La formation est un élément essentiel pour permettre à ses collaborateurs d’être efficaces. Du point de vue du dirigeant, c’est un investissement conséquent; néanmoins, les retours sont généralement présents et perceptibles. Pour ce nouvel article de « La Nouvelle Vague Immo », nous sommes allés à la rencontre de Keymex. Cette agence immobilière se présente comme un hybride entre l’agence traditionnelle, le réseau de mandataire et le centre de formation. Les locaux de l’agence sont très loin de ce que l’on imagine lorsque l’on parle d’une agence immobilière. On est plus près d’un centre d’affaires, avec des salles de coworking, de réunion ou encore de formation. Ce qui permet à la structure de fournir à ses collaborateurs des espaces de travail innovants, mais également de se positionner comme un véritable lieu de formation pour les professionnels qui rejoignent ses rangs. Alors, après deux ans d’existence, est-ce que l’agence/centre de formation a réussi son pari? Comment a-t-elle concrétisé sa stratégie? On voit ça tout de suite avec Frédéric Simon, fondateur de l’agence. 

FICHE D’IDENTITÉ DE L’AGENCE

Keymex a été lancé en février 2016. L’équipe fondatrice était alors composée de trois personnes. Aujourd’hui, l’agence compte 60 collaborateurs sur le terrain et une équipe de 5 personnes en interne pour s’occuper des démarches administratives, de la communication et du développement de la marque. En deux ans, les effectifs de Keymex ont donc été multipliés par plus de 20, une croissance assez remarquable. De leur côté, les chiffres liés à la performance sont également intéressants. 

L’activité de l’agence Keymex

Keymex officie sur l’ensemble du Val-d’Oise. Côté performance, l’agence a rentré 158 mandats sur les six derniers mois et en possède 180 dans son portefeuille au moment où nous écrivons ces lignes. Sur tous ces mandats en stock, près de 88 % sont des mandats exclusifs. Ce qui vient rajouter de la valeur à ces chiffres qui, de base, peuvent être considérés comme bons. Concrètement, près de 9 mandats sur 10 rentrés par les collaborateurs de Keymex sont des mandats exclusifs.

Côté commission et délai de vente, l’agence a enregistré une commission moyenne de 10 800 € et un délai de vente de 90 jours. Ici encore, on est en face de chiffres qui témoignent du succès du concept de l’entreprise. Les heures passées en formation par les collaborateurs de l’agence sont rentabilisées au vu de la performance affichée ici.

L’agence en quelques chiffres 

  • Création en 2016;
  • Officie sur l’ensemble du Val-d’Oise;
  • 60 collaborateurs sur le terrain (modèle mandataires);
  • 158 mandats rentrés sur les six derniers mois;
  • 180 mandats en portefeuille;
  • 88 % de mandats exclusifs;
  • 10 800 € de commission en moyenne;
  • 90 jours de délai de vente moyen;
  • Un centre d’affaires de 500 m² à disposition des collaborateurs.

 

keymex_homepage_agence_immo

Un CONCEPT hybride ET une approche qui vise à valoriser le professionnel

Keymex définit son concept comme un mix à mi-chemin entre l’agence immobilière traditionnelle et les réseaux de mandataires. L’agence articule son positionnement autour de deux éléments clefs : son centre d’affaires et la valorisation des compétences de ses collaborateurs. « Notre vocation est de remettre la qualité de service au centre de la relation client grâce à un centre immobilier régional et une force de vente formée par des experts ». À son arrivée, chacun des collaborateurs de l’agence est invité à suivre une formation de 6 semaines au sein des locaux de Keymex. 

La volonté de créer un nouveau type d’agence, adapté au rythme de vie contemporain

Cet ancien gérant d’agences a eu la volonté de créer cette agence suite à son observation de l’évolution du marché et des outils. « Il y a plus de trois ans maintenant, j’ai assisté à ce qui me semblait être un début de mutation du secteur. Il était clair pour moi qu’à la vue des nouvelles technologies et de l’évolution des exigences clients en termes de service, c’était toute l’offre marché et métier qui devait être remise en question ».

Pour le fondateur, l’agence traditionnelle n’était plus en mesure de répondre à ces nouveaux défis. Il s’est donc tourné vers l’étranger, le temps de voir quels étaient les modèles existants. En rentrant en France, il a décidé de créer Keymex Immobilier.

Se différencier en valorisant le professionnel et en se reposant sur des bureaux régionaux

Le fondateur explique : « Notre premier levier de différenciation, ce sont tout d’abord nos locaux. Le premier « Key Center » qui a ouvert ses portes à Taverny est d’une superficie de 500 m². On y trouve des bureaux individuels, des bureaux en coworking, des salles de prospection, des salles de formation et de réunion. Nos négociateurs indépendants y ont accès 7/7 jours, y reçoivent leurs clients ou y signent leurs compromis ». Keymex développe un modèle de management et de business au niveau régional. De cette façon, l’entreprise s’implante sur une zone de chalandise relativement étendue tout en conservant un aspect (et une expertise) très local. 

Le second point fort de l’agence selon son fondateur, c’est l’accompagnement qu’elle prodigue à ses collaborateurs. « Pour Keymex, indépendance n’est pas synonyme d’isolement. Nos conseillers sont certes à leur compte, mais ils bénéficient d’un soutien permanent de la part de l’équipe interne, des locaux pour travailler en groupe dès qu’ils le souhaitent, et enfin, nous avons mis en place un programme de coaching individuel et à la demande afin de les aider à performer ».

