aspects techniques.

 

Vous privilégierez l’accès à votre site en respectant les normes WAI (Web accessibilité initiative) créé par la W3C. En effet, pensez aux handicapés (42% des gens vivant à domicile ont au moins une défaillance).

Il existe un label européen : www.erracut.org

Faites valider automatiquement votre site sur www.cynthiasays.com

 

Outils

Card sorting

Méthode qui permet de hiérarchiser et de structurer les informations de votre site Internet.

En proposant de classer des cartes représentant les différentes parties de votre site à des utilisateurs potentiels, vous pensez votre architecture.

 

Google Mini

Google propose un moteur de recherche intégrable en interne à votre site Internet avec le savoir-faire qu’on leur reconnaît

http://www.google.fr/enterprise/mini/

 

En février 2002, Benchmark Group sortait une étude disant que 66% des internautes trouvait que la navigation dans les sites Internet n’était que rarement claire alors que le mois précédent Consumer Webwatch stipulait que la facilité de navigation était très importante pour donner envie de visiter le site pour 80% des internautes.

Patricia Gallot Lavallé recense « 60 modèles de navigation pour satisfaire ses internautes » dans le livre du même nom, nous n’aborderons pas ici ces 60 modèles mais les critères indispensables à respecter pour permettre une navigation facile et agréable à vos visiteurs.

 

a) Faciliter le recherche

Si un internaute se rend sur votre site, c’est qu’il y cherche quelque chose de précis, rares sont les gens qui viennent sur Internet sans une idée derrière la tête. La plupart arriveront d’ailleurs via un moteur de recherche, le nom n’est pas trompeur. Il faut donc les aider un maximum dans cette démarche qu’ils soient satisfaits du service que vous leur rendez et qu’ils reviennent lorsqu’ils auront le même besoin ou un besoin similaire que vous seriez susceptible de leur rendre.

Comment faire ?

Tout d’abord, optez pour une navigation claire et simple à identifier, un être humain avec des capacités moyennes ne retiendra pas plus de 7 éléments en mémoire à court terme (empan mnésique). Il faut donc lui proposer un nombre restreint de rubriques claires et identifiables sachant qu’il doit déjà en avoir d’autres en tête, il n’en retiendra que 3 ou 4. Pour ce faire, séparez les rubriques non nécessaires à la navigation (mention légales, contact, sitemap, FAQ…) des rubriques indispensables. De plus, placez toutes les informations concernant votre société dans une seule et même rubriques, cela facilitera la navigation et la recherche.

Ensuite, proposez un moteur de recherche par mots clés pour l’aider dans ses démarches. Mettez le en valeur en le séparant des rubriques, la plupart des sites le place en haut à droite de leur page, ce qui est une position à laquelle les internautes sont habitués.

Un chiffre que vous devez connaitre et dont découlera des conseils avisés est que lorsqu’un internaute arrive sur un site et qu’il y fait une recherche par mots-clefs qui ne lui donne pas satisfaction, seulement 47% en effectue une seconde (UIE, nov 2001). Il est donc important de travailler vos résultats de recherche ; tout d’abord en les vérifiant, en ajoutant des mots clés dans les pages qui ne sortent pas en tête et qui répondent à la demande et, ensuite, en les complétant avec le keyword mapping, technique qui consiste à faire des pages de résultat à la main, dite sur mesure, ce qui augmentera la pertinence des pages trouvées.

Enfin, une dernière pratique qui paraît indispensable est de faire des tests scénarisés. C'est-à-dire de faire entre 10 et 30 scénarios des raisons pour lesquelles un internaute viendrait visiter votre site internet et de vérifier la difficulté pour accéder à l’information. Vous pouvez même créer des personas, individus à qui l’on invente une vie, des besoins et qui servent de référence dans les tests de votre site. Par exemple : Jacques, 30 ans, 2 enfants, passionné de nouvelle technologie, vient toutes les semaines pour voir les nouveautés du site en terme de 3D et de plateforme tactile.

 

 

 

b) Aider les internautes à se repérer

Nous l’avons vu dans différentes rubriques, un internaute lorsqu’il arrive sur un site Internet peut arriver par n’importe quelle page de votre site. Il doit donc pouvoir savoir où il est. Comme cela, s’il ne trouve pas l’information qu’il cherche sur cette page et que votre site peut la contenir, il y aura plus de chance qu’il la cherche.

Il faut donc qu’il puisse répondre à plusieurs questions :

Ø Où suis-je ?

Ø Où puis-je aller ?

Ø Comment puis-je revenir en arrière ?

Il convient donc de créer des rubriques claires et normalisées. C'est-à-dire qu’il faut que les parties du site conservent les mêmes intitulés et qu’ils aient la même fonctionnalité. Cela aidera le visiteur à se repérer et simplifiera son apprentissage du processus. Un individu, qui sait où il est quand il vient quelque part, s’approprie l’endroit et à tendance à y revenir.

Pour ce faire, mettez sur toutes les pages une barre de navigation simple et claire. Elle doit contenir le titre des sections, les rubriques (celle dans laquelle on est doit être en surbrillance). De plus, elle doit renseigner sur le chemin parcouru pour arriver sur cette page et doit prévoir une (ou plusieurs) manière(s) simple(s) de revenir en arrière. Enfin, il est préférable de proposer un retour à la page d’accueil avec un lien clairement identifiable par l’internaute ET un lien dissimulé dans le logo. Lorsqu’un internaute clique sur le logo d’un site, il appréciera de se retrouver sur la page d’accueil.

Un dernier point, mettez une carte de l’architecture de votre site Internet ; La sitemap doit être claire, donner une vision globale, ne pas entrer dans les détails et rester statique. Cela aidera beaucoup les internautes perdus dans la navigation. L’idée est de ne pas perdre l’internaute qui risque de partir prématurément par manque de compréhension ou par peur d’être sur un site confus où l’information n’est pas organisée. Il prendra cela pour un manque de professionnalisme.

 

c) Organiser

L’organisation de vos pages Internet doit être quelque chose de très bien pensé et de réfléchi longtemps avant la création de votre site sinon le tout ne sera pas clair et risque de créer un sentiment de confusion préjudiciable à l’obtention de visiteurs satisfaits. Il convient donc de faire, à l’avance, un schéma organisationnel clair, simple et hiérarchisé des liens hypertextes

L’architecture d’un site Internet doit tout d’abord être pensée pour vos visiteur qui sont la première valeur ajoutée pour vous et que vous devez donc chouchouter. Pour cela, il faut se mettre à leur place et proposer une navigation orientée utilisateur. Pour exemple, une étude menée par Jakob Nielsen (Designing Web usability) a montré qu’un site réalisé par un utilisateur amené presque 9 fois plus souvent à un succès dans la recherche d’une information précise qu’un site créé par le producteur. En effet, il faut accepter que l’utilisateur n’ait pas la même expertise que vous.

 

Ensuite, pour se mettre à leur place, il convient d’imaginer leurs manières de naviguer au travers de votre site. Puis, il faut leur proposer un maximum de classification pour simplifier leur trajet :

Ø Alphabétique

Ø Géographique

Ø Thématique

Ø Chronologique

Ø Etc.

 

Dans un second temps, trouvez 3 bonnes raisons de venir visiter votre site puis mettez les en avant dans votre architecture de navigation. Proposez un système de nomenclature standard, intuitif et cohérent.

NB : La page d’accueil étant habituellement la plus visitée, il est important qu’elle contiennent un canevas clair et facilement compréhensible ; c’est sur cette page que les internautes viennent pour s’orienter.

Enfin, faites attention à trouver le bon compromis entre largeur et profondeur. En effet, il ne faut pas perdre l’internaute dans une multitude de rubriques mais il ne faut pas non plus que l’information se trouve à un nombre de clics de trop important. Dans le premier cas, votre site perd en lisibilité. Dans le second, il perd en accessibilité.

Il faut donc :

Ø Eviter les pages non informatives (effet tunnel)

Ø Améliorer l’accessibilité des rubriques utiles

Ø Privilégier la recherche par mots à une arborescence lourde

 

d) Relier votre site

Pour un internaute, il est très important de pouvoir accéder aux informations utiles à sa recherche, il faut donc qu’il puisse facilement passer d’une page à l’autre de votre site si elle contient une information complémentaire et ce même si elle ne se trouve pas dans la même rubrique. Il convient donc d’améliorer au maximum le maillage de votre site Internet.

Dans la même optique, il peut être intéressant de proposer des liens externes pour compléter l’information et la vérifier.

De plus, proposez-lui des liens permettant de revenir en arrière, d’aller à la page suivante, de revenir à la page d’accueil….

Enfin, il faut éviter les redirections ou l’ouverture de nouvelles fenêtres, l’utilisateur apprécie beaucoup de se servir de son bouton back

En terme de liens, veillez à ce qu’ils soient explicites (savoir où ils mènent), pas trop long (3 à 6 mots), d’une couleur standardisée (différenciez lien cliqué, lien non cliqué) et souligné (c’est la norme). Placez-les au même endroit sur la page pour aider les internautes à les identifier. Enfin, vérifier leur validité mais nous y reviendrons dans les aspects techniques.

 

Vous privilégierez l’accès à votre site en respectant les normes WAI (Web accessibilité initiative) créé par la W3C. En effet, pensez aux handicapés (42% des gens vivant à domicile ont au moins une défaillance).

Il existe un label européen : www.erracut.org

Faites valider automatiquement votre site sur www.cynthiasays.com

 

Outils

Card sorting

Méthode qui permet de hiérarchiser et de structurer les informations de votre site Internet.

En proposant de classer des cartes représentant les différentes parties de votre site à des utilisateurs potentiels, vous pensez votre architecture.

 

Google Mini

Google propose un moteur de recherche intégrable en interne à votre site Internet avec le savoir-faire qu’on leur reconnaît

http://www.google.fr/enterprise/mini/

{include_content_item 1979}

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Rift Platinum says:

    J’ai été faire le suivi de votre site pendant une longue période, j’ai lu ces articles, c’est une lecture intéressante je vais continuer à prêter attention à plus
    Votre article est l’un des plus classique de style, quand j’ai lu une fois, j’ai été profondément en amour avec eux, vous avez hâte de travailler plus parfait

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium