Il faut s’y préparer, Google s’est lancé dans l’immobilier. Il me paraissait alors indispensable de faire un retour sur ce qu’est et ce que n’est pas Google real Estate.

Voici donc un article qui vous présente « la bête ».

Dans cet article réservé aux membres premium, vous allez découvrir

  • La menace que représente Google pour l’immobilier en France
  • Ce que l’on a déjà des capacité du géant de l’immobilier

Cet article vous amènera vers un réflexion complète sur les avantages qui permettrait à Google d’aller dans l’immobilier et de réussir et donc de tirer les conclusions sur ce que vous devez mettre sur vos sites pour vous différencier et offrir une valeur ajoutée.

Vous êtes déjà membre Premium ?

Le débat qui me parait intéressant est donc : Comment jouer avec eux? Comment profiter de leurs innovations? Et que mettre en place pour améliorer l’expérience utilisateur de vos prospects?

à propos

Vincent Lecamus

Article rédigé par Vincent Lecamus

Passionné par l'innovation, Vincent est en veille constante pour dénicher les technologies et tendances qui vont impacter le secteur immobilier. Quand Vincent n'est pas occupé comme journaliste sur Immobilier 2.0, il développe de nouveaux projets entrepreneuriaux et coach des ... Lire la suite

Débats et commentaires de la communauté

Participez au débat et faites entendre votre voix en laissant un commentaire

  1. Avatar
    Tweets that mention Google se lance dans la recherche de bien immobilier, de quoi s'agit-il réellement? | Immobilier 2.0 -- Topsy.com says:

    […] This post was mentioned on Twitter by 06 Diag. 06 Diag said: Google s'est lancé dans l'immobilier. Mais de quelle manière? un tour complet decette nouveauté http://ow.ly/1EIBL […]

  2. Avatar
    Laurent says:

    Google Real Estate une bonne chose ? Oui et Non, cela dépend de quel côté on se place… Mais à mon avis, Google ne va pas s’arrêter à simplement diffuser sur Google Maps des annonces d’agents immobiliers ou via des portails, mais je pense que Google Real Estate sera le nouveau Zillow.com ou Trulia.com de l’immobilier mondial. Qui mieux que google peut récolter et compiler la multitudes de données et les diffuser librement et gratuitement. Si toutes les données liés à un bien immobilier : soit adresse, superficie, m2, date de construction, récentes transactions dans le quartier, etc… sont accessibles gratuitement, quelle valeur ajoutée apporterons les agents immobiliers ? A mon avis, cela aura pour conséquence d’augmenter la part de marché des ventes de particuliers à particuliers pour un segment de biens qui nécessitent pas ou peu d’assistance et de conseils, type maison ou appartement classique.

    Nous avons publié un article à ce sujet, n’hésitez pas à le consulter et à partager votre avis.

    http://www.immo-swissnews.ch/Que-penser-de-l-arrivee-de-Google-dans-l-immobilier_a823.html

    Et bravo, à Immobilier 2.0 votre blog est de qualité et très intéressent à lire

    Laurent

  3. Avatar
    AL says:

    Moi acheteur d’un bien, je cherche à être le plus efficace possible dans mes recherches afin de dénicher la perle rare, de faire une belle rencontre, avec mon futur chez moi.
    Et pour cela il me faut un outil exhaustif, me permettant de faire une recherche sur l’intégralité des biens en vente. Qui mieux que Google peut mettre en place un tel outil ?…

    La messe est-elle dite pour autant ? Non, parce qu’il y a un problème juridique. On a beau s’appeler Google, récupérer le contenu d’un site pour le republier à une même fin est strictement interdit par la loi. Et ce serait oublier que ce nombre incalculable de sites immobiliers font partie intégrante de l’écosystème Google, démultipliant d’une manière considérable les revenus AdSense.

    Alors quel sera le positionnement de Google?

  4. Avatar
    Edouard says:

    Grrrrrrrrr, ça fait presque aussi peur que le lancement de Ebay.immo.com il y a trois…qui est comme tout le monde le sait une véritable « réussite ». Google Real Estate, où les geeks à l’assaut de la vraie vie. Le titre fait rêver. Dans le coin droit, le rêve du consommateur de disposer de l’information la plus importante dans un projet immobilier : l’adresse; et dans le coin gauche un lobbying fort et une règlementation aussi figée qu’un plot de 30 mètres sur une zone de PPRn (private joke adressé aux Geeks de l’immobilier).
    Je partage une partie de l’avis de Laurent sur l’annonce de Particulier. Mais c’est à double tranchant pour Google. Tant que le mandat simple existe, les principaux portails n’ont pas trop de soucis à se faire. Maintenant, avec la tentative de création d’une base d’estimation nationale, on peut envisager une base de registre pouvant sonner le glas du mandat simple…Nous serons sans doute plus là pour le voir.

