Distribuer des prospectus dans les boîtes aux lettres, malgré la mention du logo “Stop pub”, risque de vous coûter très cher. Dans le cadre de la loi anti-gaspillage, le montant de la contravention s’élevait déjà à 450 euros. Cette pénalité passera à 1500 euros à partir du 1er janvier 2021. De plus, ce dispositif prévoit d’être élargi. En effet, il sera également interdit de déposer dans les boîtes aux lettres des cadeaux “non sollicités”. Enfin, diffuser de la publicité sur les pare-brises sera passible de la même amende. Soit, pour rappel, 1500 euros. 

Cette contravention intervient après avoir constaté que de nombreuses entreprises ne respectaient pas la mention “stop pub”.  Au premier abord, cette actualité peut donner des sueurs froides. Elle est à relativiser, plus particulièrement pour les professionnels de l’immobilier. La communication immobilière est importante pour valoriser son expertise, notamment grâce à des supports physiques comme des flyers ou des prospectus. C’est un leitmotiv sur lequel la rédaction et nos équipes de Com’Augmentée reviennent souvent. Néanmoins, il est important d’identifier les besoins de vos prospects pour leur livrer des supports adaptés. Respecter cette règle est la clé pour communiquer intelligemment…et surtout vous éviter une amende salée.

Je vous invite donc à bien vous renseigner auprès de vos prospects et de vos clients pour connaître leurs attentes. En rappelant cette contravention, vous pouvez par exemple demander (notamment par email) s’ils préfèrent recevoir des supports imprimés ou numériques. Vous éviterez ainsi tout malentendu financier !

Cet article concerne Com’Augmentée (Agence de communication immobilière, Réseaux sociaux pour l'immobilier).

Découvrez les Agence de communication immobilière de La Réserve