Tout le monde en parle et ça devient l’un des sujets principal dès que l’on touche à l’Internet Alors la question que tout le monde pose est : le web 2.0 représente-t-il une vraie révolution ?

A mes yeux, il n’y a pas eu de grands bouleversements mais quelques innovations incrémentales, un changement des habitudes continuelles qui, aujourd’hui, a creusé un fossé par rapport à l’Internet d’il y a dix ans. Quelles influences ont eu changements sur le web immobilier ? Voici les quatre points qui me paraissent essentielles :

La création de contenu

Avec le temps et les technologies, il est devenu de plus en plus simple de créer du contenu, à tel point que les particuliers comme les professionnels en sont à même ; c’est l’égérie des blogs et autres Myspace qui permettent de s’exprimer librement. Les particuliers prennent donc l’habitude d’avoir de l’information de toutes sortes et émanant de n’importe qui. On croit plus facilement un habitant du quartier sur le bien-être qu’on a à y résider qu’un maire ou un agent immobilier. Les professionnels de l’immobilier ont donc tout intérêt à diversifier leurs sources et améliorer la production d’information.

Le partage (la communauté)

Cette information, de plus en plus accessible, la plupart des gens aime la faire découvrir à leur proche. C’est le temps des réseaux sociaux, notamment Twitter et Facebook où la quantité de liens échangés quotidiennement est impressionnante. Croyez bien que, si j’ai un ami qui cherche un appartement à St Denis, je lui transférerai immédiatement les annonces que je vois passer, ainsi que les informations sur le quartier… On voit donc fleurir de nombreux outils de partages (mail, rss, facebook), des pages dédiés sur les réseaux sociaux, etc.

Le temps réel

Les consommateurs ont donc, de plus en plus, l’habitude d’avoir leur information dans la seconde où ils la cherchent. Et tout le monde en joue ; Google modifie même son algorythme de requête pour les actualités. Les professionnels de l’immobilier vont donc devoir proposer tant des annonces que du contenu frais ou récemment mis à jour. L’utilisateur veut que ce soit interactif.

L’intéractivité

Voila le dernier point et non le moindre. Par interactivité, j’entends bien sur Newsletter, chat et autres forums. Mais ce n’est pas tout. On trouve aujourd’hui de nouvelles méthodes de recherche qui plaisent aux Internautes : la géolocalisation ou les comparateurs en sont un bon exemple. Du point de vue de la présentation des biens, la photo, inventée en 1839, a de l’avenir. Je pense notamment aux différents procédés de visite virtuelle innovante (3D, aménagement, réalité augmentée, richmedia, etc.)

Vous savez maintenant ce qu’apporte et ce qu’apportera le web 2.0 au secteur de l’immobilier. Les innovations sont dans les cartons, on attend donc avec impatience les refontes de site, les ajouts de services et autres nouveautés de la part des agences et des promoteurs.

 

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire