La visite libre, c’est bien plus qu’une manière de trouver un acheteur pour une propriété. Vous devez considérer la visite libre autant comme une stratégie de promotion immobilière que comme un levier de prospection vendeur. Communication sur l’événement, préparation de la propriété, déroulement du jour J, on vous livre nos meilleures astuces pour faire de votre visite libre un succès qui vous rapportera un maximum de contacts acheteurs ET vendeurs.

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Comment faire de la visite libre un levier de prospection vendeur;
  • Comment choisir la propriété parfaite pour votre visite libre;
  • 7 façons d’attirer un maximum de monde à votre événement;
  • Comment collaborer avec le vendeur pour faciliter l’organisation de la visite
  • Les indispensables pour faire de la visite un succès.
  • Comment transformer les voisins « curieux » en vendeurs.

La visite libre, un levier de prospection vendeur?

La visite libre, c’est une manière de montrer aux potentiels vendeurs du quartier l’efficacité de votre agence immobilière lorsqu’on vous confie un mandat. 2 ingrédients sont nécessaires pour y arriver : 

  1. Attirer un maximum de monde par l’entremise de publicité ciblée;
  2. Organiser un événement mémorable qui met en valeur la propriété.

Encore peu démocratisée en France, mais très populaire en Amérique du Nord, la visite libre peut être particulièrement utile quand vous commencez dans l’immobilier. Une fois systématisée, elle devient une façon très efficace de garnir votre carnet de contacts et de vous faire un nom dans le quartier.

Mais pour voir de véritables résultats et vous démarquer, vous ne pouvez pas vous contenter d’organiser une visite libre tous les 6 mois. Celle-ci doit devenir une partie intégrante de votre marketing. Vous voulez être reconnu comme l’agent qui fait des visites libres, au point où les gens prendront l’habitude de passer à l’agence ou s’abonneront à vos réseaux sociaux pour connaître les prochaines dates.

Voyons maintenant concrètement comment utiliser la visite libre comme levier de prospection vendeur.

1- Déterminer quelle propriété mettre en avant

On ne planifie évidemment pas une visite libre pour toutes les propriétés de son listing. Une visite libre réussie commence par la sélection de la bonne propriété. Voici les 3 critères sur lesquels vous baser pour choisir la prochaine propriété où vous organiserez une visite libre : 

Une propriété attrayante et bien entretenue. L’objectif d’une visite libre n’est pas réellement de trouver un acheteur, mais de générer un maximum de visites de la propriété. Vous souhaitez mettre en valeur vos plus belles propriétés, celles que vous êtes sûr de vendre. 

Une propriété rare ou recherchée. En présentant une propriété spectaculaire qui sort du lot, vous générez un maximum de trafic lors de votre visite. Un voisin curieux peut se transformer en vendeur potentiel (ou connaître l’acheteur parfait pour cette propriété). Toutes les occasions sont bonnes pour un premier contact, la curiosité y comprise. 

Située dans des zones très attirantes. Encore une fois, vous attirerez plus de visiteurs sur vos emplacements les plus recherchés. Certaines personnes qui visitent simplement le quartier peuvent être tentées de s’arrêter pour une visite. Vous vous assurez en plus que les gens aient moins de mal à trouver et soient plus enclins à se déplacer dans un endroit central qu’au fin fond d’une rue peu fréquentée.

2- Attirer un maximum de monde

Vous êtes déjà membre Premium ?