  5. Avatar
    BK says:

    Aux agences de s’orienter vers de nouveaux services pour conserver ce rapport « humain » si important pour ce type de transaction car si Google se lance la-dedans ça va faire très mal même si on trouvera toujours a redire

  6. Avatar
    gilbert says:

    pour ma part je pense qu’un service de plus ajouté au service du consommateur ne peut nuire à personne, mais n’oublions pas que google a besoin des portails immobiliers pour développer son service et offrir un service complet…Quant au particulier , c’est comme les agents immobiliers il y en a de trés mauvais… Alors avant le grand bouleversement..il y a encore du temps.

  7. Rivier
    Rivier says:

    Il est évident que Google sera de plus en plus consulté : mais qu’est ce qui empêche un agent immobilier qui a signé un mandat de géolocaliser ce bien en indiquant l’immeuble (quel appartement ?) ou la villa tout en indiquant ses propres coordonnées : l’internaute aimant aller vite, il va avoir tendance à appeler d’abord le numéro indiqué, non ?

    qu’en pensez-vous ?

  8. Avatar
    Edouard says:

    @Rivier
    Faudrait aussi mettre sur les annonces le nom du propriétaire, et pour simplifier les démarches des internautes, mettre aussi ses coordonnées téléphoniques. C’est beau de rêver…

  9. Avatar
    rivier says:

    Bonjour,

    a la place du nom du propriétaire et de son téléphone, nous pouvons indiquer : « en vente par l’agence…. contact ……..; qu’en pensez-vous ?

  10. Avatar
    Edouard says:

    Dans le pays des Bisounours peut-être, mais dans le monde réel et plus particulièrement en France, c’est loin d’être gagné. Soyons sérieux, Google est loin de pouvoir dicter ses propres règles en France comme ils ont pu le faire ailleurs. Ils peuvent à mon sens travailler sur deux axes : le méta-moteur (ou agrégateur d’annonces) ce qui existe déjà avec Yakaz, Gloobot, ou comintoo, ou la géoloc. Dans un cas comme dans l’autre, je crains fort que leur valeur ajoutée reste au point mort.
    D’un autre coté, je ne suis pas pressé de voir la mort du mandat simple qui ouvrirait grandes les portes aux informaticiens boutonneux venus de la SV.

  11. Avatar
    jeannot says:

    Bonjour,
    Considérer, comme Laurent, qu’à partir du moment où on connait l’adresse et le nom du propriétaire, c’est gagner, c’est prendre en considération 50% du problème.
    Ce qui n’est pas mal.
    Mais quand le problème coûte 280.000€ en moyenne, c’est prendre un risque sur 140.000€!!!
    Ca me fait penser (je suis agent immobilier depuis 35 ans) à ces pauvres acquéreur de loi « Robien » (France, déduction fiscale, hier soir à la télé) qui se croyaient très forts, et qui ont à rembourser un crédit avec un loyer qu’ils ne persoivent pas, pour un appartement vendu, non par un intermédiaire, mais par un « vendeur » de ses propres produits.
    A mon sens Google sera une bonne chose, que les agents peuvent (et devraient) utliser, S’ILS SONT EN EXCLUSIVITE. C’est à eux de savoir faire leur travail et de commencer par défendre leurs intérêts avant de prétendre défendre ceux de leurs clients.
    Quand à Laurent, je ne sais pas ce qu’il fait, mais s’il n’est pas agent immobilier lui même, je lui offre 35 ans d’expérience pour faire mieux que ce qu’il ferait lui même, y compris s’il connait déjà le bien de ses rêves, ce qui ne devrait pas suffire à être nécessaire et suffisant pour permettre à un vendeur de prendre la commission qu’il pensait économiser.
    Pourquoi dans le cas contraire se casser la tête?
    Et, oui, Laurent, le vendeur veut AUSSI la commission! C’est pour ça qu’il va utiliser Google! Pas pour vous être agréable! Et si je vous disais que vous avez même des chances de payer plus chère!!! C’est bien là le problème… Pas chez Google.