Il revient également sur la valorisation de la rémunération, qu’il indique être plus élevé que chez les agences traditionnelles. Un élément que le fondateur explique par les faibles charges auxquelles son entreprise est soumise (pas de salaire, coûts fixes…). 

keymex_recrutement_agence_immo

La communication et le marketing de Keymex

Le print cède sa place au numérique et le bouche-à-oreille comme principal levier d’acquisition 

Le premier levier de communication que cite le fondateur, c’est la recommandation par les anciens clients. Pour l’agence, c’est le signe d’une qualité de service puissante. Ensuite vient l’ensemble des dispositifs digitaux tels que le site web, les réseaux sociaux ou encore l’application Keymex. 

Le dirigeant de Keymex a fait le choix de ne plus travailler sur des supports print afin de privilégier l’interactivité et le numérique. Cela passe, par exemple, par la mise en place de solutions afin de standardiser la vidéo pour présenter les mandats dans le portefeuille de l’agence. Pour lui, c’est une façon de s’adapter aux usages des clients contemporains.  

keymex_team_valorisation_conseillers

Un crédo marketing centré autour de la personnalisation du service

« Le futur de l’immobilier commence ici, car nous faisons de l’immobilier et nous le faisons bien en prenant en compte tous les aspects de chaque projet qui est unique ». Le dirigeant de Keymex souhaite conserver une gestion humaine du business immobilier et éviter l’industrialisation de la relation commerciale. C’est notamment pour cette raison que l’entreprise privilégie un développement au niveau régional plutôt que de se positionner à une échelle nationale. C’est pour cela qu’elle met l’emphase sur la formation de ses collaborateurs. Chacun d’entre eux devant à la fois représenter l’agence et se distinguer pour faire ressortir son propre style. On peut également se dire que la mise en place d’un centre d’affaires où les mandataires peuvent venir travailler et surtout échanger avec leurs collègues s’inscrit dans cette logique.

keymex_pinterest

La vision du marché immobilier par Keymex à 6 mois? à 5 ans?

La tertiarisation du marché du travail dans l’immobilier

Lorsque l’on questionne le fondateur sur sa vision de l’immobilier à différents intervalles, il reste très terre-à-terre. « Dans 6 mois, c’est déjà demain… Difficile de penser que le marché va énormément bouger d’ici là… Néanmoins, une tendance s’exprime de plus en plus, le besoin qu’ont les négociateurs de travailler de façon indépendante avec un cadre, une structure, une équipe conviviale et une rémunération fortement améliorée tout en étant accompagnés, formés sur le métier et sur les nouvelles technologies. » Pour lui, l’une des évolutions attendues n’est donc pas sur le marché en lui-même, mais sur les professionnels. Il estime que la transformation du marché du travail va également s’installer sur le marché immobilier et que l’on va connaître une augmentation des agents immobiliers travaillant en indépendant. Comme les freelances se sont démocratisés dans d’autres domaines (communication, graphisme…).

keymex_annonces_agence_immo

Un futur avec des agences dématérialisées et des centres d’affaires comme lieux de travail

À 5 ans, le fondateur de Keymex prédit un marché immobilier beaucoup plus concentré en termes de locaux, avec des évolutions qui forceront les agences à revoir leur façon de procéder. C’est, en quelque sorte, la suite logique de sa prospective sur l’évolution des conditions de travail. « D’ici 5 ans, l’avenir de la transaction immobilière se trouvera dans des agences régionales comptant 30 à 100 négociateurs indépendants accompagnés, formés, et utilisateurs des nouvelles technologies. C’est donc tout le modèle économique des agences immobilières traditionnelles qui sera obsolète, et les acteurs du marché n’auront pas d’autre choix que d’adhérer à la transformation numérique pour exister. »

Selon lui, le métier de l’agent immobilier ne sera plus le même. La dématérialisation va continuer à gagner les agences. Toutes les démarches administratives seront gérées via le cloud et automatisées dans la mesure du possible. C’est une tendance que l’on va devoir adopter, car pour les clients, avoir tout à portée de main sera primordial. Pour Frédéric Simon, le triptyque outils technologiques, qualité de service et prix seront les éléments majeurs dans le choix d’un professionnel. « Les clients acquéreurs et vendeurs évoluent également au rythme des nouvelles technologies. C’est donc à nous professionnels d’être en harmonie avec ces nouveaux comportements en proposant toujours plus de services et d’innovations répondants aux besoins de cette évolution ». Il conclut en revenant sur l’importance de l’humain dans l’immobilier, une composante qui est revenue tout au long de l’interview. « Bien entendu, le plus grand des défis sera sans doute de ne pas sacrifier la relation humaine, qui reste déterminante dans un acte aussi important que la vente ou l’achat d’un bien immobilier. »Keymex tente donc une approche nouvelle de l’agence immobilière en créant un centre d’affaires pour les mandataires. L’objectif de ce nouveau lieu est de créer un point de rencontre entre le business, la formation et la rencontre entre les professionnels. Un exemple intéressant de ce que peut être une agence immobilière en dehors du schéma traditionnel. L’agence essaie en même temps de valoriser ses collaborateurs en leur prodiguant des sessions de formation continue. C’est également une manière pour elle de garantir un certain niveau de qualité de service. En soi, Keymex est une bonne représentation de ce que peut donner une agence immobilière à une heure où les indépendants et les freelances se multiplient. Même si le statut de mandataire n’est pas nouveau, on devine ici une volonté de faire évoluer ce métier et la vision qu’en ont les clients et les professionnels. 

à propos

Arnaud Hamzaoui

Article rédigé par Arnaud Hamzaoui

L'un des anciens chez Immobilier 2.0, on l'a formé sur les bancs de l'école! Arnaud est responsable de la section Actualités et veille sectorielle. C'est lui qui déniche les dernières news de l'industrie immobilière et qui les compile. Il s'occupe aussi de la rédaction d'a ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire