internet immobilierSuite à une discussion entamée dans les commentaires de l'article sur mis-en-contact.com, Alexandre Audureau nous a fait parvenir un document officiel du MEEDAT, qui date de 2008 et qui propose un tableau de l'évolution des parts de marché des agences immobilières et des particuliers. En 2005, le marché PAP n'aurait représenté que 35% de part de marché contre 60% pour les agences immo. Nous sommes donc loin des 50/50 annoncés par beaucoup. Je vous laisse découvrir ce document dans son intégralité. Nous ne commenterons pas ce sujet : la méthode d'étude est détaillée dans le document. A vous de juger, je vous laisse donner vos avis en commentaires !

[pdf-ppt-viewer href="document_uri" width="viewer_width" height="viewer_height"], e.g. [pdf-ppt-viewer href="./images/wp-images/2010/03/Etude-pap.pdf" width="600" height="800"] Source du doc : http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/doc/parmarch_cle5f5eb3.doc

{include_content_item 1979}

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    dappartapart says:

    mouais encore des chiffres de 2008

    et encore on peu dire tout est n importe quoi au chiffre

    peut on etre juge est parti ????

    alors pourquoi il ya t il eu autant d agence de ferme ? depuis 2 ans ??,

    si les agences sont reines mouais ca se saurais et c est pas le cas

  2. Avatar
    Immobile says:

    35 % = environ 210 000 Transactions sur 2009

    *une commission moyenne de 6 000 euros HT

    = CA de 1 260 000 000 Euros HT

    Effectivement c’est peanuts non ?

    Je pense qu’en tant qu’agent immobilier on ne peut absolument pas rester immobile et trouver ce chiffre logique. Mais pour récupérer cette part de marché, ce qui est sur c’est qu’il faut être novateur et se remettre en questions. Ce qui parait compliqué pour ceux qui se suffisent du marché actuel.
    PS : En sachant que cette étude n’est réalisé que sur le marché de la résidence principale, et je reste très vigilent avec les chiffres des études…, je pense que le terrain est le meilleur indicateur et il se rapproche plus fréquemment des 50 %.

  3. Avatar
    @JulienNICOLAS says:

    Ces chiffres ont au moins l’avantage de faire réfléchir… Je sais que je m’étais juré de ne pas commenté cet article @Florian. 😉

    Mais les commentaires m’y incitent parce qu’ils sont pertinents!

    En effet @Immobile, nous le savons tous, l’immobilier reste un marché local (micro-local même), et ces chiffres sont forcément loin d’une réalité commune.

    Je prends un exemple flagrant : la part notaire… Moi, ça me choque !! Pas vous ?
    En IDF, cette part est insignifiante. Vous avez déjà eu des vendeurs qui vous ont annoncés avoir vendu via notaire ? Moi jamais. Pourtant cette proportion est importante en province.

    @Alex Le concurrent d’une agence est l’agence voisine, c’est un fait ! Alors vous conviendrez peu-être aujourd’hui de l’intérêt d’avoir des prestations différentes de ses concurrents? (outils si vous préférez…)

    Donc, je modèrerai moi aussi ces chiffres…
    Dans tous les cas, pour avoir une certitude fondée sur ces proportions, il faudrait avoir les chiffres officiels des notaires et sur son secteur propre.

    Cela dit sur le fond, c’est une bonne nouvelle et cela laisse de belles perspectives pour la profession!
    Y’a plus qu’à encore mieux faire et continuer sur cette tendance de baisse de la part du particulier…

  4. Avatar
    Julian says:

    @nicolas : En province il y a effectivement énormement de vente via notaire, en ile de france , les notaires déleg aux agences les plus actives ( ou celles qui passent le plus souvent dans leurs bureaux ) …
    Le concurrent d’une agence c’est l’agence voisine je ne suis pas d’accord du tout, le concurrent de ton agence reste le marché entre particuliers. Pour preuve quelque soit le groupement d’agence (inter/sia/etc) la prise de part de marché sur le PAP est ultra faible…
    Pour les stats globales, je vois bien l’officiel à 60 ou 65 % de PDM pour les agences, j’ajouterai bien un petit 10% de « chocolat » pour arriver à la réalité soit presque 3 ventes sur 4 pour les professionnels de l’immobilier…
    Je crois que pour les notaires, les chiffres sont a pondérer en fonction du taux de « couverture » des différentes chambres de notaires.

    Bonne journée à tous, merci pour l’étude, et bonnes ventes…

  5. Avatar
    ayroles says:

    très intéressant comme toujours!!

    Mais effectivement, comme beaucoup l’on signalé, les stats s’arrêtent en 2005, elle ne concernent également que les résidences principales.
    Ensuite, les comparaisons se font depuis 1945!!! c’est sûr que les références de l’époque n’ont plus rien à voir avec le marché d’aujourd’hui : beaucoup plus légiféré, entouré, protégé (expertises .. )
    Quand aux notaires, c’est une excellente nouvelle de voir qu’il n’ont qu’une faible part de marché, car après tout chacun son job !

    Mais bon, cette étude en en tout cas le mérite de se pencher sur une idée faussement reçue, donc c’est constructif!

    Alors, au boulot !

  6. Avatar
    www.ecocopro.com says:

    la marginalisation des agents immobiliers?

    Peut-etre car ils ne savent pas (encore)que le plus qu’ils peuvent apporter est le conseil sur le verdissement des immeubles pour en faire baisser les charges.

    Les études réalisées aux Etats-Unis démontrent que le bien immobilier ayant fait l’objet d’un traitement énergétique se vend plus cher et plus vite que celui qui n’a pas été traité.
    A quand en France de réels »green brokers »?

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium