NeighborhoodScout propose un service très complet d’informations sur l’ensemble des quartiers aux États-Unis. Sa puissance réside en deux points : la quantité de données et la qualité de la présentation de ces dernières. Regardez plutôt :

Prix moyen des propriétés du quartier

Prix-Moyen-propriété-quartier

On trouve aussi les mêmes informations sur le marché de la location.

Les informations sur les typologies d’habitants du quartier

Type-habitants-quartier

Les typologies et l’âge des propriétés

types-maisons-appartement-quartier

On retrouve en plus des informations sur les typologies des propriétaires de propriétés dans le quartier. Une information qui peut vous intéresser, non?

Les informations sur les habitants du quartier (âge, sexe, etc.)

Statut-voisin-quartier

 

On retrouve dans cette rubrique les états matrimoniaux des propriétaires du quartier, les revenus moyens, le taux de chômage, les types de métiers, le temps de transport moyen de chacun et le type de véhicule utilisé!

Les origines et la mobilité du quartier

Mobilite-origine-quartier

 

Les pays d’origine et les langues parlées

Origine-langue-quartier

Le taux de criminalité dans le quartier

stat-crime-quartier

On va aussi trouver des informations sur les écoles, notamment les notes et la réussite de chacune des écoles ou encore le niveau scolaire moyen. Mais on a aussi des informations plus inhabituelles :

Les groupes ethniques et les dépenses en éducation

dépense-ethnie-ecole-quartier

 

 

Alors, la première chose qui frappe est la quantité d’informations disponibles. Concrètement, je suis persuadé que ça va aller en augmentant et que plus le temps va passer, plus on va trouver d’informations de qualité sur les quartiers dans lesquels vous achetez, vendez et louez. Il faut donc que vous soyez à même d’en savoir au moins plus qu’Internet (et donc plus que vos prospects), mais aussi que vous exploitiez ces informations, pour en faire une force.

Un acheteur va essayer d’acquérir un maximum d’informations sur le quartier dans lequel il va acheter. Il va donc passer des heures sur Internet pour avoir des informations. Pendant ce laps de temps, il va tomber sur un maximum de contenus qui peuvent le faire dévier de son achat. Il peut même tomber sur la pire des plaies : votre concurrent. 🙂

Comment utiliser les informations du quartier?

Il faut donc éviter cela en fournissant à l’acheteur les informations qu’il va chercher et qu’il va sûrement finir par trouver. Voici plusieurs solutions :

  • En amont de la visite, sur votre site Internet ou votre blog. Présenter des informations sur votre site permet plusieurs choses : montrer votre expertise du quartier, vous référencer sur votre quartier (je vous invite à aller voir les descriptions de quartier de plus de 1000 mots du site) et donc de faire venir les internautes chez vous plutôt que chez votre concurrent.
  • Après la visite. Vous pouvez lui remettre un dossier complet sur le quartier avec toutes les informations. Cela vous différenciera de la concurrence et vous permettra de donner un aspect très qualitatif de votre travail, auprès du client.

Il existe d’autres utilisations potentielles comme fournir ces informations aux vendeurs pour leur montrer votre expertise, se servir de cette étude comme d’un point de transformation sur votre site (ex. : vous devez donner votre contact pour obtenir le PDF) ou encore d’organiser des rendez-vous trimestriels dans vos agences pour présenter, débattre des nouveaux chiffres : par exemple sur l’école ou sur la criminalité. Ceci afin de créer du trafic en agence et de vous rapprocher des habitants du quartier.

 

Pour ceux qui pensent encore qu’il ne faut pas diffuser ces informations parce que ça peut empêcher une vente, je répondrais par deux choses :

  • Vous n’allez pas vendre un bien qui ne correspond pas à un client en lui cachant des éléments importants, seulement pour faire une vente? Il faut avoir une vision à plus long terme. D’autant que les acheteurs sont les futurs habitants de votre zone de chalandise, logiquement.
  • L’information est d’ores et déjà sur le web.

Que pensez-vous de ce site? Et surtout, que pensez-vous du fait de partager tant d’informations? Êtes-vous pour? Comment l’utiliseriez-vous?

Si vous souhaitez intégrer des informations de ce type dans votre processus de vente, je vous invite à nous contacter. 😉

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Eduardo Larrain says:

    Bonjour Vincent,

    Le plus important pour moi c’est que ça permet de récupérer plus de mandats ! C’est un investissement très rentable, immédiatement.

    Car afficher des informations sur le quartier permet de montrer aux vendeurs potentiels et à Google que l’agent immobilier est le référent incontournable sur sa zone. Plus de mandats, plus de trafic venant de Google, un cercle vertueux.

    Par retour d’expérience, les agences qui utilisent sur leur site les informations de http://www.KelQuartier.com voient une augmentation du nombre de mandats récupérés chaque mois et donc de leur rentabilité.

    Eduardo

  2. Avatar
    Anthony Tresontani says:

    Bonjour Vincent,

    nous avons choisi d’offrir à l’acquéreur l’option inverse, c.à.d de choisir son quartier d’abord physiquement et ensuite d’offrir sur mobile la possibilité de retrouver les annonces environnantes car percevoir l’ambiance d’un quartier est difficile en n’étant pas sur place. On apprécierait beaucoup d’avoir votre avis sur ce nouveau mécanisme.

    Anthony

    • Vincent Lecamus
      Vincent Lecamus says:

      Je viens de vous envoyer un mail. Pour ce qui est du mécanisme, c’est celui de l’agence immobilière qui est dans le quartier, celui du magazine immobilier que l’on peut prendre dans les commerces de proximité. Le portage sur mobile parait le complément logique. Maintenant, vous n’êtes pas les premiers à essayer et vous ne serez pas les derniers. L’ergonomie, la viralité et l’addiction seront les clefs… 😉

  3. Avatar
    FOXIMMO says:

    Oui aux informations sur le quartier, sa densité commerciale, la composition de l’immobilier. Mais non à un copier-coller des chiffres fournis par l’Insee pour faire croire à une quelconque expertise. Donc attention à ne pas alourdir un site sous un tas de chiffres sans grand intérêt pour l’achat d’un bien immobilier.