HabiteoQuand le fondateur de LaFourchette.com rencontre l’une des grandes figures de la promotion immobilière, des idées nouvelles germent et l’innovation est au rendez-vous.

En effet, avant les vacances, Denis Fayolle, fondateur de Lafourchette.com et Jean-Claude Szaleniec, ancien PDG d’Espaces Immobilier BNP Paribas, passé par Bowfounds, Akerys et bien d’autres ont su s’entourer pour lancer un nouveau concept immobilier qui permet d’aller jusqu’à la réservation d’un appartement en ligne !

Au départ, l’idée est partie du constat qu’Internet et les nouvelles technologies représentaient un canal de conversion complémentaire important pour les professionnels de l’immobilier. Et notamment les promoteurs.

 La mise en avant complète des programmes immobiliers pour 6 500 euros

Habiteo propose donc à ces derniers l’ensemble des outils web pour mettre en avant les biens d’un programme immobiliers, et ce jusque la transformation des clients en acheteurs.

Ceci comprend :

  • la mise en 3 dimensions de l’ensemble des biens d’un programme immobilier

bien-immobilier-en-3d

  • la vue 3 du programme immobilier qui permet ensuite de se balader, étage par étage et de voir la disposition des biens immobiliers. Puis, de voir leur disponibilité ou non

vue-3D-immobilier

 

programme-immobilier-3D

 

  • la visite virtuelle des appartements témoins, sans ajout de plugins !

visite-virtuelle-3D-immobilier

 

  • les informations sur le quartier : les POI, le calcul d’itinéraire, etc.

quartier-programme-immobilier

quartier-programme-immobilier-2

  • la réalisation d’une vidéo sur le quartier du programme immobilier
  • Une analyse du marché immobilier et du quartier, schéma et statistiques à l’appui

 prix-immobilier-programme demographie-ville-programme-immobilier meteo-ville-programme-immobilier

 

Acheter un bien immobilier en ligne c’est possible ?

En plus de proposer des services de mises en valeur des biens, des programmes et des quartiers, Habiteo propose aussi de « prévendre » en ligne les biens en VEFA. En effet, ils achètent et travaillent pour avoir du trafic ciblé, puis améliorent sans cesse le canal de transformation, qui va jusqu’au dépôt de garantie !

Partant du principe qu’aujourd’hui les promoteurs se sont rendu compte que ce montant du dépôt de garantie ne changeait pas le taux de perte après signature et dépôt effectué. Du coup, ils en baissent le montant.

Le paiement du dépôt peut donc se faire directement en ligne puisqu’il ne dépasse des sommes inacceptables à payer sur le web, tout comme la signature des documents, avec les nouveaux outils internet.

Avec Habiteo, l’internaute peut donc signer et « préréserver » son appartement en ligne, selon le même principe qu’il le ferait sur un bureau de vente.

La première étape est la qualification du prospect intéressé.

 

qualification-projet-immobilier

Ensuite, l’internaute peut signer les papiers via un outil totalement online avec identification par SMS, ou bien télécharger les documents pour les lire tranquillement à la maison.

signature-electronique-contrat-immobilier

signature-contrat-immobilier-internet

 

Et enfin, il fait le dépôt de garantie de 800 euros, qui seront prélevés si le dossier est accepté du côté du promoteur ; le bien n’est plus dispo à la vente. Processus habituel chez le promoteur.

Habiteo se positionne sur cette partie-là comme un revendeur de bien classique avec Carte T.

Habiteo propose donc un service complètement clef en main pour le promoteur immobilier, en lui fournissant tous les outils pour marketer son bien avec les dernières technologies et ce jusque la commercialisation des biens. Ils se positionnent comme un canal supplémentaire pour optimiser les ventes des biens immobiliers en stock sur un programme. Le tout compris pour 6500 euros pour un programme, et bien sur le contrat habituel avec un agent immobilier classique s’ils vendent des biens.

Les retours des premiers promoteurs sont plutôt bons puisque des ventes ont été réalisées directement via Habiteo, qui doit cependant encore accompagner les clients pour la signature des documents (plus que pour le dépôt de garantie).

La remarque la plus intéressante de la part des promoteurs immobiliers est qu’il est bien d’avoir un endroit où tous les outils que leur demandent les clients sont rassemblés et que c’est simplement la déclinaison web de la plaquette commerciale et des maquettes 3D, avec la valeur ajoutée qu’apportent les nouvelles technologies.

 

Et du point de vue de l’acheteur, voici une vidéo qui résume simplement les avantages :

 

Habiteo travaille donc encore son canal d’acquisition et son canal de conversion, afin d’arriver à « prévendre » un appartement sur Internet. De plus, ils ont dans les tuyaux de nouveaux outils que nous vous présenterons bientôt sur le blog 😉

 

Que pensez-vous de l’initiative d’Habiteo ? Pensez-vous que demain ce système pourra s’appliquer à l’ancien ? Et que peut-être dans quelques années, on achètera nos biens immobiliers sur le web ? 🙂

 

Merci à Jeanne Massa, DG et confondatrice d’Habiteo, ainsi qu’à ses équipes pour leur temps et pour leur réponse à mes questions !

Cet article concerne Habiteo (Startups immobilières).

Découvrez les Startups immobilières de La Réserve

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Biengerermonbien.com says:

    Super pour le neuf! Concernant l’ancien, l’annonce risque de représenter un coût élevé en raison de la conception des plans et des images 3D.

    Pourquoi pas dans le luxe pour les mandats exclusifs, ce serait une amélioration du système MLS. Et cela éviterait pas mal de visites inutiles.

  2. Avatar
    Rache Levy says:

    Ça marcherait peut être pour le neuf, car les deux médias de ventes sont aussi virtuels – les plans papier (avec la maquette physique en 3D) dans le bureau de vente et les représentations 2D/3D sur le web. – Le web a l’avantage d’accessibilité et disponibilité 7/7 24/24.
    L’achat VEFA demande toujours un degré de « confiance à priori » de la part de l’acheteur, quant à l’achat de l’ancien, il voit « la chose réelle » qu’il achète (sauf vices cachés). Le média Web doit, dans ce cas, approcher l’acheteur au maximum à la réalité, sans lui donner des illusions et le convaincre que le bien mérité d’être visité. Je ne crois pas qu’on achèterait les biens anciens sur le web, mais, si on a suffisamment d’informations, on pourrait y déposer une « offre d’achat sous réserves »…
    Dans tous les cas, les visites virtuelles font gagner beaucoup de temps et évitent les visites évidement inutiles.
    En ce qui concerne « le luxe », les clients sont accompagnés par des experts, qui effectuent la recherche et filtrent l’offre pour eux.
    Les solutions Web s’adressent à « la masse » et doivent être abordables et compétitifs !