Temps de lecture : 3 minutes

Vers le web 3.0 : le web sémantique

Définition du journal du net: proclamé « la prochaine évolution du Web » par son créateur, Tim Berners-Lee, il s’agit d’arriver à un Web « intelligent », où les informations ne seraient plus stockées, mais « comprises » par les ordinateurs afin d’apporter à l’utilisateur ce qu’il cherche vraiment.

La grande nouveauté est là :web 3.0 « Facebook a lancé un langage de marquage sémantique simple, basé sur le RDF, qui rendent ces plugins intelligents et conscients du contexte non plus simplement social dans lequel ils s’affichent, mais qui leur permettent de prendre en compte le contenu autour duquel a lieu l’interaction sociale. » Ces marquages permettent de considérer le contenu qui est « aimé » ou commenté. Pour faire simple, ces marquages mettent en contexte ce que vous commentez : un livre, un DVD, un plat, une annonce immobilière, un quartier… « ce langage de marquage sémantique aide Facebook à relier les internautes ayant un intérêt commun à travers différents sites web » « Désormais, les goûts de vos amis en matière de sport, de musique, de littérature ou de cinéma seront stockés de façon permanente sur leurs profils, et disponible pour être mis en contexte à travers le web tout entier. »

Vers un web basé sur la recommandation et sur vos gouts

 

Aujourd’hui, Google domine le secteur de la recherche sur internet, mais probablement plus pour très longtemps. Pour faire simple, le principe actuel de Google est basé sur la popularité des liens. Pour résumer, plus un lien est populaire (c’est-à-dire qu’un nombre important de sources citent ce lien), plus ce dernier est considéré comme « intéressant » et remonte donc dans les résultats Google. La recommandation ne dépend donc pas de vos goûts, mais de l’avis de la masse. web semantique immobilier Les évolutions annoncées par Facebook vont permettre de changer la donne en basant les recherches sur les recommandations de « vos amis » ou plutôt de vos pairs. « À chaque fois que vous recommandez ou ‘Likez’ un contenu, vous enrichissez votre profil et augmentez la capacité de Facebook, et des sites utilisant cette technologie, à vous fournir une expérience personnalisée. » « Derrière cette sémantisation du web et des relations sociales, se cache quelque chose qui pourrait rendre obsolètes les innovations de Google en matière de publicité. » « Avec un tel système, il sera possible pour Renault de proposer ses pubs à ceux qui ont montré de l’intérêt récemment pour un modèle particulier de la concurrence, pour peu que ces derniers soient situés à proximité d’une concession, cette publicité pourrait tout à fait prendre la forme d’une proposition de rendez-vous pour un essai, tout en vous suggérant d’en parler à une sélection d’amis, fans de la marque. » Ces innovations vont donc permettre de mieux cibler nos besoins et donc d’affiner les recherches sur internet en fonction de nos goûts, mais aussi de personnaliser la publicité.

facebook immobilier

C’est fini pour aujourd’hui, la suite dans le prochain article : – Quelles conséquences pour l’immobilier ? Avec un petit scénario prospectif de ce que pourrait permettre le web sémantique dans le secteur qui nous intéresse.

En attendant, voilà une sélection d’articles dont je me suis inspiré pour ce post. De nombreuses citations proviennent notamment de l’article Le nouveau Facebook : un guide complet pour les éditeurs, les annonceurs, les utilisateurs et la concurrence rédigé par Fabrice Epelboin et Alex Iskold pour ReadWriteWeb. Si le web sémantique vous intéresse, je vous conseille de lire l’article du Jdn qui date de 2002 et qui montre que cette idée de web sémantique n’est pas nouvelle, et que Facebook ne fait que mettre en lumière ce concept : Présentation du plus ambitieux des projets du W3C, visant à amener le Web à son plein potentiel: l’information utile. 

>> Aller à la troisième partie

<< Aller à la première partie

à propos

Florian Mas

Article rédigé par Florian Mas

Le marketing et la communication immobilière n'ont plus de secrets pour Florian. Sa vision est simple, le succès de votre entreprise immobilière ne tient qu’à une chose : une bonne stratégie de génération de prospects vendeurs et acheteurs pour alimenter une base de donn ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Tweets that mention Facebook la révolution – partie 2 : le web sémantique pour s'adapter à vos vos besoins et à vos envies | Immobilier 2.0 -- Topsy.com says:

    […] This post was mentioned on Twitter by Mas Florian. Mas Florian said: Facebook la révolution – partie 2 : le web sémantique pour s’adapter à vos vos besoins et à vos envies – http://bit.ly/a1yWxV […]

  2. Avatar
    Florian Mas says:

    Nous avions prévu le coup, le nom de domaine du blog est 0-le-blog.com, il nous suffit de changer le sous domaine immobilier 2, en immobilier3 pour passer à la génération 3.0…. patience lol

  3. Avatar
    Guérin says:

    Très bon résumé.. 🙂
    Juste une petite chose la prochaine étape du web n’est pas le web 3.0 mais le web².
    Bon travail !

  4. Avatar
    Christophe Charriere says:

    Effectivement c’est une belle avancée pour Facebook. Mais Google est déjà bien en avance sur ce point notamment avec Gmail (ou les liens pub sont ciblés en fonction du corps du mail que nous avons reçu). La limite avec le respect de la vie privée est fine…

  5. Avatar
    Yves Peynaud says:

    Le Web Sémantique, quel sujet ! Tim en parlait déjà en 1995, et on est en 2010…

    En attendant, il est clair que connaître les centres d’intérêt des internautes est la clé. Google a développé en 10 ans un business de près de $25Mds là-dessus. La nouveauté avec Facebook et consorts, c’est la dimension communautaire, qui devrait apporter un pertinence accrue des recommandations/publicités et un fort effet viral.

    On assiste donc à un match entre le spécialiste du « centre d’intérêt instantané » qu’est Google, qui cherche à ajouter des dimensions communautaires à ses services, et le spécialiste du réseau communautaire Facebook qui cherche à cerner les centre d’intérêts de ses membres…

    Rigolo, mais à nos dépends en terme de vie privée, quand même. En en plus on sera bientôt (on est déjà) géo-localisé en temps réel… Merci Apple ! Qu’on le veuille ou non, c’est comme ça : la proposition de valeur de ces géants américains est suffisamment forte pour qu’on accepte collectivement.

Vous devez être membres pour participer au débat

OU

Devenir membre Immo2 Premium