Comme beaucoup de projets aujourd’hui, la recherche d’un bien à louer commence sur Internet. Il est donc logique, tant du point de vue du locataire, du propriétaire que du gestionnaire du bien, de vouloir effectuer les premières démarches locatives de la même façon. Cette dématérialisation du processus n’est pas sans impact sur le travail du gestionnaire. Entre collaboration avec un prestataire photo ou vidéo, dématérialisation du dossier locataire, état des lieux numérique et chiffrage des travaux en temps réel, de nouvelles méthodes de travail voient le jour et les pros doivent s’y adapter. Christophe Voiret, président chez Immovation Conseil, s’est entretenu avec 5 experts pour discuter des enjeux liés à la dématérialisation du processus de location. Nous vous proposons un résumé de cet entretien ainsi qu’un survol des différentes solutions technologiques proposées par les intervenants pour faciliter la gestion locative. 


Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • Les principaux enjeux de la gestion locative vus par 5 experts;
  • Comment la dématérialisation peut-elle aider les pros de la gestion locative à mieux gérer ces enjeux;
  • Des exemples de solutions de dématérialisation disponibles pour une gestion locative efficace.

Vous êtes déjà membre Premium ?

Tous les professionnels cherchent de nouvelles méthodes de travail. La problématique principale, c’est de réussir à les intégrer et à les faire évoluer autant au bénéfice du client que de l’agence. Plusieurs enjeux sont à considérer quand il est question de gestion locative et les solutions de dématérialisation sont là pour tenter d’apporter une solution concrète à ces enjeux. gestion-locative-ipad

Rassurer sur l’état du bien

Pour les intervenants, la dématérialisation du processus de location commence par la dématérialisation du logement, comme on peut le voir sur Airbnb. L’impératif #1 ici, c’est de rassurer autant le propriétaire que le locataire sur l’état du bien et d’instaurer la confiance avec des visuels de qualité. Photos, vidéos, visite virtuelle 360, plusieurs moyens sont aujourd’hui mis à la disposition du professionnel. 

Pour Guillaume De Sousa, cofondateur et CEO de Meilleure visite, le panorama 360, c’est le nouveau média qui va compléter la photo. Meilleure visite propose d’installer la réalité virtuelle pour les administrateurs de biens, notamment pour faciliter l’état des lieux. Pour les gestionnaires, il est aussi possible de constituer une banque de données du patrimoine pour suivre son évolution. 

Pas besoin ici d’adaptation complexe du système d’information de l’agence. Un simple lien URL permet d’accéder à la visite, puisque les vidéos sont hébergées chez le prestataire. Une passerelle est également disponible vers les principales interfaces de gestion de biens pour ceux qui préfèrent un système intégré aux outils de l’agence.

Gagner en efficacité

Le problème selon Fabrice Houlé, directeur fondateur de Ma Gestion Locative, c’est qu’aujourd’hui, on ne va pas assez vite. Les priorités actuelles sont, entre autres, de recevoir rapidement un état des lieux de sortie pour comparer avec l’état des lieux d’entrée. Un état des lieux sur tablette simplifie et fluidifie énormément le processus, notamment au niveau de la prise de photos. Nous avons d’ailleurs récemment mis à jour notre panorama des différentes solutions disponibles sur le marché :

Ma Gestion Locative travaille donc avec les agences immobilières et propose différentes solutions de dématérialisation ainsi que des conseils pour faciliter le travail de l’agent, notamment la rédaction de baux numériques avec signature électronique et la saisie du parcours locataire et propriétaire dans une banque de données. 

Redorer l’image du professionnel

L’utilisation du digital peut aussi devenir un moyen de valoriser le métier. En maîtrisant autant son secteur immobilier que les outils numériques, on cultive le professionnalisme et la différenciation.  

Spotahome se consacre à la location moyen-long terme et cible principalement l’étudiant étranger ou le professionnel en mobilité, mais Guillaume L’Herbette dit toucher également une clientèle locale qui manque simplement de temps. La dématérialisation devient donc pour l’agent un moyen de se différencier et de valoriser ses services.

Le mode de rémunération de la plateforme est constitué d’une commission de réservation de 6 % du montant total de transaction avec plafond. C’est le locataire qui paie, mais le bail reste fait par l’administrateur du bien. 

Dossiers et gestion des fraudes

Un dossier conforme et complet permet de gagner du temps, d’épargner des coûts et de gagner en productivité. Pour l’intervenant de Netheos, le gros plus du dossier en ligne pour les professionnels de la gestion locative, c’est de pouvoir avoir un contrôle sur la fraude par rapport aux justificatifs de revenus, et ce, à l’aide de 4 critères :

  • La qualité de l’image;
  • La vérification des données chiffrées du dossier;
  • La vérification de la cohérence des données du dossier avec les justificatifs;
  • La fraîcheur de la documentation.

La plateforme utilise l’intelligence artificielle pour analyser les pièces justificatives (RIB, ID, etc.) et constituer le dossier en ligne du locataire. En cas de fraude, celle-ci est directement communiquée à l’agence, mais pas au locataire.

boite-demenagement-location

En conclusion, les intervenants se sont accordés sur ce point : gagner du temps et redorer l’image du professionnel de l’immobilier sont des enjeux globaux pour tout ce qui touche à la gestion locative (nous ajouterions même : tout domaine de l’immobilier confondu). De plus en plus de solutions font leur entrée sur le marché pour tenter d’apporter une réponse concrète et simplifier au maximum les nombreuses procédures liées à la gestion locative. L’adaptation est nécessaire pour satisfaire les attentes du client.  

 

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

    • Yovann Audient
      Yovann Audient says:

      C’est effectivement une vraie problématique
      C’est pour cela que chez ETAONIS nous avons crée Gladys une solution Saas innovante de détection de fraude qui permet de vérifier et authentifier automatiquement les pièces nécessaire à la location de type :
      – Rib
      – Fiches de paie
      – Carte d’identités
      – Avis d’imposition…