  12. Avatar
    jeannot says:

    Bonjour,

    C’est fou ce que les post peuvent être cynique.
    « C’est simple… »
    « Vous allez … »
    « Ensuite c’est comme d’habitude… »
    « Pas de problème… »
    Je regrette mais si vous allez sur »maps.google.fr » vous ne trouvez pas « immobilier »
    Et si vous allez sur « maps.google.com » c’est la ville que vous ne trouvez pas!…
    Merci de faire l’effort (minime) d’être compréhensible et pragmatique

  13. Avatar
    Davy Bouhnik Immobilier Cannes says:

    allons donc, je lis ici et là la promotion du mandat simple, quelle horreur -)-).
    Effectivement les gros portails immobiliers type se L… ont du soucis à se faire. Demandez leur ce qu’ils pensent de l’arrivée de google map …. Au vu de leur tarifs prohibitifs, il ne pourront pas rivaliser ….
    Bien entendu que le mandat exclusif aura toute sa place sur google map. Je vous rappelle qu’en moyenne le taux de conversion est d’1 sur 2 contre 1 sur 7 pour un mandat simple.

  14. Avatar
    Edouard says:

    C’est bien un agent immobilier qui parle…Peur de la concurrence ? Demander à un agent immobilier s’il préfère le mandat simple au mandat exclusif, c’est un peu comme demander à un joueur de l’équipe de France Ginette du Faubourg St Denis à Zahia…
    Je vous rejoins sur une chose, l’idiotie du mandat simple. Mais attention, uniquement dans un marché réglementé. A suivre…

  15. Avatar
    Florian Mas says:

    Citation de jeannotBonjour,

    C’est fou ce que les post peuvent être cynique.
    « C’est simple… »
    « Vous allez … »
    « Ensuite c’est comme d’habitude… »
    « Pas de problème… »
    Je regrette mais si vous allez sur »maps.google.fr » vous ne trouvez pas « immobilier »

    Evidemment Google real estate n’est pas encore déployé en France ! Nous testons ici la version US accessible à cette adresse http://maps.google.com/help/maps/realestate/

  16. Avatar
    jeannot says:

    A Florian Mas. Merci pour l’attention.
    J’avais cru voir déjà des biens (locations luxes à Paris) inscrits sur Maps.google.com, que je n’arrive plus à retrouver.
    Ni sur votre lien???
    Peut on avancer, y compris en l’absence du système en France, pour l’instant?

  17. Avatar
    Florian Mas says:

    @jeannot – Oui effectivement, il y avait des biens immo en location sur la France auparavant.

    Je pense que ces biens étaient issus de fichiers MLS d’agences aux USA qui propose des locations de luxe en France. Pourquoi ont-ils disparu ? Bonne question, je vais essayer de me renseigner.

    Comment avancer aujourd’hui ?

    Je pense qu’en passant par des portails d’annonces US il est possible de référencer des biens immos sur la France. Mais est-ce bien utile sachant que les Français ne tomberont probablement jamais sur ces annonces à moins d’utiliser Google Search US ?

    Le mieux et je pense d’anticiper la possible arrivée de Google en valorisant les mandats exclusifs et en se préparant psychologiquement à géolocaliser ses biens 😉

  18. Avatar
    jeannot says:

    Je m’étais pourtant bien dit, compte tenu de ma charge de travail, que je ne rentrerais pas, tout de suite, dans la longue discussion que ce sujet (de la plus haute importance) représente.
    Mais je ne peux résister à lancer quelques idée, en m’excusant d’être aussi expéditif, pour l’instant.
    L’exclusivité n’est plus un mode de travail original, mais une nécessité impérative pour rendre le service attendu, au prix qu’il coûte (c à d prix de revient + marge);
    Le montant des honoraires moyens va, parallèlement, passer de 6% à 3%, en contre partie;
    L’agence de Papa, 4/5 personnes, c’est fini. Demain ce seront 100 agents individuels, dans une agence de région, dont la « vitrine sur rue » sera devenue bien accessoire, par rapport aux NTIC (dont Google maps);
    Ces agents, d’un niveau supérieur, rendront un service supérieur, à un prix inférieur, parce qu’ils sauront dire NON aux clients qui ne seront pas rentable (80%!!!)
    C’est déjà en cours. Il n’y a plus lieu d’attendre. Et cette géolocalisation est un sacré argument pour obtenir l’exclusivité QUI S’IMPOSE. Sauf pour l’agent immobilier à être pris pour un idiot, à défaut d’être ignorant.
    Cornélien, Isn’it???
    Que pouvons nous faire TOUT DE SUITE?
    On est pas plus bête que les US (sauf en Soccer!!!!!)

  19. Avatar
    Estate Service Cannes says:

    Google Real Estate, tout le monde en parle ! ! !

    Et bien merci « Google » !! Nous allons pouvoir monter en compétence, offrir davantage de services et obtenir encore plus d’exclusivités.
    Du vrai bonheur !! Et les clients feront plus confiance aux agents immobiliers.

    L’immobilier c’est un vrai métier d’avenir

  20. Avatar
    jeannot says:

    bonjour cher collègue (Estate service Cannes).

    Qu’il me soit permis de reformuler votre propos de la manière suivante:

    Les agents vont enfin pouvoir faire confiance (exclusivité) à leurs clients, en leur offrant enfin UN service, du fait de la compétence qu’ils vont enfin devoir avoir pour décider d’accepter la mission (qu’ils devront souvent refuser)
    Autrement dit : la charrue derrière les bœufs, pas devant!
    Qu’en pensez vous?
    Google, ses performances, sa géolocalisation, sa gratuité (pas en temps!!!) remettant le problème là où il est déjà, depuis 25 ans, en Amérique du Nord

  21. Avatar
    Estate Service Cannes says:

    Je suis d’accord avec vous Jeannot, les professionnels devront l’être jusqu’au bout et savoir accompagner leurs clients dans leurs projets. Pour les clients vendeurs opportunistes nous devons savoir dire NON. Pour ce qui est de Google, plus il y a d’information, plus il sera nécessaire d’avoir recours à son agent pour les bons conseils. Rien ne vaut l’expérience du terrain
    Bien cordialement
    Régis

  22. Avatar
    frederic says:

    Bonjour,

    j’utilise google map real estate depuis plusieurs mois déjà afin de promouvoir mes biens pour ma clientèle étrangère (même si depuis le 16 juin mon flux n’est plus accepté pour des raisons que j’ignore encore et les annonces ne sont plus diffusées sur le territoire français pour des raisons que j’ignore aussi, peut-être les mêmes, à suivre…).

    pour info, la géolocalisation n’est pas une contrainte pour mon agence puisqu’elle fait partie des données intégrées dans notre base de donnée ainsi l’ensemble de nos biens en vente sont tous géolocalisé ou devrais-je dire géolocalisable.

    tout d’abord, les particuliers auront des difficultés à mettre leur bien sur Google map real estate puisqu’il est nécessaire d’y avoir un compte, de savoir créer un flux RSS et de l’exporter.

    cette contrainte pourrait ne plus être si GG change son interface, ce qui peut se faire assez aisément.

    ensuite, si mes biens en vente sont géolocalisés, je ne diffuse pas la géolocalisation exacte, celle-ci ne m’est utile que pour les rapprochements des critères acheteur/biens immobiliers et il en est de même sur GG map real estate où la géolocalisation peut-être donnée à l’echelle d’un quartier ou d’une ville selon la situation du bien.

    enfin, cette fonctionnalité va surtout faire du mal au portail de diffusion d’annonce, quant aux agents immobiliers, la concurrence existent déjà.

  23. Avatar
    jeannot says:

    Question à Frederic?
    – Comment faites vous pour alimenter GGM real estate en pratique?
    – Qu’est ce qui empêche un particulier d’ouvrir un compte « bidon », aujourd’hui?
    – Quel intérêt, si les biens n’apparaissent plus sur la carte de France (ce que j’ai également remarqué), alors qu’ils y étaient auparavant?
    Pourquoi un flux RSS?
    Merci pour votre participation.

  24. Avatar
    frederic says:

    @jeannot

    Je partage la même vision que vous sur l’avenir du fonctionnement de notre métier.

    J’ai conçu ma structure il y a trois ans avec cette vision.

    Pour vos questions, il est difficile de répondre de façon complète puisqu’il s’agit de programmation en relation avec l’API de GG, donc je vais devoir aller à l’essentiel :

    1. création d’un flux RSS, alimentation par FTP
    2. rien sauf connaissances techniques (générer un flux RSS)
    3. plus aucun à ce jour
    4. parce que c’est un des formats acceptés par GG

    vous pouvez vous plonger dans l’API GOOGLE MAP à partir de ce lien : http://code.google.com/intl/fr/apis/maps/documentation/mapsdata/

    au plaisir d’un prochain échange

  25. Avatar
    FOXIMMO says:

    En quoi la geolocalisation est elle utile ?, la plupart des gens ne se situent pas sur une carte.
    Moi je rêve d’un site qui me sélectionne un bien en fonction de sa proximité ( ou pas) d’une gare, d’une crèche , d’une école, d’un hôpital ou de critères d’environnements; Bref en fonction de mes besoins et de mes envies. Qu’il y est un picto sur une jolie carte en couleur on s’en fiche ?